Tour de France - 7e étape

12 juillet 2019 17:59; Act: 12.07.2019 18:01 Print

Groenewegen au sprint, Ciccone reste en jaune

Dylan Groenewegen a remporté au sprint la 7e étape du Tour de France disputée vendredi entre Belfort et Chalon-sur-Saône. L'Italien Giulio Ciccone reste leader au général.

storybild

Dylan Groenewegen (au premier plan) célèbre sa victoire, sous les yeux de Peter Sagan. (photo: AFP/Marco Bertorello)

Sur ce sujet
Une faute?

Troisième sprint massif, troisième vainqueur: le Néerlandais Dylan Groenewegen (Jumbo) s'est adjugé la 7e étape du Tour de France, vendredi à Chalon-sur-Saône, sans conséquence sur le classement général mené par l'Italien Giulio Ciccone (Trek). Après les succès de son compatriote Mike Teunissen à Bruxelles et de l'Italien Elia Viviani à Nancy, Groenewegen s'est imposé à son tour, mais d'extrême justesse. La photo-finish a été nécessaire pour départager le Néerlandais et l'Australien Caleb Ewan.

«C'est très serré à chaque fois que je sprinte contre Caleb (Ewan)», a déclaré Groenewegen. «J'ai senti qu'il revenait dans les 50 derniers mètres». Le Néerlandais (26 ans), qui avait chuté le premier jour dans l'étape inaugurale à Bruxelles, a signé son quatrième succès d'étape dans le Tour. Il a gagné à chacune de ses participations depuis 2017. Le maillot vert, le Slovaque Peter Sagan, a pris la troisième place devant l'Italien Sonny Colbrelli, au terme des 230 kilomètres.

Sept côtes au programme samedi

Le schéma habituel des journées de plaine a été respecté dans cette étape de transition, de la Franche-Comté à la Bourgogne. Deux coureurs, les Français Yoann Offredo et Stéphane Rossetto, sont partis tôt à l'avant pour conduire une échappée de 218 kilomètres. Habitués des longs raids, les deux Franciliens qui se connaissent bien ont ouvert la route jusqu'à 12 kilomètres de l'arrivée. Ils ont compté moins de six minutes d'avance pour avantage maximal, sans bénéficier de la clémence des équipes des sprinteurs (Deceuninck, Lotto, Jumbo) qui ont dicté l'allure du peloton. En revanche, les Trek de Ciccone n'ont pas eu à travailler.

Le vent de face jusqu'à l'approche du final a ôté les velléités d'attaque aux candidats. Pas même quand le Colombien Nairo Quintana et l'Irlandais Dan Martin ont été pris dans une petite cassure à une trentaine de kilomètres de l'arrivée. Samedi, la 8e étape emprunte un parcours de moyenne montagne au long des 200 kilomètres reliant Mâcon à Saint-Etienne, avec pas moins de sept côtes au programme.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.