Tour de France 2012

02 juillet 2012 11:00; Act: 02.07.2012 19:05 Print

Cavendish remporte la deuxième étape

Le champion du monde en titre, le Britannique Mark Cavendish (Sky), s'est adjugé le premier sprint massif du Tour de France, lundi, à Tournai, au terme de la 2e étape. Fabian Cancellara, conserve son maillot jaune.

  • par e-mail

Le Suisse Fabian Cancellara (RadioShack) a conservé le maillot jaune de leader après cette troisième et dernière journée en Belgique. Cavendish s'est imposé d'une demi-roue à l'Allemand Andre Greipel qui a lancé le sprint sur la ligne droite d'arrivée en léger faux-plat, contre le vent. L'Australien Matt Goss a pris la troisième place de cette étape, au bout des 400 mètres de la ligne droite d'arrivée, devant le Néerlandais Tom Veelers et l'Italien Alessandro Petacchi.

Cavendish, qui est âgé de 27 ans, a enlevé sa 9e victoire de la saison, son 21e succès dans le Tour depuis 2008. A l'inverse des années passées, le coureur de l'île de Man ne dispose pas d'une équipe entièrement à son service, dans la mesure où l'Anglais Bradley Wiggins postule au maillot jaune. Durant cette étape menée à un rythme modéré, le Français Anthony Roux, bien que souffrant du poignet gauche après sa chute de la veille, est parti à l'avant dès le 22e kilomètre. Le Lorrain a été rejoint 6 kilomètres plus loin par le Danois Michael Morkov et un autre Français, Christophe Kern. Le trio s'est assuré une avance maximale de 8 minutes (Km 42) avant que les équipes des sprinteurs (Lotto, Argos, Orica-GreenEdge) ramènent progressivement le peloton.

Si ses deux compagnons ont été repris à une trentaine de kilomètres de l'arrivée, Roux a insisté jusqu'aux 14 derniers kilomètres. Aucun abandon n'a été enregistré dans cette étape que le champion du monde du contre-la-montre, l'Allemand Tony Martin, a bouclé malgré une fracture du scaphoïde gauche nécessitant la pose d'une attelle. Tony Martin a été distancé dans la partie finale, tout comme l'Espagnol Luis Leon Sanchez, autre victime des chutes de la première étape, et l'Allemand Marcel Kittel, l'un des sprinteurs du peloton qui s'est plaint de l'estomac.

Voici une vidéo sur l'étape

(L'essentiel Online/AFP)