Formule 1

03 août 2018 15:17; Act: 03.08.2018 15:27 Print

Daniel Ricciardo pilotera pour Renault en 2019

L'Australien, 29 ans, va quitter Red Bull au terme de la saison 2018 pour rejoindre Renault, ont annoncé vendredi les deux écuries concernées.

storybild

Le pilote australien a remporté 7 Grands Prix au cours de sa carrière, dont deux cette saison. (photo: AFP/Boris Horvat)

Sur ce sujet
Une faute?

Le pilote âgé de 29 ans, cinquième du championnat du monde de Formule 1, a remporté sept Grands Prix, dont deux cette année (Chine, Monaco), avec Red Bull où il était arrivé en 2014. À son palmarès s'ajoutent 29 podiums, alors qu'il reste neuf courses avant la fin de l'exercice en cours. «C'était sans nul doute l'une des décisions les plus difficiles que j'ai eu à prendre dans ma carrière mais je pense que c'était le bon moment pour moi de me lancer dans un nouveau défi», a déclaré le natif de Perth, cité dans le communiqué du team français.

«Je sais qu'il reste beaucoup de travail pour permettre à Renault d'atteindre son objectif, qui est d'être au plus haut niveau, mais j'ai été impressionné par leur progression en seulement deux ans», a-t-il poursuivi. L'arrivée de Ricciardo surligne en effet les objectifs de Renault, qui a effectué en 2016 son retour dans le paddock comme écurie et espère être compétitif dans le championnat du monde constructeurs à l'horizon 2020.

Un statut de n°1 menacé

«Nous respectons pleinement la décision de Daniel de quitter Aston Martin Red Bull Racing et nous lui souhaitons le meilleur pour la suite», a déclaré de son côté le patron du team autrichien Christian Horner, cité dans le communiqué. «Nous aimerions le remercier pour son engagement et le rôle qu'il a joué depuis son arrivée», a-t-il poursuivi.

Ricciardo a signé ses débuts en F1 en 2011 avec l'écurie HRT avant de rejoindre l'année suivante Toro Rosso, où il est resté deux saisons. Il gagne en galons en 2014 en remplaçant son compatriote Mark Webber chez Red Bull. Depuis 2016, Ricciardo avait pour coéquipier le jeune prodige néerlandais Max Verstappen, 20 ans, dont l'éclosion a progressivement menacé son statut de n°1.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.