Cyclisme

15 août 2020 10:58; Act: 15.08.2020 11:00 Print

Zéro spectateur pour le Tour de Lombardie

La classique italienne, qui a lieu ce samedi, se disputera sur des routes désertes entre Bergame et Côme.

storybild

Il n’y aura personne pour applaudir le vainqueur du Tour de Lombardie samedi à Côme (ici le Néerlandais Bauke Mollema, qui s’était imposé l’an passé). (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les organisateurs du Tour de Lombardie, qui aura lieu samedi, ont décidé d’adopter des mesures radicales en matière de protection sanitaire: aucun spectateur ne sera admis sur les 231 kilomètres du parcours entre Bergame et Côme, et notamment dans les ascensions mythiques du Ghisallo et de Sormano. La préfecture de la province de Bergame va même empêcher les automobilistes de se garer aux abords du parcours, pour éviter toute désobéissance aux consignes.

Le Tour de Lombardie est considéré comme l’une des cinq plus grandes classiques. Ses patrons avaient pris un risque en maintenant leur épreuve au calendrier 2020: la région de Bergame a en effet été l’une des plus touchées par le Covid-19 en Europe, avec un pic de mortalité de 7 796 morts entre mars et avril, contre 1 700 l’année précédente à la même période.

Plus drastique qu'en France

À la fin du mois de juillet, le maire de Bergame avait dit à quel point il était réjoui par le fait que la course puisse avoir lieu. «Le redémarrage de la ville passe également par le Tour de Lombardie», avait déclaré Giorgio Gori. Le maire adjoint aux sports Marco Galli avait même ajouté: «Le football a repris à huis clos. Le cyclisme quant à lui renoue avec le public et la ferveur, il montrera une ville vivante et ouverte».

Ce ne sera donc pas le cas. Mercredi, les autorités ont exigé des maires des communes traversées par le peloton qu’ils «préviennent et dans tous les cas empêchent l’accès du public aux zones contiguës à la course». Cette décision a été prise suite à un décret gouvernemental du 8 août, selon lequel «les compétitions en plein air d’intérêt reconnu par le CONI (le Comité national olympique italien) et les Fédérations concernées se dérouleront sans la présence du public».

On applique donc en Italie des mesures plus drastiques qu’en France. Le Critérium du Dauphiné, qui se déroule cette semaine, impose en effet le port du masque sanitaire aux spectateurs, mais n’interdit pas ces derniers. Cette mesure s’appliquera aussi au prochain Tour de France, même si le départ de Nice se fera à huis clos le 29 août.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.