Cyclisme

01 octobre 2020 12:12; Act: 02.10.2020 14:48 Print

Trek suspend un coureur après des tweets pro-​​Trump

L'équipe cycliste a suspendu «jusqu'à nouvel ordre» l'espoir américain Quinn Simmons, 19 ans, après des propos pro-Trump «clivants, incendiaires et néfastes pour l'équipe».

storybild

Quinn Simmons a remporté le championnat du monde juniors en 2019. (photo: AFP/ben Stansall)

Sur ce sujet
Une faute?

«De façon regrettable, le coureur de l'équipe, Quinn Simmons, a fait des déclarations en ligne que nous estimons clivantes, incendiaires et néfastes pour l'équipe, le cyclisme professionnel (...) En conséquence, il ne disputera plus de courses pour Trek-Segafredo jusqu'à nouvel ordre», indique la formation américaine, dans un communiqué publié dans la nuit de mercredi à jeudi.

Dans la foulée du premier débat de la campagne présidentielle américaine entre Joe Biden et Donald Trump, le champion du monde juniors 2019, qui dispute sa première saison chez les professionnels, a répondu «Au revoir», accompagné d'un émoji de main noire, à une journaliste néerlandaise qui conseillait aux partisans du président sortant de ne plus la suivre sur Twitter.

Suspendu «jusqu'à nouvel ordre»

Sa réponse a créé la controverse sur le réseau social: «Honnêtement tu dois t'expliquer ici. On peut débattre de politique sans fin mais utiliser une main noire?», s'est insurgé un autre cycliste professionnel américain, Robin Carpenter (Rally), à l'encontre de son compatriote, blanc.

Les questions raciales sont au centre de la campagne présidentielle américaine. Les derniers mois ont notamment été marqués par d'importantes manifestations après les décès de Breonna Taylor, jeune femme noire tuée chez elle en mars par la police à Louisville, et de George Floyd, mort étouffé sous le genou d'un policier, fin mai, à Minneapolis.

Face à la polémique, Trek a décidé de suspendre de compétition «jusqu'à nouvel ordre» Simmons, 135e de la Flèche Wallonne mercredi mais dont le profil correspond davantage au Tour des Flandres et Paris-Roubaix, programmés les 18 et 25 octobre.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • caroline le 01.10.2020 14:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aaah, le pouvoir des majorités ...

  • the Finn, de plus en plus censuré le 02.10.2020 10:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non Jingsa, tu n'as pas le droit de t'exprimer sauf si tu es une célébrité pro-gauche.

  • Jingsa le 02.10.2020 08:38 Report dénoncer ce commentaire

    Donc ce Mr n’a pas le droit d’avoir ses opinions politique ?

Les derniers commentaires

  • the Finn, de plus en plus censuré le 02.10.2020 10:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non Jingsa, tu n'as pas le droit de t'exprimer sauf si tu es une célébrité pro-gauche.

  • Jingsa le 02.10.2020 08:38 Report dénoncer ce commentaire

    Donc ce Mr n’a pas le droit d’avoir ses opinions politique ?

  • caroline le 01.10.2020 14:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aaah, le pouvoir des majorités ...