Cyclisme

24 mai 2019 09:26; Act: 24.05.2019 10:13 Print

Lance Armstrong «referait tout ce qu'il a fait»

L'Américain, roi déchu du cyclisme professionnel après avoir reconnu s'être dopé, a dit qu'il n'avait aucun regret concernant son comportement pour gagner sept éditions du Tour.

storybild

«C'est comme si c'était ce que je voulais, je voulais qu'on m'attrape, j'étais une proie facile», a souligné le coureur américain. (photo: AFP/Rebecca Sapp)

Sur ce sujet
Une faute?

«Je ne changerais strictement rien à ce que j'ai fait si c'était à refaire, je ne changerais pas tout ce qu'il m'est arrivé», a déclaré Armstrong, dans un entretien qui sera diffusé le 29 mai par la chaîne américaine NBC Sports. «En premier lieu, je ne changerais pas tout ce que j'ai appris. Je n'aurais rien appris si je n'avais pas agi comme je l'ai fait. Il n'y aurait pas eu d'enquête et pas de sanctions si je n'avais pas agi comme je l'ai fait», a poursuivi l'ancien leader des équipes US Postal et Discovery Channel, qui avait déjà tenu des propos similaires par le passé.

«Si je me dope et si je ne dis rien, rien de tout cela ne serait arrivé, rien du tout. C'est comme si c'était ce que je voulais, je voulais qu'on m'attrape, j'étais une proie facile», a souligné Armstrong. L'Américain qui a fait la loi sur le cyclisme professionnel dans les années 2000, a remporté sept éditions consécutives du Tour de France de 1999 à 2005. Mais il a été dépossédé de ses victoires après avoir écopé d'une suspension à vie en 2012 à la suite d'une enquête ouverte par l'Agence américaine antidopage (Usada) qui a établi qu'il était à la tête du «système de dopage le plus sophistiqué, le plus professionnel et le plus efficace de l'histoire du sport».

En 2013, il a reconnu s'être dopé durant toute sa carrière dans un entretien très suivi accordé à la star de la télévision américaine Oprah Winfrey. «Nous avons fait ce que nous devions faire pour gagner, ce n'était pas légal, mais je ne changerais rien de ce qu'il s'est passé, que ce soit perdre un sacré paquet d'argent ou passer du statut de héros à celui de zéro», a conclu Armstrong, aujourd'hui âgé de 47 ans.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • greco34677 le 25.05.2019 00:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dope ou pas dope il faut pédaler quand même. Malgre ces titres déchus, il reste quelqu un d hallucinant

  • Ben le 24.05.2019 10:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bel exemple, quel sportif

  • macaron le 24.05.2019 14:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo Lance !

Les derniers commentaires

  • greco34677 le 25.05.2019 00:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dope ou pas dope il faut pédaler quand même. Malgre ces titres déchus, il reste quelqu un d hallucinant

  • macaron le 24.05.2019 14:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo Lance !

  • Ben le 24.05.2019 10:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bel exemple, quel sportif