Charly Gaul

14 juillet 2015 12:10; Act: 14.07.2015 12:19 Print

«L’Ange de la Montagne» s'est révélé il y a 60 ans

LUXEMBOURG – Le Luxembourgeois Charly Gaul entrait dans la légende du Tour, le 14 juillet 1955, en remportant sa première étape. Dans la foulée, il s’est adjugé le classement de la montagne.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet

Le jour où le peloton du Tour de France 2015 découvre la montagne, le monde du cyclisme célèbre les 60 ans de l'avènement de l'un des meilleurs grimpeurs de l'histoire. C’est le 14 juillet 1955 que Charly Gaul a fait son entrée fracassante dans l’histoire du Tour de France. Lors de ses deux premières participations, il n’avait pas laissé un souvenir impérissable au public, avec deux abandons rapides. Mais en 1955, le Luxembourgeois, alors âgé de 22 ans, a secoué l’épreuve, faisant même frissonner Louison Bobet, intouchable à l’époque.

Considéré comme un vague outsider avant le départ de la course, le natif de Pfaffenthal a fait mieux que confirmer les espoirs placés en lui. Troisième du classement général final, il a marqué les esprits par son aisance en montagne, gagnant son surnom, «l’Ange de la montagne», qui lui a collé à la peau pendant tout le reste de sa carrière.

Deux étapes et le classement de la montagne

La 8e étape du Tour 1955, très montagneuse, est restée dans les annales. Charly Gaul est passé à l’offensive peu après le départ, donné à Thonon-les-Bains, avant de distancer irrémédiablement ses adversaires. En ce jour de fête nationale en France, il a infligé une correction à ses adversaires de l’Hexagone. Tous sont restés impuissants face à l'attaque de celui qu'ils allaient bientôt considérer comme l'un des meilleurs du peloton. À l’arrivée à Briançon, après avoir franchi le mythique col du Galibier en solitaire, il devançait le grand Louison Bobet, double tenant du titre, de 15’50! De quoi chambouler la hiérarchie bien établie dans l’épreuve.

Finalement, le Luxembourgeois n’a pas pu disputer la victoire finale jusqu’au bout. Le jeune coureur manquait encore d'expérience et le système des équipes nationales, en vigueur à l’époque, ne l’avantageait pas. Il a tout de même terminé sur le podium à Paris, avec en prime une deuxième victoire d’étape et le classement de meilleur grimpeur. Surtout, le coureur du Grand-Duché avait pris date pour l’avenir, qui s’annonçait radieux pour lui.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Autsch le 14.07.2015 12:57 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne veux pas trop provoquer car Charly est un héros dans ce pays, mais je veux quand même rendre un petit hommage à un homme qui a toujours accompagné Charly et qui a pris soin de lui. Je ne dis pas son nom mais son surnom: Docteur Miracle!

  • jck le 15.07.2015 17:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les smarties sont même à l'ordre du jour chez les amateurs n'importe dans quelle domaine sportive ou professionel .

  • Vindulux le 15.07.2015 11:55 Report dénoncer ce commentaire

    A l’époque de Charly Gaul, il n’y avait pas de contrôles anti dopage et avaler des pilules était une pratique courante et tolérée. Contrairement aux coureurs actuel, notre champion luxembourgeois avait reconnu d’être obliger d’avaler des pilules , " mais que personne n’en prenait autant que lui et qu’un jour, il payerai l’addition".

Les derniers commentaires

  • jck le 15.07.2015 17:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les smarties sont même à l'ordre du jour chez les amateurs n'importe dans quelle domaine sportive ou professionel .

  • Vindulux le 15.07.2015 11:55 Report dénoncer ce commentaire

    A l’époque de Charly Gaul, il n’y avait pas de contrôles anti dopage et avaler des pilules était une pratique courante et tolérée. Contrairement aux coureurs actuel, notre champion luxembourgeois avait reconnu d’être obliger d’avaler des pilules , " mais que personne n’en prenait autant que lui et qu’un jour, il payerai l’addition".

  • Autsch le 14.07.2015 12:57 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne veux pas trop provoquer car Charly est un héros dans ce pays, mais je veux quand même rendre un petit hommage à un homme qui a toujours accompagné Charly et qui a pris soin de lui. Je ne dis pas son nom mais son surnom: Docteur Miracle!

    • Felix Krull le 14.07.2015 14:41 Report dénoncer ce commentaire

      Charly n´a trompé personne, tous les autres avaient aussi leur docteur Miraculix . L´un des meilleurs grimpeurs de tous les temps.

    • anti dop. le 14.07.2015 15:18 Report dénoncer ce commentaire

      Dans tous les sports il y a des docteurs Miraculix. Si c'est pas pour les hommes, c'est pour les animaux.....

    • Martin Voleur de Pain le 14.07.2015 16:15 Report dénoncer ce commentaire

      C'est triste de voir qu'un sois disant héros national a été sifflé, abandonné, et renié de tous...les frères Schleck auront-ils droit au même traitement (sans jeu de mots) ?

    • Ben Johnson le 14.07.2015 16:16 Report dénoncer ce commentaire

      Tous les (grands) sportifs dans les sports éprouvants carburent aux produits "miracles". Même les amateurs sont concernés, alors !!

    • Hein? le 14.07.2015 22:46 Report dénoncer ce commentaire

      Alors pourquoi ont ils puni Lance Armstrong?

    • Vindulux le 15.07.2015 12:27 Report dénoncer ce commentaire

      @Martin, Les frères Scheck, n'ont certainement pas la même franchise que Gaul. Le récent rapport de l’agence Danoise contre le dopage contredit la déclaration de Franck, car il était de notoriété publique que le Dr. Funtes n’établissait pas de programme d’entrainement. Et l’actualité récente nous rappel que Basso, l’ami et équipier de Franck avait été suspendu pour ses relations avec ce médecin. Et Riis n'ignorait pas que ses coureurs se dopaient.