Sébastien Grandjean

30 mai 2021 14:32; Act: 30.05.2021 17:20 Print

«0-​​9 pour le Swift, je ferai quelque chose de fou»

ESCH-sur-ALZETTE- Ancien entraîneur de la Jeunesse, Sébastien Grandjean descendra du Gaalgebierg vers La Frontière pour décrocher un 8e titre pour le Fola.

storybild

Stefan Bensi, à gauche, et Sébastien Grandjean, à droite, ont toutes les cartes en main pour aller chercher un 8e sacre pour le Fola Esch. (photo: Gerry Schmit)

Sur ce sujet
Une faute?

L’essentiel: «Dans quel état d’esprit se trouve l’entraîneur du Fola avant d’aborder la dernière journée de BGL Ligue?

Sébastien Grandjean: «L’état d’esprit est très bon. Je suis tranquille. Voilà, tout est prêt et on a fait ce qu’il fallait pour être là. On n’a pas de point d’interrogation. On sait ce que l’on doit faire, donc on est tranquilles, vraiment.

Quelle a été la réaction de vos joueurs après la victoire importante à Wiltz (0-5), mercredi?

Ils n’étaient absolument pas euphoriques. Le petit avantage que l’on a, c’est que l’on a connu trois défaites qui nous ont donné quelques claques. On pensait gagner. Pas aisément, mais on pensait gagner, simplement, et on a perdu, donc on sait que l’on ne peut pas se permettre de déconcentration. Les joueurs le savent et tout le monde le sait, donc à partir de ce moment-là, je les ai trouvés très contents d’avoir battu Wiltz, mais absolument pas euphoriques. Ils sont déjà concentrés sur le match de dimanche, donc c’est la bonne attitude.

Dimanche, face à la Jeunesse, ce sera également un retour au Stade de la Frontière que vous avez connu en tant qu'entraîneur. On imagine que cela va être particulier?

Oui… mais je vais mettre tout ça de côté, car on a un objectif et on va essayer de tout faire pour y arriver. Le côté émotionnel ne doit pas intervenir là-dedans. Évidemment, ce sera quelque chose de revenir à la Jeunesse, où je crois n’avoir laissé que de bons souvenirs, où je crois avoir fait du bon boulot et où je me suis donné à 100%, comme je le fais actuellement au Fola. Laissons le côté émotionnel pour… après!

Vous travaillez à Esch en tant que kiné, vous connaissez très bien la ville qui «pue le football ». Ce sera un derby très spécial. Comment se prépare-t-on à tout ça?

Tout le monde m’en parle. Fatalement, quand on travaille à Esch depuis 23 ans, on a soigné beaucoup de monde et je connais énormément la ville et les habitants. Je suis Arlonais, mais je me sens quand même Eschois, car j’y travaille tous les jours et pour avoir été à la Jeunesse (de mars 2011 à octobre 2012, et d'avril 2019 à décembre 2019) et au Fola (depuis juillet 2020). J’ai également de très bons rapports avec l’US Esch. C’est particulier, mais ça reste «bon enfant». Beaucoup de supporters de la Jeunesse m’ont souhaité bonne chance tout au long de la semaine et les relations que j’entretiens avec tout le monde sont marquées par beaucoup de respect.

Le retour du public amorcé dans les stades au Luxembourg, peut-il changer quelque chose?

C’est intéressant… Mais je crois savoir que la Jeunesse a donné très peu de places au Fola. Je suis un peu surpris et je ne comprends pas trop pourquoi, mais voilà, c’est comme ça. On a déjà connu le retour du public la semaine dernière, ce sera encore le cas, ce dimanche… C'est motivant à 100%!

En 2021, tout le monde est ultraconnecté. Comment rester concentré sur le match face à la Jeunesse, alors que les résultats du Swift Hesperange et du F91 Dudelange pourront avoir une incidence sur le titre?

Les personnes connectées seront celles qui ne jouent pas. À l’heure actuelle, on n’arrive pas encore à jouer avec un GSM. On joue avec un GPS, mais pas avec un GSM. Cela reste donc facile à gérer. Moi, je ne prends pas mon GSM sur le banc, mais il y aura des gens qui l’auront et c’est normal. On doit savoir ce qu’il se passe. Mais encore une fois, nous voici à la dernière journée avec notre sort entre nos mains. À nous de garder cette maîtrise et tout faire pour arriver à une consécration. Si on n’y arrive pas, ce sera à cause de détails, mais on va tout faire pour y arriver. Du Gaalgebierg, on descendra à la Frontière très concentrés.

Une victoire suffira-t-elle face à la Jeunesse ou faudra-t-il aussi assurer le goal average pour être champion?»

Si on gagne 0-1 à la Jeunesse, le Swift Hesperange doit gagner 0-9 au FC Differdange 03. Si ça arrive, franchement, je ferai quelque chose de fou et d'improbable. Differdange est un grand club et je suis persuadé qu’ils vont tout faire pour mettre un terme honorable à leur saison.»

(Propos recueillis par Frédéric Lambert. )

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.