Ancien joueur de la Jeunesse

30 janvier 2019 19:47; Act: 31.01.2019 09:53 Print

De gardien de parking à la tête de la D1 belge

ESCH - Joueur de la Jeunesse de 2011 à 2013, Dieumerci Ndongala est en tête de la D1 belge avec le KRC Genk. Il est revenu sur son quotidien de gardien de parking au Luxembourg.

storybild

Dieumerci Ndongala et Sébastien Grandjean, son entraîneur à la Jeunesse Esch lors de la finale de Coupe du Luxembourg en mai 2012. (photo: Gerry Schmit)

Sur ce sujet
Une faute?

Deuxième au terme de la saison 2011/2012 avec la Jeunesse et transféré à La Louvière en D3 belge en janvier 2013, le footballeur Dieumerci Ndongala a connu un début de carrière laborieux avant de se retrouver actuellement en tête de la D1 belge sous les couleurs du KRC Genk. Après des passages successifs à Charleroi, à Gand, au Standard de Liège et maintenant dans le Limbourg, sa trajectoire est pour le moins étonnante.

Dans l'hebdomadaire SportMagazine, ce mercredi, Dieumerci Ndongala est revenu sur sa période luxembourgeoise, où il arpentait le flanc droit du stade de La Frontière avec une certaine aisance. «Je vivais à Arlon et je m'entraînais le soir à Esch», rappelle celui qui avait 20 ans à ce moment-là. «J'étais tellement déçu de me retrouver là que j'ai même pensé arrêter ma carrière et faire autre chose que du football».

Il a provoqué un bouchon au Luxembourg

Le Belgo-Congolais aurait changé d'attitude au moment où son entraîneur du moment, le Belge Sébastien Grandjean, désormais directeur sportif au Royal Excelsior Virton, lui aurait indiqué «d'aller bosser en plus du football». «Je me levais à 4h30 du matin et je commençais une heure plus tard», précise celui qui possède aussi une sélection avec la République démocratique du Congo.

«J'étais gardien de parking et c'était très dur. Un jour, je me suis endormi au bureau et je n'étais pas en mesure d'ouvrir la barrière du parking. Les automobilistes étaient furieux et je n'entendais rien. Il y a même eu un bouchon sur une boulevard où une énorme file s'était formée...», rigole-t-il encore aujourd’hui. Cette expérience professionnelle n'aura duré que six mois et Dieumerci a fait un sacré chemin depuis. Avant de fêter un titre de champion de Belgique en fin de saison?

(fl/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Rotadam le 30.01.2019 20:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dieumerci il a fait sacré chemin depuis.

Les derniers commentaires

  • Rotadam le 30.01.2019 20:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dieumerci il a fait sacré chemin depuis.