Soupçons de dopage

04 janvier 2018 15:41; Act: 04.01.2018 16:49 Print

LeMond juge la défense de Froome «ridicule»

L’ancien coureur américain a sévèrement taclé le coureur britannique et son équipe, actuellement englués dans une affaire de dopage.

storybild

Après avoir défendu l'équipe Sky face aux soupçons au début de sa domination, Greg LeMond se montre désormais très critique. (photo: AFP/Dave Kotinsky)

Sur ce sujet

Plusieurs acteurs du cyclisme commencent à se lâcher sur l’équipe Sky et son leader Christopher Froome depuis l’affaire du contrôle anormal de Froome sur la dernière Vuelta. Greg LeMond, ancien vainqueur du Tour de France (1986, 1989, 1990) est le dernier en date à avoir réagi, auprès du Times. Pour l’occasion, il ne s’est pas montré tendre avec celui qui domine actuellement les courses par étapes.

«Il en va de la responsabilité de l’athlète de suivre le règlement. Les coureurs du peloton sont à égalité face aux règles», a d’abord indiqué l’Américain. Il a aussi étrillé la défense de la Sky, qui explique notamment que le fameux salbutamol n’avait pas amélioré les performances de Froome. «La prise orale ou par injection agit comme un stéroïde anabolique, de la même manière que le clenbutérol», produit qui a fait tomber Alberto Contador en 2010, selon LeMond. Froome a aussi expliqué avoir inhalé son produit contre l’asthme juste avant le contrôle antidopage. «C’est l’excuse la plus ridicule jamais entendue, réagit l’ancien coureur. Si c’est vrai, il a tout simplement enfreint les règles et doit être puni».

Greg LeMond en a aussi profité pour critiquer la Sky de manière générale. «Je ne crois pas Dave Brailsford (NDLR: le manager), il est mystérieux, il esquive les questions et de ce que j’ai lu et entendu, l’équipe ne travaille pas de manière aussi scientifique qu’elle le clame». Le seul américain au palmarès du Tour de France est aussi revenu sur la domination de la Sky ces dernières années et sur les affaires d’autorisations à usage thérapeutique (AUT) entourant Bradley Wiggins et Christopher Froome et qui ont terni son image.

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Phoenix le 04.01.2018 16:37 Report dénoncer ce commentaire

    On peut lui accorder le bénéfice du doute à Froome, le dopage dans le cyclisme est assez rare quand même...

  • Manitasdelas le 05.01.2018 09:06 Report dénoncer ce commentaire

    Le sport, autant accepter que c'est devenu un spectacle et rien d'autre. Tous les sports sont touchés par le doping, acceptons-le et continuons à nous extasier devant la télé.

  • Pierre le 04.01.2018 22:32 Report dénoncer ce commentaire

    Les sportifs qui ont besoin de médicaments non autorisés ne devraient pas recevoir de dispense pour participer à la course. Malade est malade. De même, les moteurs électriques cachés ne sont pas autorisés.

Les derniers commentaires

  • Manitasdelas le 05.01.2018 09:06 Report dénoncer ce commentaire

    Le sport, autant accepter que c'est devenu un spectacle et rien d'autre. Tous les sports sont touchés par le doping, acceptons-le et continuons à nous extasier devant la télé.

  • Pierre le 04.01.2018 22:32 Report dénoncer ce commentaire

    Les sportifs qui ont besoin de médicaments non autorisés ne devraient pas recevoir de dispense pour participer à la course. Malade est malade. De même, les moteurs électriques cachés ne sont pas autorisés.

  • FullmétalJF le 04.01.2018 20:06 Report dénoncer ce commentaire

    On espère que le verdict arrivera suffisamment vite pour ne pas perturber la saison des autres coureurs et...de leurs supporters. Une annonce tardive serait vraiment préjudiciable au cyclisme.

    • hamp le 04.01.2018 20:38 Report dénoncer ce commentaire

      Pas qu'il faille attendre 6 ou 7 ans pour avoir les résultats des contrôles anti-dopage (dixit l'affaire Armstrong)...

    • Dixit le 05.01.2018 09:10 Report dénoncer ce commentaire

      Merci pour ce petit rappel. Je ne me souvenais pas que l'affaire Armstrong avait dit ça.

  • Phoenix le 04.01.2018 16:37 Report dénoncer ce commentaire

    On peut lui accorder le bénéfice du doute à Froome, le dopage dans le cyclisme est assez rare quand même...

    • hamp le 04.01.2018 19:56 Report dénoncer ce commentaire

      Espérons que c'est du 2ème degré !...