Cyclisme - Tour de France

17 juillet 2021 18:00; Act: 17.07.2021 18:34 Print

Wout van Aert le plus fort sur le contre-​​la-​​montre

Le cycliste belge a remporté la 20e étape du Tour, un contre-la-montre entre Libourne et Saint-Émilion. Le Slovène Tadej Pogacar a dû se contenter de la 8e place.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

• La 108e édition du Tour de France s'est élancée samedi 26 juin de Brest, en Bretagne.

• Vingt-trois équipes de huit coureurs prennent part à l'épreuve. Les cyclistes tenteront de succéder à Tadej Pogacar, le Slovène tenant du titre.

• Le peloton arrivera le 18 juillet, à Paris, après avoir parcouru 3 414,4 km en 21 étapes, dont deux contre-la-montre individuels, et trois arrivées au sommet.

20e étape
Libourne-Saint-Émilion

Le Belge Wout van Aert (Jumbo) a remporté samedi la 20e étape du Tour de France, un contre-la-montre de 30,8 kilomètres entre Libourne et Saint-Emilion. Le Slovène Tadej Pogacar (UAE), huitième de l'étape, a conservé son maillot jaune avant la dernière étape, en principe une simple formalité jusqu'à l'arrivée sur les Champs-Élysées.

Pogacar a fait moins bien dans le second contre-la-montre que son dauphin, le Danois Jonas Vingegaard, qui s'est classé troisième de l'étape, à 32 secondes de van Aert. L'Équatorien Richard Carapaz a assuré sa troisième place sur le podium final.

Le contre-la-montre, sous un soleil estival dans les vignobles réputés du Libournais et de Saint-Émilion, a laissé inchangé l'ordre des dix premiers du classement général. Pogacar compte 5 min 20 sec d'avance sur Vingegaard et 7 min 03 sec sur Carapaz, avant la dernière étape.

Cavendish va-t-il battre le record de Merckx?

Wout van Aert, déjà vainqueur de l'étape du Ventoux durant la deuxième semaine de course, le 7 juillet, s'est imposé pour la cinquième fois dans le Tour, mais pour la première fois dans un contre-la-montre. À Laval, le 30 juin, le Belge avait pris la 4e place du premier chrono du Tour, à 30 secondes de Pogacar.

Âgé de 26 ans, van Aert sera en lice pour l'or olympique dans les prochains JO à Tokyo, tant dans la course en ligne que dans le contre-la-montre. Pour boucler la distance des 30,8 kilomètres, il a roulé à la moyenne de 51,5 km/h. Il a repoussé le deuxième, le Danois Kasper Asgreen, à 21 secondes, et Vingegaard à 32 secondes.

La 21e et dernière étape, qui se joue traditionnellement au sprint, est programmée dimanche entre Chatou, dans l'ouest parisien, et les Champs-Élysées (108,4 km). Pour le Britannique Mark Cavendish, déjà vainqueur à quatre reprises depuis le départ, c'est l'occasion de dépasser le Belge Eddy Merckx avec lequel il détient le record des 34 victoires d'étape.

19e étape
Mourenx - Libourne

Le champion de Slovénie Matej Mohoric (Bahrain) a remporté en solitaire la 19e étape du Tour de France, vendredi, à Libourne, son deuxième succès depuis le départ de Brest.

Le peloton avec le maillot jaune, le Slovène Tadej Pogacar (UAE) et ses rivaux directs, était pointé à plus de 18 minutes à l'approche des 10 derniers kilomètres de l'arrivée de cette étape de transition.

18e étape
Pau - Luz-Adriden

Le Slovène Tadej Pogacar (UAE), porteur du maillot jaune, a remporté la 18e étape du Tour de France, la dernière de montagne, jeudi à Luz-Ardiden. Comme la veille, Pogacar a battu le Danois Jonas Vingegaard et l'Equatorien Richard Carapaz dans les derniers mètres. Il enlevé son troisième succès depuis le départ, a conforté son maillot jaune à trois jours de l'arrivée à Paris et s'est également emparé du maillot à pois de meilleur grimpeur.

