Tour de France - 21e étape

28 juillet 2019 20:59; Act: 29.07.2019 09:08 Print

Caleb Ewan s'impose sur les Champs-​​Élysées

Le coureur australien Caleb Ewan s'est imposé au sprint, lors de la 21e étape du Tour de France, épreuve remportée ce dimanche, à Paris, par le Colombien Egan Bernal.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Pas de soucis pour Egan Bernal. Le Colombien avait le Tour gagné samedi soir, déjà, à Val Thorens, mais encore fallait-il entériner son entrée dans l'histoire de son sport. Le maillot jaune a pris la pose au départ de Rambouillet, fait mine de boire le verre de champagne réglementaire et ensuite terminé comme il se doit au milieu de ses coéquipiers, puis de ses compatriotes, avant l'arc de triomphe qui porte toujours aussi bien son nom.

La Colombie en fête

C'est tout un pays qui a jubilé avec lui. Sur les Champs-Élysées, ils étaient également des milliers avec des drapeaux et vêtus du maillot des «Cafeteros» - l'équipe nationale de Colombie au football - pour y manifester leur joie, dès 9 heures du matin. On n'ose pas imaginer la folie qui a dû s'emparer de la capitale Bogota ou des rues de Zipaquirá, la ville de naissance du champion...

Si Bernal a marqué l'histoire en devenant le premier Colombien et Sud-Américain au palmarès de la Grande Boucle, Peter Sagan a lui aussi fait son entrée dans la légende. Le Slovaque a enfilé son septième maillot vert de meilleur sprinter, à Paris, et ainsi battu le record qu'il détenait conjointement avec l'Allemand Erik Zabel.

Dimanche, le «Hulk» de la Bora-Hansgrohe n'a rien pu faire face à la puissance de Caleb Ewan. L'Australien, longtemps frustré en début de Tour, a prouvé qu'il était le meilleur des sprinters en remportant sa troisième étape de ce mois de juillet et la quatrième de sa formation. Il a devancé Dylan Groenewegen et Niccolò Bonifazio. Sagan a fini 10e de cet ultime emballage final.

Quatre en moins de 2 minutes

Cette édition 2019 restera aussi dans les esprits comme une édition particulièrement intéressante, variée et à suspense, même si Ineos a placé un coureur sur la première marche du podium pour la septième fois depuis 2012. Au final, avec le Gallois Geraint Thomas (2e à 1'11), le Néerlandais Steven Kruijswijk (3e à 1'31) et l'Allemand Emanuel Buchmann (4e à 1'56), jamais, dans l'histoire, le quatuor de tête n'avait fini si proche. La France, elle, se console comme elle peut, après l'abandon de Thibaut Pinot - qui, dégoûté, tweetait dimanche soir à 8 km de l'arrivée contre la tauromachie! - et la dégringolade de Julian Alaphilippe au classement dans les Alpes. Ce dernier a logiquement été élu «Super Combatif» du Tour - un prix quelque peu subjectif, mais qui rapporte quand même 20 000 euros à son vainqueur - et Romain Bardet a ramené le maillot à pois à bon port - prime de 25 000 euros -, alors qu'il n'a passé qu'un seul col en tête en trois semaines. Toujours ça de pris.

(L'essentiel/nxp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Luxo le 29.07.2019 11:41 Report dénoncer ce commentaire

    Ce qu'il faut retenir de ce tour est qu'à la pédale Pinot était plus fort que Bernal dans le Contre a montre et en montagne. C'est à cause de sa blessure qu'il n'a pas pu suivre Bernal dans le Galibier. Et le chrono de Quintana vent dans le dos dans la monté du Galibier me fait douter sur la performance d'Andy réalisée vent de face après une très longue échappé

  • FullmétalJF le 29.07.2019 11:11 Report dénoncer ce commentaire

    Tout cela s'est joué à peu de chose. Si Alaphilippe n'avait pas gagné le chrono individuel à la surprise générale, il aurait perdu le jaune au profit de Gerraint Thomas et, sauf défaillance de son leader désigné, Bernal n'aurait pas attaqué dans les Alpes... Le tournant du Tour, c'est cette victoire inattendue d'Alaphilippe et non les attaques de Bernal dans les deux dernières étapes alpestres.

Les derniers commentaires

  • Luxo le 29.07.2019 11:41 Report dénoncer ce commentaire

    Ce qu'il faut retenir de ce tour est qu'à la pédale Pinot était plus fort que Bernal dans le Contre a montre et en montagne. C'est à cause de sa blessure qu'il n'a pas pu suivre Bernal dans le Galibier. Et le chrono de Quintana vent dans le dos dans la monté du Galibier me fait douter sur la performance d'Andy réalisée vent de face après une très longue échappé

  • FullmétalJF le 29.07.2019 11:11 Report dénoncer ce commentaire

    Tout cela s'est joué à peu de chose. Si Alaphilippe n'avait pas gagné le chrono individuel à la surprise générale, il aurait perdu le jaune au profit de Gerraint Thomas et, sauf défaillance de son leader désigné, Bernal n'aurait pas attaqué dans les Alpes... Le tournant du Tour, c'est cette victoire inattendue d'Alaphilippe et non les attaques de Bernal dans les deux dernières étapes alpestres.