Football/FC Metz

22 mai 2020 08:59; Act: 22.05.2020 13:34 Print

«Laisser passer la crise, les choses s'arrangeront»

Le FC Metz maintenu après l’arrêt de la Ligue 1, son président Bernard Serin cherche des solutions à la crise financière. Il a répondu aux questions de «L'essentiel».

storybild

Habib Diallo a un bon de sortie, mais personne ne s'est manifesté pour l'instant. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«L’essentiel»: La Bundesliga a repris, était-ce avisé d’arrêter la Ligue 1?

Bernard Serin: Cette décision a été prise d’une manière assez précipitée et imposée par le gouvernement français. Elle pouvait se comprendre sur le plan sanitaire mais elle est très pénalisante sur le plan financier pour le football français.

Peut-on chiffrer des aspects de cet arrêt anticipé?

Nous avons perdu cinq recettes de fin de saison ce qui représente environ deux millions d'euros.

En quoi consiste le rôle d'un président pendant cette crise?

Il consiste à trouver l'argent qu'il faut pour compenser celui qui n'est pas rentré. Nous avons des charges fixes. Sur cette fin de saison nous pourrons nous en sortir grâce à des prêts mais c'est une fuite en avant puisqu'il faudra les rembourser.

Vendre plus de joueurs pourrait être une solution...

On ne sait pas quand le mercato ouvrira ni si les clubs étrangers toucheront l'argent des droits télé. Ce n'est que lorsqu'ils l'auront qu'ils pourront le dépenser pour recruter. Habib Diallo a un bon de sortie, mais personne ne s'est manifesté pour l'instant.

Donc vous souhaitez que les grands championnats reprennent...

C'est dans notre intérêt. Nous investissons dans la formation pour former des joueurs qui aident le club avant de pouvoir être vendus.

Cela ne risque-t-il pas de creuser l'écart entre la France et les autres?

Il ne faut pas oublier que nos droits télé vont augmenter dans des proportions très importantes. Il faut laisser passer cette crise et les choses vont s'arranger. On devra rembourser des prêts avec des recettes de droit télé plus importantes.

Où en sont les travaux du stade?

Ce ne sera pas fini avant novembre. On réfléchit à terminer les vestiaires et peut-être la partie haute de la tribune pour la reprise. Il faudra peut-être s'arranger pour jouer les deux premiers matches à l'extérieur.

(L'essentiel/Recueilli par Nicolas Grellier )

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.