17e étape
Muret - Saint-Lary-Soulan

Dans une explication finale à trois entre favoris au sommet du col du Portet, le maillot jaune Tadej Pogacar s'est montré le plus fort pour remporter la 17e étape. À l'altitude de 2 215 mètres, Pogacar a devancé de quelques secondes le Danois Jonas Vingegaard et l'Équatorien Richard Carapaz, les seuls à garder le contact avec lui dans la montée qui surplombe Saint-Lary-Soulan.

Principal perdant du jour, le Colombien Rigoberto Uran a reculé de la deuxième à la quatrième place du classement général. À quatre jours de l'arrivée à Paris, Pogacar précède désormais Vingegaard de 5 min 39 sec et Carapaz de 5 min 43 sec. Uran pointe à plus de 7 minutes. Pogacar, 22 ans, a enlevé son deuxième succès depuis le départ, après le contre-la-montre de Laval (5e étape). Son cinquième dans le Tour, puisqu'il s'était imposé par trois fois l'an passé lors de sa première participation.

Jeudi, la 18e étape, la dernière dans les Pyrénées, franchit le Tourmalet et arrive à Luz-Ardiden, deux montées classées hors catégorie.

16e étape
Case - Saint-Gaudens

Patrick Konrad (Bora-Hansgrohe) a remporté mardi en solitaire la 16e étape du Tour de France entre Pas de la Case et Saint-Gaudens. Tadej Pogacar conserve le maillot jaune. Sorti à 80 kilomètres de l'arrivée d'un groupe de onze poursuivants à la poursuite d'un trio, le champion d'Autriche est revenu sur les hommes de tête, avant de les distancer dans le col de Portet d'Aspet et de tenir tête à ses adversaires jusqu'à Saint-Gaudens.

15e étape
Céret - Andorre-la-Vieille

L’Américain Sepp Kuss a remporté en solitaire la 15e étape du Tour de France à Andorre-la-Vieille dimanche, le Slovène Tadej Pogacar conservant le maillot jaune.

Sepp Kuss (Jumbo) a distancé ses compagnons d’échappée dans la dernière ascension et a résisté au retour du vétéran Alejandro Valverde pour décrocher sa première victoire d’étape dans la Grande Boucle.

14e étape
Carcassonne-Quillan

Le Néerlandais Bauke Mollema (Trek) a enlevé en solitaire la 14e étape du Tour de France, samedi à Quillan, en ouverture des Pyrénées. Tadej Pogacar (UAE) a gardé le maillot jaune dans cette étape de moyenne altitude offerte aux attaquants. Mais le Français Guillaume Martin, présent dans l'échappée du jour, est remonté de la neuvième à la deuxième place du classement général, à 4 min 04 sec du leader slovène.

Pogacar, qui n'a pas été attaqué, a gardé en revanche une avance intacte, plus de cinq minutes, sur ses rivaux directs pour la victoire finale. Pour le gain de l'étape, Mollema a distancé ses compagnons d'échappée à 42 kilomètres de l'arrivée. Il a préservé un avantage supérieur à la minute sur ses premiers poursuivants. L'Autrichien Patrick Konrad a pris la deuxième place devant le Colombien Sergio Higuita et l'Italien Mattia Cattaneo.

Mollema a remporté son deuxième succès dans le Tour, quatre ans après avoir gagné une étape de moyenne montagne au Puy-en-Velay. Le Néerlandais, qui est âgé de 34 ans, compte aussi un «monument», le Tour de Lombardie (2019), à son palmarès. Dans cette étape de 183,7 kilomètres aux reliefs prononcés, l'échappée ne s'est formée qu'après plus d'une heure et demie d'une course débridée. Un groupe de dix coureurs a fini par prendre les devants (Poels, Woods, Cattaneo, Fraile, Chaves, Konrad, Higuita, Mollema, G. Martin, Meintjes), rejoint par quatre contre-attaquants (Pacher, Rolland, Madouas, Gesbert). Le peloton de Pogacar a laissé l'écart à 4 minutes avant que Mollema se dégage sur les routes rugueuses de la haute vallée de l'Aude.

