Prêt pour 2018

09 octobre 2017 17:10; Act: 09.10.2017 17:16 Print

Alejandro Valverde s'est remis de sa chute

Le coureur espagnol a déclaré avoir bien récupéré de sa grosse chute du Tour de France. Il se prépare pour 2018, lorsqu'il visera le Giro, la Vuelta et les Mondiaux.

  • par e-mail
Sur ce sujet

L'Espagnol Alejandro Valverde, rétabli d'une grave chute subie sur le Tour de France en juillet, a déclaré être «impatient» de recourir en 2018 mais ne disputera sans doute pas la Grande Boucle, préférant viser le Tour d'Italie, celui d'Espagne et le Championnat du monde. Dans une interview publiée lundi par le quotidien El Pais, Valverde (37 ans) assure être parfaitement remis d'une double fracture (rotule et astragale) qui l'avait contraint à l'abandon sur la première étape du Tour le 2 juillet à Düsseldorf, en Allemagne.

«Je me sens très bien. Je parcours 700 km par semaine à l'entraînement», a expliqué le vétéran de l'équipe Movistar. «Dans mon groupe d'entraînement, que je connais depuis toujours, on me dit que je suis au moins aussi fort qu'avant. Et j'ai hâte de vérifier ça en course. Je suis impatient», a-t-il ajouté. Spécialiste des classiques vallonnées, vainqueur au printemps de sa cinquième Flèche Wallonne et de son quatrième Liège-Bastogne-Liège, Valverde compte plus de 100 victoires chez les professionnels.

Le grimpeur et puncheur espagnol, suspendu deux ans entre 2010 et 2012 dans le cadre de l'affaire de dopage Puerto, prévient néanmoins qu'il a fait une croix sur son rêve de remporter enfin le Tour de France (3e en 2015). «Je ne veux pas aller au Tour. Je crois que l'an prochain, je dois davantage me consacrer au Giro, à la Vuelta et au Mondial. L'an prochain, le Mondial est dur, vraiment dur, en Autriche», se réjouit Valverde, qui a terminé six fois sur le podium des Championnats du monde... sans jamais remporter le maillot arc-en-ciel. «Il me reste peu d'opportunités pour gagner le Mondial. J'ai six médailles, mais aucune d'or. On va voir comment je récupère au niveau du genou. Tout va bien pour le moment, mais tant qu'on ne recommence pas à courir, on ne peut pas savoir».

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.