Football/Polémique

23 janvier 2020 09:18; Act: 23.01.2020 10:32 Print

La reconnaissance faciale utilisée au FC Metz?

Le club lorrain est au centre d'une polémique, des supporters l'accusant de pratiquer de la reconnaissance faciale à l'entrée du stade.

storybild

Le FC Metz réfléchirait aux moyens d'identifier les personnes interdites de stade.

Sur ce sujet
Une faute?

Engagé dans une difficile opération maintien en Ligue 1, le FC Metz se serait bien passé de la polémique qui agite depuis mercredi, les réseaux sociaux. Le point de départ de l'affaire est l'interview d'un journaliste à Streetpress, explique Le Républicain Lorrain. Olivier Tesquet, c'est son nom, révèle qu'une start-up messine, Two-I, a utilisé un dispositif de reconnaissance faciale au stade Saint-Symphorien.

Il n'en fallait pas plus pour embraser la Toile, les supporters du club mosellan s'estimant «fliqués» à leur insu. Devant la polémique naissante, le FC Metz a rapidement réagi sur Twitter. «Dans le cadre de la loi Larrivé, uniquement afin de faire respecter les interdictions commerciales de stade, une solution de comparaison faciale a été testée, a écrit le club mosellan. Elle concerne donc exclusivement les personnes interdites d'accès au stade».

Interrogé par Le Républicain Lorrain, Guillaume Cazenave, dirigeant de la start-up messine Two-I, explique que les tests n'ont pas été faits dans le stade mais avec les employés de Two-I, «avec leur consentement». Des propos confirmés par Hélène Schrub, directrice générale du FC Metz, qui ajoute: «Si on décide de l'appliquer, on fera tout ce qu'il faut d'un point de vue juridique et cela ne s'appliquera qu'aux personnes interdites de stade».

(pp/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Info01 le 23.01.2020 16:07 Report dénoncer ce commentaire

    S'il n'y a rien à cacher alors on informe et comme ça tout le monde est au courant mais on ne fait pas ça dans le dos des gens...

  • dulux le 23.01.2020 11:56 Report dénoncer ce commentaire

    tempete dans un verre d'eau, y en a qui ont vraiment des trucs a cacher

  • Margharita Pourri le 23.01.2020 13:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui mais bon que faire contre les Hooligans et les violents, voire néo fascistes ou néo nazis?

Les derniers commentaires

  • Info01 le 23.01.2020 16:07 Report dénoncer ce commentaire

    S'il n'y a rien à cacher alors on informe et comme ça tout le monde est au courant mais on ne fait pas ça dans le dos des gens...

  • Olivier le 23.01.2020 13:29 Report dénoncer ce commentaire

    quand on a rien à se reprocher, on s'en fout des cameras publiques!!!

  • Margharita Pourri le 23.01.2020 13:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui mais bon que faire contre les Hooligans et les violents, voire néo fascistes ou néo nazis?

  • john le 23.01.2020 12:39 Report dénoncer ce commentaire

    c'est quoi le pb ? il y a de la video surveillance partout, dans toutes les villes. Si cela permet d'arrêter des personnes interdites de stade, alors tant mieux. Y a vraiment que les gens qui ont des choses à se reprocher qui pleurnichent.

  • pascal le 23.01.2020 12:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    supporter du fc Metz depuis 1970 je constate que le club a bien changé pour moi le football doit être la préoccupation des dirigeants. En cette période compliqué pour me club seul le maintiens compte.