Le Canadien Michael Woods, malgré une chute, est parvenu à s'emparer du maillot à pois de la montagne. Le Français Warren Barguil et le Danois Soren Kragh Andersen, pris dans la grosse chute de vendredi, n'ont pas pris le départ à Carcassonne. Dimanche, la course grimpe à son point le plus haut, au port d'Envalira, à 2408 mètres d'altitude, dans la 15e étape entre Céret (Pyrénées-Orientales) et Andorre-la-Vieille. Avec un col pentu (Beixalis) de première catégorie suivi d'une rapide descente dans les vingt derniers kilomètres.

13e étape
Nîmes - Carcassonne

Cavendish a signé son quatrième succès dans l'édition 2021 et égale le record historique d'Eddy Merckx, avec 34 victoires, tandis que le maillot jaune Tadej Pogacar (UAE) a conservé sa tunique en terminant dans le peloton, comme tous les favoris. Le porteur du maillot vert du classement par points, s'est imposé pour la quatrième fois depuis le départ de Brest, treize ans après ses premières victoires dans le Tour.

A Carcassonne, le natif de l'île de Man a devancé... son coéquipier, le Danois Michael Morkov, qui n'a pas semblé forcer jusqu'à la ligne. Le Belge Jasper Philipsen a pris la troisième place. Quasi-chômeur à la fin de l'année dernière, Cavendish (36 ans) est revenu au premier plan cette saison en retrouvant l'équipe dirigée par Patrick Lefevere. Il a renoué avec le succès au Tour de Turquie et a été titularisé tardivement pour le Tour, en remplacement du maillot vert 2020, l'Irlandais Sam Bennett.

A l'inverse de Merckx, le champion toutes catégories du cyclisme qui a gagné sur tous les terrains dans le Tour entre 1969 et 1975, Cavendish a obtenu ses 34 victoires au sprint, son domaine de prédilection. Dans l'étape de quelque 220 kilomètres reliant Nîmes à Carcassonne, le Britannique a bénéficié du travail de son équipe qui a contrôlé la course. La formation belge a verrouillé le peloton d'abord derrière trois coureurs, le Français Pierre Latour, l'Israélien Omer Goldstein et l'Américain Sean Bennett, puis dans le final.

12e étape
Saint-Paul-Trois-Châteaux - Nîmes

L'Allemand Nils Politt (Bora) a remporté la douzième étape du Tour de France à Nîmes jeudi, après avoir faussé compagnie à ses compagnons d'échappée à 12 kilomètres de l’arrivée. Politt s'est imposé pour la première fois dans le Tour, le jour de l'abandon du leader de son équipe Bora, le Slovaque Peter Sagan.

Pour le gain de l'étape, Politt a devancé d'une trentaine de secondes l'Espagnol Imanol Erviti et l'Australien Harry Sweeny. Le Suisse Stefan Küng a pris la quatrième place. À 40 kilomètres de l'arrivée, Politt a provoqué la décision et a emmené avec lui Sweeny, Erviti et Küng. Le quatuor a longtemps maintenu une avance d'une trentaine de secondes sur les autres membres de l'échappée, qui ont fini par céder à 20 kilomètres de l'arrivée.

Le Slovène Tadej Pogacar (UAE) a conservé le maillot jaune à l'issue de cette étape sans conséquence pour les premiers du classement général. Pogacar est arrivé à Nîmes au sein du peloton, avec environ 16 minutes de retard sur le vainqueur du jour.

