BGL Ligue

19 février 2021 11:00; Act: 19.02.2021 10:24 Print

Les clubs peuvent-​​ils jouer tous les trois jours?

Pour terminer la BGL Ligue avant fin mai, les clubs vont devoir jouer presque tous les trois jours, mais les joueurs pourront-ils tenir physiquement?

storybild

La BGL Ligue a repris ses droits, après une longue interruption. (photo: Luis Mangorrinha Photographe)

Sur ce sujet
Une faute?

Mercredi soir, un quart d'heure après sa victoire contre le Progrès (2-5), toute l'équipe du Swift Hesperange est déjà de retour sur la pelouse pour un petit décrassage. «Comme notre match contre Mondorf a été avancé à samedi, on avait prévu ça afin de laisser la journée libre aux joueurs demain (jeudi)», détaille l'entraîneur du Swift, Pascal Carzaniga.

Avec 21 journées à disputer avant fin mai, et la perspective de jouer tous les trois jours, ce rituel d'après-match pourrait rapidement devenir une habitude. «À cette cadence, on ne va plus s'entraîner, on aura juste des phases de récupération», souligne Marc Thomé, l'entraîneur de Rosport.

«Physiquement ce n’est pas possible»

Et lorsqu'il s'agit de savoir si les clubs pourront enchaîner sur ce rythme jusqu'à fin mai, Stéphane Léoni, le coach du Progrès, a sa petite idée: «Physiquement ce n’est pas possible de jouer tous les trois jours alors que vous n’avez pas enchaîné depuis aussi longtemps. Je ne sais pas comment on sera dans quatre ou cinq journées...».

Si la question des cinq changements, qui n'ont pas été autorisés par la fédération, risque de devenir sensible, c'est la densité des effectifs qui pourrait avoir une importance cruciale dans le sprint final. «On a environ quatorze joueurs qui sont au niveau de la BGL Ligue, donc nous serons désavantagés par rapport à d'autres», analyse Marc Thomé.

Du côté du Swift Hesperange, on n'aborde effectivement pas ce marathon dans les mêmes conditions. «On a un effectif étoffé. Chez nous, tous les postes sont doublés, explique Pascal Carzaniga. Je croise les doigts pour qu’on joue les 30 matches».

(Nicolas Grellier/L'essentiel)