Titré à Belvaux

08 février 2017 11:24; Act: 08.02.2017 14:32 Print

Wout Van Aert avait-​​il un moteur dans son vélo?

Sacré champion du monde de cyclo-cross à Belvaux, fin janvier, le Belge Wout Van Aert est accusé de dopage mécanique par un quotidien espagnol. Images à l'appui.

storybild

Les vélos de l'équipe belge, dont celui de Wout Van Aert à gauche, contrôlés à Belvaux par l'UCI, lors des championnats du monde de cyclo-cross. (photo: L'essentiel/Frédéric Lambert)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Les images sont troublantes et rappellent de précédentes histoires dont le cyclisme se passerait bien. Depuis dimanche, le Belge Wout Van Aert, champion du monde de cyclocross à Belvaux, fin janvier, est à nouveau accusé de dopage mécanique par le quotidien sportif espagnol AS.

«Y a-t-il un moteur dans son vélo?», s'est demandé AS au terme d'une course disputée à Lille en province d'Anvers. Le quotidien sportif espagnol se demandant comment le coureur belge a rapidement pu récupérer sa trajectoire, alors que sa roue arrière venait de glisser dans la boue.

Des contrôles au départ

Au vu des images, le doute persiste. D'autant plus que les roues du champion du monde de cyclo-cross tournent étrangement dans certaines circonstances. Lors d'une manche de Coupe du monde en Italie, AS rappelle que la roue arrière de Van Aert avait déjà tourné plus que la normale, alors qu'elle était bloquée dans la boue.

Ces accusations sont-elles fondées? La question mérite d'être posée, même si l'UCI contrôle les coureurs régulièrement. Lors des championnats du monde à Belvaux, comme en atteste notre photo ci-dessus, deux commissaires équipés de tablette ont passé au peigne fin les vélos des coureurs sur la ligne de départ. Ces «caméras thermiques» sont-elles toutefois suffisamment efficaces pour détecter la présence d'un moteur dans un vélo?

(FL/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • cavecanem le 08.02.2017 13:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y a aucun doute que la roue est entraînée par un mouvement séparé de celui du pédalier !

  • Jeannot le 08.02.2017 12:56 Report dénoncer ce commentaire

    Aucun doute, il a un moteur...

  • Fabroo le 08.02.2017 13:21 Report dénoncer ce commentaire

    Contrôle à la ligne de départ avec caméra thermique. Comment peut on détecter à ce moment là quelque chose si le moteur n'est pas en route et ne produit pas de chaleur ?

Les derniers commentaires

  • Fred_Lux le 09.02.2017 08:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est flagrant en effet!

    • Jojo le 09.02.2017 11:44 Report dénoncer ce commentaire

      Toutes les vidéos ont une explication rationnelle

  • Vindulux le 08.02.2017 21:55 Report dénoncer ce commentaire

    Sur la ligne de départ à Belvaux, (voir photo ci dessus) les contrôleurs n'ont pas utilisés des caméras thermiques, mais des tablettes sensées mesurer un champs magnétique. En cyclo cross les changements de vélos sont courants et il est facile de changer la roue arrière sur un vélo qui à été contrôlé. Au Tour de France les commissaires avaient constaté que les vélos de l'équipe SKY pesaient 800 gr de plus! (soit le supplement du poids des nouvelles roues motorisées) mais l'UCI à interdit aux contrôleurs de peser les roues séparément. Pourquoi???

  • suis le 08.02.2017 21:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Corompu

  • FullmétalJF le 08.02.2017 20:40 Report dénoncer ce commentaire

    Ne pas s'emballer. Les vélos ont été contrôlés et les effets d'optique peuvent induire en erreur. Jusqu'à preuve du contraire, Van Aert est bien un immense champion. Un moteur ne peut se dissimuler dans un bouton de culotte.

    • Bourvil le 09.02.2017 07:03 Report dénoncer ce commentaire

      Effet d'optique ? vous avez regardé la meme video que nous ??? Quand la roué s'emballe alors qu'il nb'est meme pas sur le vélo, la ficelle es un peu grosse... il ne s'agit pas de cacher le moteur dans un bouton de culotte mais dans un cadre de vélo, ce qui est 100% possible, sinon pourquoi le cadre serait-il controlé a la camera thermique ? Ok ce n'est pas agreeable de voir son champion tomber, mais faut garder les yeux ouverts quand meme....

    • Lebingly le 09.02.2017 07:35 Report dénoncer ce commentaire

      Je vous conseille de regarder le reportage concernant le fabricant de moteur Hongrois, qui fut diffusé il y a quelques mois sur Antenne 2, c'est édifiant. Ses moteurs sont vraiment très compacts.

  • le prof de physique le 08.02.2017 20:16 Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait un contrôle différentiel intelligent basé sur des mesures continues de vitesse et accélération sur les 2 roues, comparées à des mesures continues de pression des chaussures, sur les pédales du vélo. Tout en mesurant aussi l'inclinaison montée ou descente du terrain. L'accélération du vélo ne devrait alors pas prendre des grandeurs irréalistes par rapport à l'énergie humaine appliquée sur les pédales.

    • Bob le 08.02.2017 20:27 Report dénoncer ce commentaire

      Merci prof, interro demain ;-)

    • Alain/VAG le 10.02.2017 09:56 Report dénoncer ce commentaire

      Je n ai rien compris au explications du Prof mais que l;on m'explique comment un vélo à l'arrêt,la roue arrière tourne encore et même s'emballe????