11e étape
Sorgue - Malaucène

Au lendemain de sa deuxième place au sprint à Valence, le Belge Wout Van Aert s'est imposé mercredi à Malaucène, dans l'étape qui voyait les coureurs franchir le Mont Ventoux à deux reprises. Membre de l'échappée du jour, il a faussé compagnie à ses rivaux dans la dernière montée, avant de conserver son avance dans la longue descente finale et de s'imposer en solitaire.

Sur la ligne, Van Aert, sacré champion de Belgique six jours avant le départ du Tour, a battu de plus d'une minute deux coureurs de la même équipe (Trek), le Français Kenny Elissonde et le Néerlandais Bauke Mollema. Dans la première ascension du Ventoux, le champion du monde Julian Alaphilippe, très actif en début d'étape, a basculé devant ses sept compagnons (Pérez, Mollema, Meurisse, van Aert, Elissonde, Bernard, Durbridge). À 11 kilomètres du sommet, Van Aert a distancé Elissonde qui avait pris les devants sur les premières rampes.

Dans le groupe des favoris, Tadej Pogacar a été attaqué au sommet de la deuxième ascension. Pour la première fois depuis le départ de l'épreuve, un adversaire est parvenu à le distancer, en l'occurrence le Danois Jonas Vingegaard. Ce dernier a franchi le sommet avec une trentaine de secondes d'avance sur le maillot jaune, mais son écart a ensuite fondu dans la descente, au point d'être rejoint dans les derniers hectomètres par un petit groupe composé de Pogacar, Rigoberto Uran et Richard Carapaz.

10e étape
Albertville - Valence

La passe de trois pour Mark Cavendish. Le sprinteur britannique s'est imposé pour la 3e fois dans le Tour cette année, remportant ainsi sa 33e victoire sur la Grande Boucle. Il n'est plus qu'à une longueur du record des 34 victoires d'étape de la légende belge Eddy Merckx, acquises entre 1969 et 1975. Quatre sprints massifs sont encore envisageables dans ce Tour pour que le natif de l'île de Man puisse égaler ou dépasser Merckx. Le prochain rendez-vous est fixé jeudi à Nîmes.

Le Slovène Tadej Pogacar (UAE) a conservé le maillot jaune au lendemain de la journée de repos dans les Alpes et à la veille de la double ascension du Mont Ventoux. A Valence, Cavendish, magistralement emmené par ses équipiers, a devancé les Belges Wout van Aert et Jasper Philipsen, revenu tardivement. Le Français Nacer Bouhanni a pris la quatrième place.

Dans cette étape longue de 190,7 kilomètres, un duo parti peu après le départ, le Belge Tosh van der Sande et le Canadien Hugo Houle, a ouvert la route jusqu'à la dernière heure de course. Son avance, le plus souvent inférieure à deux minutes, a été contrôlée par l'équipe de Cavendish avant que Houle poursuive l'effort jusqu'à 36 kilomètres de l'arrivée.

Dans le final, le peloton a été plusieurs fois en file indienne, sous l'effet du vent de côté et des coups de boutoir de plusieurs formations (Deceuninck, Bora). Il a fini par casser avant les 10 derniers kilomètres pour laisser les sprinteurs s'expliquer entre eux. Pogacar, un instant piégé, est revenu aisément à l'avant lors de l'un des mouvements de course. Mercredi, la 11e étape part de Sorgues (Vaucluse) et grimpe à deux reprises le Mont Ventoux, une première fois par Sault sur le côté , une seconde fois par la montée classique à partir de Bédoin sur le versant sud. Mais l'arrivée est jugée cette fois à Malaucène, au bas de la descente de 22 kilomètres.

9e étape
Cluses - Tignes

L'Australien Ben O'Connor (AG2R Citroën) a enlevé en solitaire la 9e étape du Tour de France, la seconde dans les Alpes, dimanche à Tignes. Le Slovène Tadej Pogacar (UAE), porteur du maillot jaune, a distancé ses rivaux directs dans le final et a grignoté une trentaine de secondes supplémentaires à la veille de la journée de repos. Pogacar a changé de dauphin, puisque O'Connor a accédé à la deuxième place du classement, à 2 min 01 sec du Slovène.

