Après un infarctus

29 mars 2016 07:54; Act: 29.03.2016 10:43 Print

Le cycliste belge Daan Myngheer est décédé

Le cyclisme belge a été touché durement en deux jours avec le décès lundi, à Ajaccio, de Daan Myngheer, 22 ans, victime d'un infarctus, vingt-quatre heures après la mort d'Antoine Demoitié.

storybild

Le cyclisme belge de nouveau en deuil après le décès de Daan Myngheer. (photo: Twitter)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Daan Myngheer, de l'équipe Roubaix Métropole Lille, qui participait samedi au Critérium international, avait fait un malaise cardiaque et avait dû être transporté par hélicoptère à Ajaccio, où il est décédé lundi. "C'est avec une grande émotion que nous vous faisons part du décès de Daan. Il a perdu sa dernière course après avoir lutté comme un grand champion. Il est décédé ce lundi à 19h08 en présence de ses parents, de sa sœur et de sa compagne, à l'hôpital d'Ajaccio", a indiqué son équipe, dans un message diffusé sur Facebook. Myngheer, qui aurait eu 23 ans le 13 avril, s'était arrêté samedi à une trentaine de kilomètres de l'arrivée de la première étape à Porto-Vecchio (Corse-du-Sud) du Critérium international autour d'Ajaccio.

Il était monté dans l'ambulance de la course où il avait fait un infarctus qui avait nécessité des soins immédiats en urgence. Dans l'après-midi, il avait été placé sous assistance respiratoire (intubé et ventilé), et évacué de la Polyclinique de Porte-Vecchio à l'hôpital d'Ajaccio. «Il donne des signes de vie mais il n'est pas réveillé», déclarait son équipe, très inquiète, dans la soirée de samedi. Le coureur est décédé lundi dans la soirée. «Le jeune coureur avait déjà fait un malaise, en 2014, lors d'une course amateur disputée dans son pays,» indique le journal L’Équipe sur son site Internet. Et de préciser, qu'«à la suite de cet accident, des examens cardiaques n'avaient révélé aucune anomalie. Cet hiver, il avait subi de nouveaux tests (en France et en Belgique), indispensables à l'attribution de sa licence».

Accidents mortels

Dann Myngheer, champion de Belgique juniors 2011, était passé professionnel l'année dernière dans l'équipe Verandas Willems avant de rejoindre Roubaix Métropole Lille (3e division) cette saison. Dans son message sur Facebook, son équipe précise : «Daan va faire don de ses organes pour aider d'autres personnes, c'était sa volonté». La mort de Dann Myngheer survient vingt-quatre heure après celle de son compatriote Antoine Demoitié, jeune coureur belge de l'équipe Wanty-Gobert, dans un accident lors de la classique Gand-Wevelgem.

Victime d'une lourde chute en compagnie d'autres coureurs, environ 150 kilomètres après le départ de Deinze (Belgique), le coureur avait ensuite été heurté par une moto alors qu'il se trouvait au sol. Il avait été hospitalisé dans «un état extrêmement grave», selon les termes de son équipe, dans le service des soins intensifs du CHRU de Lille, où il est décédé dimanche. Arrivé chez Wanty-Gobert début 2016, en provenance de l'équipe Walonnie-Bruxelles où il avait passé trois saisons, Antoine Demoitié rêvait de remporter une de ces classiques comme Gand-Wevelgem où se sont illustrés ses deux idoles belges Tom Boonen et Philippe Gilbert. Depuis le début de l'année, le peloton cycliste professionnel a été affecté par plusieurs accidents aux conséquences parfois mortelles, comme pour l'espoir français Romain Guyot (23 ans) de l'équipe Vendée U, percuté à un carrefour, le 5 mars, à La Roche-sur-Yon (Vendée) par un poids lourd qui ne l'avait pas vu alors qu'il se trouvait à hauteur d'un feu de signalisation.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Vindulux le 29.03.2016 13:07 Report dénoncer ce commentaire

    Attention : On ne saura sans doute jamais, mais il faut être prudent avant de parler de dopage. Ces deux accidents sont des drames. Tous les cyclistes sont touchés par ces décès à répétitions. Et d’autres meurent accidentellement à l’entrainement ou en allant travailler. C’est l’occasion de rappeler à tous les conducteurs et motards, que les cyclistes sont vulnérables sur la route. Ne dépasser plus les vélos, lorsqu’une voiture arrive en face et laisser une distance de sécurité de 1 m 50.

  • dopage le 29.03.2016 10:51 Report dénoncer ce commentaire

    encore un qui a abusé de dopage et qui a eu une overdose

Les derniers commentaires

  • Vindulux le 29.03.2016 13:07 Report dénoncer ce commentaire

    Attention : On ne saura sans doute jamais, mais il faut être prudent avant de parler de dopage. Ces deux accidents sont des drames. Tous les cyclistes sont touchés par ces décès à répétitions. Et d’autres meurent accidentellement à l’entrainement ou en allant travailler. C’est l’occasion de rappeler à tous les conducteurs et motards, que les cyclistes sont vulnérables sur la route. Ne dépasser plus les vélos, lorsqu’une voiture arrive en face et laisser une distance de sécurité de 1 m 50.

  • dopage le 29.03.2016 10:51 Report dénoncer ce commentaire

    encore un qui a abusé de dopage et qui a eu une overdose