Cyclisme

09 septembre 2020 22:58; Act: 10.09.2020 12:42 Print

Sagan le pousse, il lui fait un doigt d'honneur

Deuxième d’un emballage final terrible, le Slovaque a perdu gros, mercredi, à Poitiers. Peter Sagan a été disqualifié pour un coup d’épaule jugé illégal par le jury.

Sur ce sujet
Une faute?

Les enjeux sont chaque année terribles sur le Tour de France. C’est encore plus vrai en cette année 2020, les équipes ayant été empêchées de montrer le maillot pendant plusieurs mois. Forcément, chaque étape est un objectif majeur et en aucun cas, les sprinters ne vont laisser des baroudeurs avoir la moindre chance. C’est aussi pour ça que six étapes sur onze ont été gagnées après des arrivées massives. Hier, la 11e à Poitiers n’a pas fait exception et a même montré quelle férocité pouvait animer les acrobates des derniers mètres.

Peter Sagan a tenté de se faufiler le long de la balustrade sur la droite de la route, mais la porte – qui s’appelait en l’occurrence Wout Van Aert – ne s’est pas ouverte. Le Slovaque a tenté de la défoncer de l’épaule, ce qui lui a valu un déclassement de la part des commissaires et un doigt d’honneur de sa victime belge!

La décision n’a pas été comprise par tous, collègues sprinters compris. «Ça fait partie du sprint, vous savez», a analysé Sam Bennett, qui a profité de la décision du jury pour prendre la 2e place à Sagan et s’envoler au classement par points. «C’est physique ce genre d’exercice et c’est vrai qu’aujourd’hui, c’était très nerveux et ça frottait énormément. Pour vous expliquer à quel point on débranche le cerveau, je ne me rappelle pas ce qu’il s’est passé!» a continué l’Irlandais. L’équipe du Slovaque, elle, a été fair-play et a accepté le verdict. «On veut gagner, mais de manière respectable», a communiqué la Bora-Hansgrohe.

(L'essentiel/Robin Carrel)