Froid et pluie ont durci la course dans cette étape partie une nouvelle fois tambour battant, sans deux acteurs majeurs, le Slovène Primoz Roglic et le Néerlandais Mathieu van der Poel, d'ores et déjà tournés vers les JO de Tokyo. Le Colombien Nairo Quintana, en quête du maillot à pois de meilleur grimpeur, a pris les devants dans la descente du col des Saisies, à plus de 90 kilomètres de l'arrivée. Il a été rejoint avant le col du Pré, la troisième des cinq ascensions du jour, par d'autres membres de l'échappée (Higuita, O'Connor, Hamilton, Poels puis Woods).

Quintana a gardé avec lui Higuita et O'Connor dans le Cormet de Roselend avant d'essuyer une défaillance au pied de la très longue montée vers Tignes (21 km à 5,6 %). À son tour, Higuita a coincé à 18 kilomètres de l'arrivée et a laissé O'Connor seul en tête.

Le peloton aminci autour de Pogacar, dont le retard avait culminé à 9 minutes jusqu'à octroyer un maillot jaune tout à fait virtuel à O'Connor, a commencé à se rapprocher dans cette ascension très roulante avant de lâcher du lest de nouveau. Sur la ligne, O'Connor a précédé de plus de quatre minutes l'Italien Mattia Cattaneo, en contre-attaque dans le final. Le champion d'Italie Sonny Colbrelli, pourtant catalogué routier-sprinteur, a pris la troisième place devant le Français Guillaume Martin.

Dans les 4 derniers kilomètres, Pogacar a contré un démarrage de l'Équatorien Richard Carapaz et a franchi la ligne en sixième position, dans le sillage des coureurs intercalés. Le Français David Gaudu a lâché prise et a cédé près d'une minute à ses rivaux pour le classement général derrière Pogacar, une nouvelle fois supérieur en montagne. O'Connor, âgé de 25 ans, a rejoint l'élite en 2017. Vainqueur de l'étape de montagne de Madonna di Campiglio l'an passé sur le Giro, il a été recruté à l'intersaison par l'équipe française de Vincent Lavenu pour laquelle il s'est fait remarquer au récent Dauphiné (8e).

L'Australien, qui participe pour la première fois au Tour de France, occupait la 14e place à 8 min 13 sec de Pogacar. Roglic, deuxième du Tour 2020, et van der Poel, maillot jaune pendant six jours de la 2e à la 8e étape, ont quitté le Tour avant le départ de Cluses.

8e étape
Oyonnax - Le Grand-Bornand

Tadej Pogacar (UAE), vainqueur du Tour de France en 2020, a frappé un grand coup en prenant le maillot jaune à Mathieu van der Poel à l’issue de la huitième étape, conclue au Grand Bornand samedi et remportée en solitaire par le Belge Dylan Teuns (Bahreïn).

Le Slovène, 4e de l’étape, a assommé le Tour après son attaque à une trentaine de kilomètres de l'arrivée de la première étape dans les Alpes.

7e étape
Vierzon - Le Creusot

Le champion de Slovénie Matej Mohoric (Bahrain) a remporté en solitaire la 7e étape du Tour de France, la plus longue de l'épreuve avec 249 kilomètres, vendredi, au Creusot. Le Néerlandais Mathieu van der Poel (Alpecin), 4e de l'étape dans le même temps que son grand rival belge Wout van Aert, a gardé le maillot jaune.

Le Slovène Primoz Roglic, deuxième du Tour l'an passé, a été distancé dans les 20 derniers kilomètres, quatre jours après sa chute de début de Tour. Il a perdu finalement plus de trois minutes sur les autres candidats à la victoire. Le Gallois Geraint Thomas, le vainqueur 2018 handicapé lui aussi par une chute en début de semaine, s'est retrouvé lui aussi en difficulté dans le final.

