Tour d'Espagne

25 août 2019 10:43; Act: 26.08.2019 15:55 Print

Chute collective pour UAE et Jumbo, Astana gagne

Le contre-la-montre par équipes inaugural de la Vuelta a été marqué par deux chutes spectaculaires pour deux formations. Miguel Lopez Angel porte le maillot rouge.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Vainqueur du contre-la-montre par équipes avec sa formation Astana, le Colombien Miguel Angel Lopez a endossé le premier maillot rouge du Tour d'Espagne 2019, samedi à Torrevieja, lors de l'étape inaugurale. Bien épaulé par l'équipe kazakhe, «Superman» Lopez (25 ans) a franchi la ligne en tête au bout d'un bel effort collectif, bouclant les 13,4 km du parcours, tracé dans le cadre spectaculaire des marais salants de Torrevieja, en 14'51".

«Je suis ravi, nous avons bien fait les choses», a savouré le petit grimpeur colombien, expliquant que le fait d'avoir franchi la ligne en tête n'était pas programmé: «Aucune décision n'avait été prise à ce sujet. Cela s'est fait sur le moment». Astana a devancé de deux secondes les Belges de Deuceninck-Quick Step et de cinq secondes les Allemands de Sunweb. L'équipe kazakhe est la grande gagnante du jour: Lopez a pris de l'avance sur la plupart de ses adversaires, de quoi conforter son ambition de vivre «une Vuelta grandiose», après sa troisième place conquise l'an dernier.

On attendait les Jumbo-Visma, dominateurs dans le même exercice sur le Tour de France, mais la formation néerlandaise et son leader Primoz Roglic ont vu leurs chances de victoire d'étape réduites à néant en négociant mal une chicane un peu technique. Plusieurs d'entre eux sont allés percuter les protections qui avaient été placées le long des barrières. Figurant parmi les coureurs à terre, Roglic est vite remonté à vélo mais le Slovène, présenté comme le grand favori de cette Vuelta, avait la cuisse gauche entamée. La formation émiratie UAE, emmenée par Fabio Aru et Tadej Pogacar, a aussi chuté dans le même virage.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.