Tour d'Espagne/6e étape

30 août 2018 18:46; Act: 31.08.2018 11:17 Print

Bouhanni gagne un sprint libérateur

Le Français Nacer Bouhanni (Cofidis) s'est libéré jeudi en gagnant au sprint la 6e étape du Tour d'Espagne, où Rudy Molard (Groupama-FDJ), a conservé le maillot rouge.

storybild

Nacer Bouhanni enfin de retour au premier plan sur la Vuelta. (photo: AFP/Jorge Guerrero)

Sur ce sujet
Une faute?

Dans un sprint à effectifs réduits à San Javier (Murcie) en raison d'un coup de bordures dans le final, Bouhanni a devancé le Néerlandais Danny Van Poppel (LottoNL-Jumbo), deuxième et l'Italien Elia Viviani (Quick-Step). "Dans un final, je sais comment faire pour m'imposer si j'ai les jambes", a expliqué le Vosgien de 28 ans, pourtant arrivé sur la Vuelta sans son habituel "train" de coéquipiers. "J'ai filoché de train en train pour prendre la bonne roue et j'ai produit mon effort dans les 200 derniers mètres", s'est-il réjoui au micro de la chaîne publique espagnole TVE. C'est sa première victoire de la saison sur une course majeure du World Tour, après avoir raté le Tour de France sur décision de son équipe. Et c'est une belle revanche pour l'ancien champion de France, dont la campagne 2018 avait été jusque-là marquée par un bras de fer avec ses dirigeants.

D'ailleurs, la formation nordiste a été contrainte de démentir jeudi "un article mensonger" paru dans la presse espagnole et faisant état d'une prétendue altercation entre Bouhanni et un de ses directeurs sportifs mercredi. "Je suis très content de gagner aujourd'hui après ce qui s'est passé hier, j'étais très énervé des fausses informations qui ont été dites", a lancé le Français, rappelant avoir déjà gagné un 30 août sur la Vuelta en 2014 à Albacete. Molard est arrivé au sein de ce premier peloton composé d'une cinquantaine de coureurs, préservant son maillot rouge endossé la veille malgré un final perturbé par le vent. Ce n'était en revanche pas la journée de Pinot (Groupama-FDJ), ni celle du Néerlandais Wilco Kelderman (Sunweb): piégés dans les bordures, les deux coureurs ont concédé 1 min 44 sec aux autres leaders et se retrouvent respectivement 18e et 17e du général à près de 3 minutes de Molard. Vendredi, une nouvelle opportunité s'offre aux sprinteurs lors de la 7e étape entre Puerto Lumbreras et Pozo Alcon (185,7 km), à condition de résister dans la dernière ascension du jour classée en 3e catégorie et placée à 12 km du but.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.