Mort sur Paris-Roubaix

09 avril 2018 10:40; Act: 09.04.2018 16:36 Print

«J'ai directement vu que c'était très grave»

Le directeur sportif de l'équipe de Michael Goolaerts, est - comme toute la Belgique - sous le choc après la mort de son coureur.

storybild

Le jeune Belge (en bleu) a succombé à un arrêt cardiaque. (photo: AFP/Dirk Waem)

op Däitsch
Sur ce sujet

Dimanche après-midi, le jeune Belge (23 ans), victime d'un arrêt cardiaque, avait été retrouvé inanimé sur le deuxième des vingt-neuf secteurs pavés de la «reine des classiques» (257 km). Les circonstances exactes de sa chute n'ont pas été précisées. Secouru pour un arrêt cardiaque, il a été héliporté à Lille, où il est décédé dans la soirée. La chaîne publique VRT souligne que «le monde du cyclisme (est) en deuil» alors que Het Laatste Nieuws s'arrête sur un «Drame sur le Paris-Roubaix», remporté par le champion du monde Peter Sagan. Une photo de Goolaerts avec maillot bleu de son équipe Willems Véranda et casque barre aussi la une des sites de Nieuwsblad et De Standaard.

Le quotidien La Dernière Heure rapporte le témoignage du directeur sportif de l'équipe de Goolaerts, le Néerlandais Michiel Elijzen, recueilli par le journal néerlandais AD. «J'ai directement vu que c'était très grave», a raconté le responsable de la formation Vérandas Willems, qui s'était arrêté pour prêter assistance à son coureur. «Les médecins étaient déjà auprès de lui et ils ont effectué un très bon boulot».

Sagan: «C'est extrêmement triste»

Michael Goolaerts était passé professionnel en 2014, alors qu'il n'avait même pas 20 ans, dans l'équipe Vérandas Willems. Mais, après un an, il a rejoint la formation espoir de Lotto pour les deux saisons suivantes, avant d'être recruté de nouveau par Vérandas Willems, désormais dirigée par le Belge Nick Nuyens, un ancien vainqueur du Tour des Flandres.

Le président de l'Union cycliste internationale (UCI), David Lappartient, a résumé le sentiment général: «Au nom de l'UCI et de la famille du cyclisme dans son ensemble, je tiens à adresser mes plus sincères condoléances à la famille, à l'équipe et aux proches de Michael Goolaerts, parti trop tôt ce jour». «C'est extrêmement triste pour le jeune coureur qui a chuté», a commenté le vainqueur du jour, Peter Sagan.

(L'essentiel/afp)