Dopage/cyclisme

02 juillet 2018 11:35; Act: 02.07.2018 13:57 Print

Froome, blanchi, sera au départ du Tour de France

Le Britannique a été blanchi pour son contrôle antidopage «anormal» et a finalement été autorisé à participer au Tour de France, à partir de samedi, en Vendée.

storybild

L'UCI a annoncé la fin de la procédure concernant Froome. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Tout ça pour ça!», s'est exclamé le directeur du Tour, Christian Prudhomme, qui avait récusé Froome dans l'attente de la décision du Tribunal antidopage de l'UCI (Union cycliste internationale). La direction du Tour est logiquement revenue sur la récusation du vainqueur sortant, qui devait être examinée mardi par la Chambre arbitrale du sport, dès lors que la procédure est close par l'Union cycliste internationale (UCI). En septembre 2017, lors d'une étape du Tour d'Espagne, Chris Froome avait subi un contrôle révélant un taux excessif de salbutamol (anti-asthmatique).

L'Agence mondiale antidopage (AMA) a considéré le 28 juin que ce contrôle ne constituait pas un «contrôle positif». En se basant sur les conclusions de la plus haute autorité en ce domaine, l'UCI a décidé lundi de clore la procédure sans sanction. «Je suis reconnaissant et soulagé de reléguer ce chapitre derrière moi, ça a été neuf mois très intenses», a immédiatement réagi le Britannique de 33 ans sur son compte Twitter. «Je suis ravi d'avoir été blanchi par l'UCI», a-t-il ajouté dans le communiqué de son équipe Sky.

Sécurité renforcée sur le Tour

Froome risquait de perdre le gain de sa première victoire finale sur la Vuelta en 2017 ainsi que du Giro 2018. «Je n'ai jamais douté que ce dossier serait rejeté, pour la simple raison que je savais que je n'avais rien fait de mal. Je souffre d'asthme depuis mon enfance. Je sais exactement quelles sont les règles», a expliqué Froome. De plus, la nature de la substance en cause autorisait le cycliste à s'aligner sur des courses, ce qui a agité le peloton, les équipes membres du Mouvement pour un cyclisme propre demandant à Sky de suspendre son coureur pendant la procédure.

Froome a ignoré ces appels. Il a notamment participé et remporté le Tour d'Italie fin mai, devenant le troisième de l'histoire après Eddy Merckx et Bernard Hinault, à gagner trois grands tours consécutifs (Tour, Vuelta et Giro dans l'ordre). Cette épée de Damoclès au-dessus de sa tête a désormais disparu, au bout d'un très long feuilleton de neuf mois qui a suscité le mécontentement des organisateurs du Tour. «Il faut plus de règles pour ne plus se retrouver devant ce cas, je n'ai cessé de le répéter», a fulminé Christian Prudhomme. «Nous n'avons pas accès au fond du dossier», a précisé le directeur du Tour.

«Nous n'avons pas à nous prononcer là-dessus. Mais j'ai envie de dire: quel gâchis!». Les réactions du public sur les routes du Tour de France sont craintes par Sky, qui va faire appel à un service de sécurité renforcé. «Nous travaillons avec une équipe de sécurité qui passe du temps avec nous et nous conseille sur la manière d'assurer notre sécurité en course», a expliqué il y a quelques jours Tim Kerrison, entraîneur de Froome chez Sky. Interrogé à ce sujet, le directeur du Tour a répondu: «Le public du Tour est un public bienveillant».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • platini le 02.07.2018 11:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bizarre, vous avez dit bizarre... le lendemain de l’annonce du refus de l’organisation du Tour de France, alors que l’UCI évoquait encore il y a quelques jours un délai de six mois pour trancher! honte à ce sport!

  • Fan de vélo sans dopage le 02.07.2018 12:00 Report dénoncer ce commentaire

    L'UCI: positif c'est positif. Si Froome doit prendre des produits contre l'asthme encore plus forts qui deviennent dopants, c'est qu'il est malade et qu'il ne peut pas participer aux courses. Quand est-ce que cette hypocrisie va-t-elle s'arrêter?

  • Francky le 02.07.2018 11:51 Report dénoncer ce commentaire

    Comme c'est bizarre, menacé d'exclusion par le tour de France, la on obtient les résultats.

Les derniers commentaires

  • luxo le 03.07.2018 17:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est tout simplement une honte de voir ça...

  • DarkAngel le 03.07.2018 08:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Voilà c’est bien qu’il soit là ! C’est un grand champion ! Et pour le dopage ben ils sont TOUS passés par là.

  • pfffffffffffffffffffffffffffffffffffffff le 02.07.2018 22:12 Report dénoncer ce commentaire

    La F1 ne m'intéresse plus, le foot ne m'intéresse plus, le tour de France ne m'intéresse plus. Un monde de fric indécent Vous avez dit esprit sportif ???

  • John Smith le 02.07.2018 20:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On a beau ne pas aimer Froome: la présomption d’innocence doit prévaloir. Il n’a pas été condamné, il ne devait donc pas être suspendu. Maintenant il est totalement blanchi donc fin de l’histoire. Vive le vélo, vive le Tour de France.

    • Mathieu le 03.07.2018 08:57 Report dénoncer ce commentaire

      Il n'a pas été condamné, certes, mais c'est étrange que la décision soit prise, en toute hâte, le lendemain de l'annonce du refus de participation au tour de France par l'organisation de ce dernier.

  • F2Lux le 02.07.2018 19:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Froome = Armtrong à la puissance 10 plus encore une paire de positifs.