À la veille de l'entrée dans les Alpes, un terrain qui ne lui est pas favorable, van der Poel précède au classement général van Aert, deuxième, de 30 secondes.

6e étape
Tours-Châteauroux

Le Britannique Mark Cavendish a remporté jeudi la 6e étape du Tour de France courue entre Tours et Châteauroux, le Néerlandais Mathieu van der Poel conservant le maillot jaune.

Cavendish (Deceuninck) a devancé le Belge Jasper Philipsen (Alpecin) et le Français Nacer Bouhanni (Arkea). Il s'agit de la 32e victoire d'étape de Cavendish dans le Tour de France, sa deuxième cette année. Il se retrouve ainsi à deux victoires du recordman belge Eddy Merckx.

5e étape
Changé-Laval

Le Slovène Tadej Pogacar (UAE) a remporté mercredi le contre-la-montre de la 5e étape du Tour de France, le Néerlandais Mathieu van der Poel (Alpecin) conservant le maillot jaune.

Pogacar, grand gagnant du jour parmi les favoris, a devancé le Suisse Stefan Kung (FDJ) et le Danois Jonas Vingegaard (Visma) au terme des 27,2 km du contre-la-montre disputé entre Changé et Laval, dont Julian Alaphilippe a pris la 14e place, à 1 min 11 sec de Pogacar.

4e étape
Redon-Fougères

Le Britannique Marc Cavendish a remporté la 4e étape du Tour de France mardi à Fougères à l'issue d'un sprint massif, le Néerlandais Mathieu van der Poel (Alpecin) conservant le maillot jaune conquis deux jours plus tôt.

À 36 ans, et après une éclipse de cinq saisons, le sprinteur de la formation Deceuninck-Quick Step gagne sa 31e étape sur le Tour de France, à trois unités seulement du record de victoires d'étape détenu par Eddy Merckx (34).

3e étape
Lorient-Pontivy

Le Belge Tim Merlier (Alpecin) a enlevé la 3e étape du Tour de France, lundi, à Pontivy, dans un final hécatombe marqué par plusieurs chutes à l'issue duquel le Néerlandais Mathieu van der Poel (Alpecin) a gardé le maillot jaune conquis la veille.

Merlier, 28 ans, a devancé son coéquipier et compatriote Jasper Philipsen et le Français Nacer Bouhanni (Arkéa-Samsic) au sprint après un parcours plat marqué par plusieurs chutes dont celle d’un des grands favoris, le Slovène Primoz Roglic, qui a perdu du temps.

2e étape
Perros-Guirec-Mur de Bretagne

Deuxième jour sur le Tour de France, première victoire: le Néerlandais Mathieu van der Poel a gagné la deuxième étape, dimanche, à l’arrivée en côte à Mûr-de-Bretagne, et a endossé le maillot jaune qui a toujours échappé à son grand-père Raymond Poulidor.

À 26 ans, ce coureur polyvalent, champion de VTT, a réalisé des débuts fracassants: il a battu de 6 secondes les favoris slovènes du Tour, le tenant Tadej Pogacar et son dauphin de l’année passée Primoz Roglic. Pour s’emparer du maillot symbole du Tour, le Néerlandais de la formation Alpecin-Fenix a attaqué à deux reprises. La première fois pour s’adjuger les 8 secondes de bonification au sommet de la première montée de la côte de Ménéhiez, la montée de Mûr-de-Bretagne (Côtes d’Armor). La seconde fois pour gagner l’étape.

1e étape
Brest-Landerneau

Julian Alaphilippe déjà en tête! Le champion du monde a gagné la première étape et endossé le maillot jaune du Tour de France, samedi, sur les hauteurs de Landerneau. Le Français de l'équipe Deceuninck a battu de 8 secondes les autres puncheurs et les favoris du Tour au sommet de la Fosse-aux-Loups. L'Australien Michael Matthews a pris la deuxième place devant le Slovène Primoz Roglic (2e du Tour 2020) qui a empoché 4 secondes de bonification.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.