Cyclisme

05 juillet 2015 12:23; Act: 06.07.2015 07:46 Print

Quand le Tour fait étape au Luxembourg

LUXEMBOURG – Avant la deuxième étape de l'édition 2015 ce dimanche, petit retour sur les cinq passages du Tour de France par le Grand-Duché. Et certains mémorables.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Le Tour de France et le Luxembourg, c'est toute une histoire. Le Grand-Duché a donné le premier vainqueur étranger du Tour, avec François Faber en 1909. D’autres coureurs luxembourgeois ont fait la légende de l’épreuve, notamment Charly Gaul, Nicolas Frantz, Johny Schleck et ses deux fils Fränk et Andy.

Mais l’épreuve créée en 1903 a attendu 1947 pour passer les frontières du Luxembourg. Pour la première édition d’après-guerre, la troisième étape ralliait Bruxelles à Luxembourg, à une époque où la direction de course n’hésitait à proposer des étapes de 314 kilomètres. L’italien Aldo Ronconi avait triomphé dans la capitale. Mais c’est l’étape du lendemain, au départ de Luxembourg-Ville, qui avait marqué les esprits. Partis sous la canicule, déjà, les coureurs s’étaient rafraîchis à plusieurs reprises dans des rivières le long de la route vers Strasbourg.

Triomphe du régional de l'étape

Le Tour a attendu 1989 pour revenir au Luxembourg. Cette fois, le pays a eu droit au grand départ de l’épreuve, le 1er juillet. Au programme: un prologue dans les rues de Luxembourg-Ville, une première étape à travers le pays, un contre-la-montre par équipes autour de la capitale et enfin un départ d’étape, en direction du circuit belge de Spa-Francorchamps.

Après le prologue inaugural remporté par le Néerlandais Éric Breukink, la fête populaire a gagné en intensité, avec le triomphe d’un enfant du pays. Acacio da Silva, de nationalité portugaise mais ayant passé toute son enfance au Luxembourg, s’est adjugé la première étape, prenant par la même occasion le maillot jaune de leader, sous les acclamations du public. Il devenait ainsi le premier Portugais à revêtir la fameuse tunique.

Le grand départ ayant été un succès populaire, le Luxembourg a remis le couvert en 2002, en pleine période Armstrong. Le Texan s’était sans surprise adjugé le prologue de 6,5 km dans les rues de la capitale, la première pierre d’un quatrième succès dans l’épreuve, qui lui sera retiré dix ans plus tard. Le lendemain, le Suisse Rubens Bertogliati, surprise du chef, avait faussé compagnie au peloton dans les derniers hectomètres, toujours à Luxembourg-Ville, pour s’adjuger la victoire d’étape et le maillot jaune.

Esch accueille le Tour et... le Giro

Entre-temps, le Tour avait fait une halte au Luxembourg en 1992, pour un contre-la-montre individuel. C’est lors de cette étape que Miguel «Robocop» Indurain a réalisé la plus grande performance de sa carrière. Sur 63 kilomètres, l’Espagnol avait atomisé la concurrence, repoussant Greg LeMond et Stephen Roche à plus de quatre minutes, et Laurent Fignon à près de six. Le suspense pour la victoire finale avait pris fin dès cette 9e étape.

Enfin, Esch-sur-Alzette a accueilli une arrivée d’étape en 2006. Une étape sans relief, dans tous les sens du terme, remportée par l’Australien Robbie McEwen lors d’un sprint massif. Le lendemain matin, le peloton était reparti de la métropole du fer. Pour l’anecdote, Esch a également accueilli une arrivée… du Giro! Il s’agissait de la quatrième étape de l'édition 2002, qui vit la victoire de l’Italien Mario Cipollini.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.