Tour de France

08 mars 2018 08:59; Act: 08.03.2018 12:39 Print

L'UCI veut régler le cas Froome avant le Tour

Pour le président de l'Union cycliste internationale, cela serait «un désastre pour l'image du cyclisme» si le cas de Christopher Froome n'était pas réglé avant l'épreuve.

storybild

Christopher Froome, en février 2018.

Sur ce sujet

«Ce serait un désastre pour l'image du cyclisme» que le Britannique Chris Froome s'aligne sur le Tour de France 2018 sans que l'affaire de son contrôle antidopage anormal lors de la Vuelta 2017 n'ait été réglée, a affirmé mercredi le président de l'Union cycliste internationale (UCI) David Lappartient. L'UCI «doit prendre une décision le plus vite possible, pour Chris Froome, pour son équipe, pour nous (l'UCI) et pour le cyclisme lui-même», a affirmé Lappartient, interrogé par la BBC.

«Je ne suis pas sûr que nous puissions prendre une décision avant le Tour d'Italie en mai. J'espère que nous pourrons en prendre une au moins avant le Tour de France en juillet», a-t-il ajouté, assénant que la présence d'un coureur d'une telle renommée sous suspicion sur le Tour «serait un désastre pour l'image du cyclisme, même si légalement il aurait le droit de concourir». Froome a gagné à quatre reprises le Tour de France. Une cinquième victoire le situerait au niveau des quatre coureurs qui détiennent le record des succès dans le Tour (Anquetil, Merckx, Hinault, Indurain). «Pour se concentrer sur sa défense, de mon point de vue, il serait mieux pour (Froome) qu'il ne coure pas» en compétition, a répété le président de l'UCI.

Un rapport «inacceptable»

Mais la nature de la substance au taux anormalement élevé décelée lors du contrôle antidopage du 7 septembre dernier -le salbutamol, un médicament utilisé contre l'asthme-, n'entraîne pas de suspension provisoire. Ce qui permet à Froome (32 ans), qui nie s'être dopé, de continuer à courir, ce qu'il fait d'ailleurs cette semaine sur Tirreno-Adriatico en Italie. Deux jours après la publication d'un rapport parlementaire britannique accusant l'équipe Sky d'avoir utilisé des corticoïdes pour booster les performances et non pour soigner ses coureurs, parmi lesquels le vainqueur du Tour 2012 Bradley Wiggins, le président de l'UCI a également affirmé vouloir qu'une enquête soit ouverte sur ce dossier, jugeant le rapport «inacceptable».

«L'image du cyclisme, et particulièrement au Royaume-uni avec l'équipe Sky, est endommagée avec ce rapport», a lancé Lappartient auprès de la BBC. «Nous avons la Fondation antidopage du cyclisme, qui a le pouvoir de mener une enquête. J'aimerais qu'elle le fasse, pour voir s'il y a eu une violation des règles antidopage», a-t-il précisé. En soirée, l'équipe Sky a réagi en se déclarant «heureuse de coopérer avec toute enquête de l'UCI (...) et d'examiner de plus près le rapport». «Bien que nous ayons reconnu les échecs du passé, nous rejetons fermement les nouvelles allégations très sérieuses sur l'utilisation de médicaments pour améliorer la performance, tout comme l'a fait Bradley Wiggins», a assuré la formation britannique en estimant que le rapport ne fournit pas de preuve à l'appui de ses accusations, «ce qui est fondamentalement injuste».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • FullmétalJF le 08.03.2018 11:37 Report dénoncer ce commentaire

    Avant le Giro qu'il est parfaitement capable de remporter. Le public en a assez de suivre des courses en se demandant si les résultats ne seront pas invalidés après ou longtemps après. Si on veut sauver ce magnifique sport, il faut absolument que les enquêtes et procédures soient écourtées. Les affaires Armstrong et Contador (notamment) ont fait du tort au cyclisme, et avant tout par leur caractère différé. Il aurait fallu agir contre L.A. après son premier Tour victorieux comme on l'a fait pour Landis et non après lui en avoir laissé gagner 7 !

  • Teteuf le 08.03.2018 21:58 Report dénoncer ce commentaire

    Ces performances était louche, ce qui a déjà fait jours le concernant ne fait que confirmer.

Les derniers commentaires

  • Teteuf le 08.03.2018 21:58 Report dénoncer ce commentaire

    Ces performances était louche, ce qui a déjà fait jours le concernant ne fait que confirmer.

  • FullmétalJF le 08.03.2018 11:37 Report dénoncer ce commentaire

    Avant le Giro qu'il est parfaitement capable de remporter. Le public en a assez de suivre des courses en se demandant si les résultats ne seront pas invalidés après ou longtemps après. Si on veut sauver ce magnifique sport, il faut absolument que les enquêtes et procédures soient écourtées. Les affaires Armstrong et Contador (notamment) ont fait du tort au cyclisme, et avant tout par leur caractère différé. Il aurait fallu agir contre L.A. après son premier Tour victorieux comme on l'a fait pour Landis et non après lui en avoir laissé gagner 7 !