Tour de France

15 juillet 2018 16:14; Act: 15.07.2018 19:30 Print

John Degonkolb le plus costaud sur les pavés

Le coureur allemand de l'équipe Trek-Segafredo a remporté la 9e étape du Tour de France, disputée en partie sur les pavés du nord du pays.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

L'étape des pavés sur le Tour de France a été riche en rebondissements. À ce jeu, c'est l'Allemand John Degenkolb (Trek-Segafredo) qui s'est imposé, à Roubaix, pour la 9e étape. Il s'agit de sa première victoire sur la Grande Boucle pour ce coureur souvent passé près du succès et dont la carrière a été perturbée par un grave accident à l'entraînement en janvier 2016.

Les spécialistes des pavés se sont découverts dans le final, avec d'abord une attaque de Philippe Gilbert (Quick-Step), puis surtout l'accélération de son coéquipier Yves Lampaert, en compagnie du maillot jaune Greg Van Avermaet (BMC) et de John Degenkolb (Trek-Segafredo) à un peu plus de 15 km du but. Le trio s'est irrémédiablement détaché, personne dans le peloton ne semblant en mesure de les rejoindre. Sur la ligne d'arrivée, Degenkolb a devancé Van Avermaet, qui conforte ainsi son maillot jaune de leader, et Lampaert. Parti dans un groupe de quatre contre-attaquants, le Luxembourgeois Bob Jungels (Quick-Step) a terminé 7e et se retrouve quatrième au classement général. Mais la première étape de montagne mardi devrait bouleverser la hiérarchie.

Des chutes et des retards

Comme prévu, la 9e étape du Tour de France a été animée et a provoqué des dégâts. La première victime de la journée était l'Australien Richie Porte (BMC), présenté comme l'un des favoris pour la victoire finale. Comme l'an dernier, il a quitté le Tour de France prématurément suite à une chute, cette fois survenue au bout de quelques kilomètres, avant le premier secteur pavé.

Victime de trois crevaisons, Romain Bardet (AG2R) a connu une journée très galère, faite de longues courses-poursuites. Il a finalement limité les dégâts, ne concédant que sept secondes à ses rivaux. Christopher Froome (Sky) s'est également retrouvé au sol, tout comme Adam Yates (Mitchelton-Scott) ou encore et Mikel Landa (Movistar) et Rigoberto Uran (Education First). Ce dernier, deuxième au classement final l'année dernière, a franchi la ligne avec 1'55" de retard sur le lauréat du Tour.

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.