Tour de France - 2e étape

02 juillet 2017 16:47; Act: 03.07.2017 16:33 Print

Kittel remporte l'étape, Thomas reste en jaune

Le coureur allemand a remporté au sprint la 2e étape du Tour de France. Le Gallois Geraint Thomas conserve sa tunique de leader.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet

Promise aux sprinters, la deuxième étape du Tour, disputée entre Düsseldorf (Allemagne) et Liège (Belgique) sur 204 km, a failli sourire aux audacieux. Échappés depuis le départ, deux coureurs ont cru aller jusqu'au bout, l'Américain Taylor Phinney et le Français Yoann Offredo.

Les deux fuyards ont parfaitement collaboré jusque dans les faubourgs de Liège, avant d'être absorbés par le peloton à un kilomètre du but. L'arrivée s'est finalement disputée au sprint. C'est l'Allemand Marcel Kittel qui s'est montré le plus fort en dominant le Français Arnaud Démare et un autre Allemand, André Greipel.

10e succès pour Kittel sur la Grande Boucle

Le Britannique Geraint Thomas (Sky) a conservé son maillot de leader à l'issue de cette étape durant laquelle les deux premiers de l'an passé, Chris Froome et Romain Bardet, ont chuté sans gravité.

Kittel, 29 ans, s'est imposé pour la dixième fois dans le Tour de France. Le grand Allemand (1,88 m pour 82 kg) a remporté son dixième succès de la saison. Professionnel depuis 2011, il a gagné des étapes dans les trois grands tours.

Petite frayeur pour Froome et Bardet

La chute de Froome, Bardet et d'autres coureurs, qui a ressemblé à l'effondrement d'un château de cartes en tête du peloton, s'est produite à une trentaine de kilomètres de l'arrivée dans la traversée d'un rond-point rendue très glissante par la pluie.

Froome et Bardet, attendus par plusieurs équipiers, sont rentrés quelques minutes plus tard dans le peloton qui s'était gardé d'accélérer l'allure. La traditionnelle échappée a été conduite par un quatuor de débutants, l'Américain Taylor Phinney et les Français Thomas Boudat, Yoann Offredo et Laurent Pichon.

Le peloton a contrôlé l'écart, moins de quatre minutes au maximum. Phinney et Offredo ont insisté dans les 20 derniers kilomètres et n'ont été rejoints qu'à 1 100 mètres de la ligne. Lundi, la 2e étape relie la ville belge de Verviers à Longwy (France), où l'arrivée est jugée au sommet d'une petite côte après 212,5 kilomètres.

L'arrivée au sprint:

(pp/L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.