Cyclisme - Tour de France

25 juillet 2018 14:50; Act: 25.07.2018 14:55 Print

L'impressionnante photo du genou de Gilbert

Mardi, le coureur belge était passé par-dessus un muret, en pleine descente d'un col, lors de la 16e étape du Tour de France. Il a posté une photo des dégâts sur Twitter.

Sur ce sujet
Une faute?

Au lendemain de sa spectaculaire chute lors de la 16e étape du Tour de France, Philippe Gilbert a posté sur Twitter une impressionnante photo de son genou gauche, dont la rotule est fracturée.

Mardi, le coureur belge (Quick-Step Floors) était passé par-dessus un muret, dans le vide, en pleine descente du col du Portet d'Aspet, alors qu'il était en tête à 59 kilomètres de l'arrivée. Remonté sur son vélo, il avait terminé l'étape, malgré l'état de son genou, avant d'abandonner. Il devra désormais observer une pause de plusieurs semaines.

(L'essentiel/SportCenter)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Matscain le 25.07.2018 15:46 Report dénoncer ce commentaire

    Les cyclistes c'est des guerriers on le sait depuis longtemps. La première question que se pose un cycliste après être tombé c'est "comment va le vélo?"..ensuite il essuie le sang et repart, car il n'a pas le choix. Le cycliste ne peut pas rester allongé sur la route à pleurnicher en espérant que l'arbitre mettra un carton jaune à l'automobiliste qui vient de le pousser dans le bas côté.

  • Vu d'ailleurs le 25.07.2018 15:37 Report dénoncer ce commentaire

    Chapeau Monsieur Gilbert ! grand monsieur ! quand certains footeux qui gagnent des millions se tordent de douleurs dès qu'ils se cassent un ongle .. Un soleil énorme, atterrissage 3 mètres plus bas dans le ravin, une rotule cassée, il termine les 60 km restant ... Bravo ! respect ! Un métier difficile où sont enchainés 200 km par jour, un nombre incalculable de cols, les instructions dans l'oreillette, le sourire à la caméra, les interviews, les medias, la stratégie de course, appuyer sur les pédales y compris quand ça frotte, les bidons, les massages, la récup ... Quel métier !!

  • rovadu le 25.07.2018 15:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelqu'un de courageux. Terminer l'étape avec une rotule fracturée. Quelqu'un comme Neymar ne se serait jamais relevé ...

Les derniers commentaires

  • gege57 le 26.07.2018 13:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @rotule même la comparaison pour toi peut être ridicule car tu n y connais rien au sport .Mais mouillé son maillot l obligation d avoir des résultats pour avoir un salaire c est la vie des cyclistes pas des footeux. exemple neymar une coupe du monde rate un. championnat rate lui aussi et pourtant ça reste l un des joueurs le mieux payer au monde . un.cycliste rotule casser même doper reste largement supérieur à un footballeur maigres un salaire ridicule .

  • sylvain barichello le 26.07.2018 07:45 Report dénoncer ce commentaire

    bon courage et bon retablissement mais tu reste un champion

  • rotule le 26.07.2018 04:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est ridicule de reprendre la course après une chute pareille tout aussi ridicule est la comparaison footballistique que certains commentaires laissent entendre...

  • Raoul le 25.07.2018 15:53 Report dénoncer ce commentaire

    c'est fou ce que la drogue peut vous faire faire

  • Matscain le 25.07.2018 15:46 Report dénoncer ce commentaire

    Les cyclistes c'est des guerriers on le sait depuis longtemps. La première question que se pose un cycliste après être tombé c'est "comment va le vélo?"..ensuite il essuie le sang et repart, car il n'a pas le choix. Le cycliste ne peut pas rester allongé sur la route à pleurnicher en espérant que l'arbitre mettra un carton jaune à l'automobiliste qui vient de le pousser dans le bas côté.