Formule 1

07 août 2018 20:53; Act: 08.08.2018 14:22 Print

Force India repris par un consortium d'investisseurs

L'écurie de F1 placée en liquidation judiciaire va être reprise par un groupe d'investisseurs. Ce qui devrait permettre de sauver plus de 400 emplois.

storybild

Ça va continuer de rouler, pour les petites voitures roses de Force India. (photo: AFP/Andrej Isakovic)

Sur ce sujet

Force India, l'écurie indienne de Formule 1 basée à Silverstone (Angleterre), placée en redressement judiciaire fin juillet, va être reprise par un consortium d'investisseurs comprenant notamment Lawrence Stroll, le père du pilote Lance Stroll, selon un communiqué diffusé mardi soir.

Ce consortium, qui comprend également l'entrepreneur canadien Andre Desmarais, Jonathan Dudman de l'entreprise Monaco Sports and Management, John Idol, dirigeant de la marque de mode Michael Kors, l'investisseur John McCaw Jr, l'expert financier Michael de Picciotto et l'associé de Lawrence Stroll, Silas Chou, a signé un accord ce mardi avec les administrateurs et les dirigeants de l'écurie indienne, indique le communiqué de Citypress, qui représente les administrateurs judiciaires. Les détails financiers de cet accord n'ont pas été dévoilés.

Il devrait permettre à Force India de sortir de la procédure de redressement, «de payer les créanciers, de sécuriser l'ensemble des 405 postes» de l'entreprise et de retrouver des fonds en vue de rétablir la solvabilité de l'entreprise, précise le communiqué. «Cet accord sécurise l'avenir de l'équipe Force India en Formule 1 et va permettre à nos pilotes de concourir en toute sérénité», a commenté Otmar Szafnauer, directeur opérationnel de Force India, cité dans le communiqué.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • JDS le 08.08.2018 16:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tiens, c’est du déjà vu ça en F1 ... @Lotus mdr

Les derniers commentaires

  • JDS le 08.08.2018 16:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tiens, c’est du déjà vu ça en F1 ... @Lotus mdr