Classique cycliste

06 avril 2019 10:00; Act: 04.04.2019 21:52 Print

Du cyclo-​​cross aux pavés du Tour des Flandres

Trois multiples champions du monde de cyclo-cross, Van der Poel, Stybar et Van Aert feront partie des grands favoris du Tour des Flandres dimanche.

storybild

Plutôt à son avantage depuis le début des classiques, Bob Jungels pourrait avoir un coup à jouer. (photo: AFP/Kristof van Accom)

Sur ce sujet
Une faute?

Des labourés aux pavés des classiques flandriennes, la voie royale se dessine. Et si le cyclo-cross a toujours été jugé très formateur pour la route, certains apprennent vite et bien. Champions du monde en cross, le Néerlandais Mathieu van der Poel (2015, 2019), le Belge Wout Van Aert (2016 à 2018) et le Tchèque Zdenek Stybar (2010, 2011, 2014) feront ainsi partie des favoris du Ronde dimanche.

• Transition épatante Depuis l'ouverture de la saison des classiques, tous trois se sont posés en prétendants crédibles à la victoire sur le deuxième Monument de la saison. L'expérimenté Stybar, 33 ans, s'est offert le circuit Het Nieuwsblad et le GP E3, Van der Poel, 24 ans, À Travers la Flandre, et Van Aert, 24 ans, a brillé au GP E3 (2e) aux Strade Bianche (3e) et à Milan-San Remo (6e).

• Au-delà du cyclo-cross Pour l'ancien coureur belge Tom Boonen, interrogé par la RTBF, leur point commun est surtout «leur talent». «Ce ne sont pas juste des coureurs de cyclo-cross. Ce sont des coureurs très intelligents avec beaucoup de classe. C’est pour ça qu’ils sont bien en cyclo-cross, sur la route et si tu leur donnes un vélo de piste... ils vont gagner aussi». Pour Boonen, «Van Aert et Stybar sont les deux meilleurs coureurs du monde actuellement».

• Jungels en embuscade Bob Jungels n'a été que champion du Luxembourg juniors en cyclo-cross, mais lui aussi est en grande forme. Toujours aux avant-postes, il sera une carte précieuse pour l'équipe Deceuninck-Quick Step face aux Van der Poel, Van Aert mais aussi Sagan ou Van Avermaet.

(Nicolas Martin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.