Nicolas Frantz

24 juillet 2015 09:33; Act: 24.07.2015 09:35 Print

Quand un Luxembourgeois écrasait le Tour

LUXEMBOURG – En 1927 puis 1928, Nicolas Frantz, natif de Mamer, a remporté deux Tours de France. Sans laisser beaucoup d’espace à ses concurrents.

storybild

Nicolas Frantz, à gauche, ici lors de la dernière étape du Tour de France 1927. Le coureur est décédé en 1985. (photo: AFP/Staff)

Sur ce sujet
Une faute?

Si Nicolas Frantz n’est pas le premier coureur luxembourgeois à avoir remporté le Tour de France, il reste à ce jour le seul à en compter deux à son palmarès. François Faber (1909), Charly Gaul (1958) puis Andy Schleck comptent un succès chacun, alors que le natif de Mamer a triomphé à deux reprises (1927 et 1928).

Pendant ces années folles, Nicolas Frantz ne s’est pas contenté de gagner le Tour de France, il a écrasé ses rivaux sur son passage. Profitant de l’absence de quelques grands noms de l’époque dont le vainqueur sortant Lucien Buysse, et de sa supériorité, le Luxembourgeois a rapidement plié la course en 1927, l'année de ses 28 ans. Il a endossé le maillot jaune dès la deuxième étape de montagne, remportée avec plus de dix minutes d’avance, pour ne plus jamais le lâcher. Au final, il s’est imposé à Paris avec près de deux heures d’avance sur son dauphin.

Étrange formule de course

L’année suivante, l’exploit est encore plus grand. Nicolas Frantz, leader de l’équipe Alcyon, est devenu le deuxième coureur de l’histoire à porter le maillot jaune du début à la fin de l’épreuve, sans jamais le perdre. Il s’est au passage adjugé cinq étapes, preuve de sa domination sans partage.

À noter que pendant ces deux années, les organisateurs avaient mis en place un règlement assez étrange. Pendant les étapes de plat, les coureurs ne partaient pas en peloton, mais chaque équipe s’élançait de manière séparée, à la manière d’un contre-la-montre par équipes. Pour autant, seuls les temps individuels étaient comptabilisés. Censée dynamiser la course, cette formule a surtout perturbé le public. Elle n’a eu cours qu’en 1927 et 1928, les années Nicolas Frantz.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • hommage aux grands hommes le 24.07.2015 22:56 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a quelques jours l'Equipe consacrait une page à François Faber, le grand cycliste franco luxembourgeois qui s'engagea dans la Légion et mourrut dans les tranchées pendant la 1ere guerre mondiale. Des grands hommes, respect

  • wies julien. le 24.07.2015 10:00 Report dénoncer ce commentaire

    bravo à tous les champions luxembourgeois

  • Morocutti Lucky le 24.07.2015 13:49 Report dénoncer ce commentaire

    ça à la radio française ils ne le disent pas du Grand Champion Luxembourgeois, c'est chez lui que j'ai acheté mon premier vélo, je l'ai encore...Salut Nicolas repose en paix personne ne battera jamais tes records....même de l'eau delà on ne t'oublis pas, ....un ami ...tu sera toujour le plus grand....qui à écrit une grande partie de l'histoire de notre petit grand Luxembourg.

Les derniers commentaires

  • hommage aux grands hommes le 24.07.2015 22:56 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a quelques jours l'Equipe consacrait une page à François Faber, le grand cycliste franco luxembourgeois qui s'engagea dans la Légion et mourrut dans les tranchées pendant la 1ere guerre mondiale. Des grands hommes, respect

  • Morocutti Lucky le 24.07.2015 13:49 Report dénoncer ce commentaire

    ça à la radio française ils ne le disent pas du Grand Champion Luxembourgeois, c'est chez lui que j'ai acheté mon premier vélo, je l'ai encore...Salut Nicolas repose en paix personne ne battera jamais tes records....même de l'eau delà on ne t'oublis pas, ....un ami ...tu sera toujour le plus grand....qui à écrit une grande partie de l'histoire de notre petit grand Luxembourg.

  • wies julien. le 24.07.2015 10:00 Report dénoncer ce commentaire

    bravo à tous les champions luxembourgeois