Football - Ligue 1

01 août 2019 16:08; Act: 01.08.2019 16:59 Print

Le FC Metz se donne les moyens de réussir

Nouveau centre d'entraînement, rénovation ambitieuse du stade Saint-Symphorien: le club mosellan, de retour dans l'élite, s'est donné les moyens de s'installer en Ligue 1.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«C'est une vraie dynamique», s'était enthousiasmé fin juin, à la reprise de l'entraînement, le technicien lorrain Vincent Hognon, maintenu sur le banc, tandis que Frédéric Antonetti, retourné en décembre en Corse au chevet de sa femme malade, se voyait confier le poste de manager général des Grenats. Un mois plus tard, l'excitation est toujours présente. «Ces excellentes conditions de travail donnent envie de venir ici. Il y a tout le confort et on a surtout de très bons terrains. C'est un vrai plus pour le club, cela lui permet de franchir une étape supplémentaire, au moins dans les infrastructures», souligne l'entraîneur.

Jusqu'à maintenant, le FC Metz était un peu à l'étroit. L'entraînement se déroulait à quelques mètres de Saint-Symphorien, les vestiaires étaient ceux du stade, la salle de musculation un préfabriqué et les soins à base de cryogénie se déroulaient souvent dans des bacs de glaçons... Tout a changé cette saison, avec la création d'un nouveau centre d'entraînement sur l'ancienne base aérienne 128 de Metz-Frescaty.

Un projet beaucoup plus ambitieux

D'une superficie de 31 hectares, il représente un investissement de 30 millions d'euros entièrement financé par le club, preuve de cette volonté de passer un cap. «Le club est en pleine progression», juge le milieu de terrain malien Mamadou Fofana, qui entame sa seconde saison sur les bords de la Moselle. Je savais qu'ils avaient des projets en cours. C'est ce qui m'a poussé à venir ici. J'ai vu très rapidement que cela pouvait se réaliser parce qu'ils se sont donné les moyens».

Les changements concernent aussi le stade Saint-Symphorien. Pour son retour en L1, il aura une capacité réduite (21 200 places) car la plus ancienne tribune a été détruite, et sera reconstruite d'ici l'été prochain. Le projet, qui ne devait initialement concerner que cette tribune, est finalement devenu beaucoup plus ambitieux: deux virages vont être ajoutés pour fermer l'enceinte, qui sera ensuite enveloppée entièrement dans une couverture blanche afin d'harmoniser son aspect extérieur.

«Développer de jeunes joueurs»

Cette rénovation chiffrée à 60 millions d'euros sera prise en charge à plus de 75% par le club, le reste étant financé par les collectivités. Si de nouvelles infrastructures n'augurent en rien de la réussite sportive, Vincent Hognon estime que le club a aussi mis le paquet au niveau sportif. «On a déjà beaucoup de continuité. On a fait une très belle saison avec un groupe qui a beaucoup de marge. On est partis du principe que ce groupe pouvait encore avancer et on a cherché à le renforcer avec des joueurs qui ont du potentiel», analyse le technicien.

Avec les arrivées de Fabien Centonze, Kevin Ndoram et Thierry Ambrose, le club a recruté dans toutes les lignes et misé sur la jeunesse: «Il y a eu une première étape franchie avec la belle saison dernière et la montée, considère Hognon. Cette année, il faut confirmer cette croissance du club en se maintenant et en réussissant à développer de jeunes joueurs».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Serge Flaibano le 02.08.2019 05:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je supporte le FC Metz depuis 45 ans il y a eut de belles époques et très bons joueurs. Mais ces dernières années ce n’était vraiment pas enthousiasmant voir indigeste dans le jeux. Alors oui le club se donne les moyens en structures d’entraînement et l’aménagement de son stade sera un plus mais ce qui compte pour pérenniser tous cet investissement c’est d’avoir une équipe solide et là j’ai un sacré doute sur cette équipe. Il n’y a pas de fond de jeux, je suis sidéré de voir que peut de joueurs sont capables de faire une passe correcte de plus de 20 mètres, de cadrer un tir à plus de 20 mètres, un amorti sur une longue passe cela tient du miracle, où sont les successeurs des F. Meyrieu, R Pyres B Zenier J Bocande etc On fait tout un plat de Génération Foot Sénégal mais franchement c’est plus du business qu’autre chose. Le FC Metz a perdu son identité en arrêtant de prendre et de former des jeunes de la région Grand Est. Un expl Vincent Thill il y a deux ans touts les grands clubs européens s’intéressaient à lui, mais plutôt que de lui faire confiance le FC Metz préféré le prêter en ligue 2 et faire jouer des Niane ou Boulaya qui sont franchement nuls. Espérons que le FC Metz se maintienne !!!

Les derniers commentaires

  • Serge Flaibano le 02.08.2019 05:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je supporte le FC Metz depuis 45 ans il y a eut de belles époques et très bons joueurs. Mais ces dernières années ce n’était vraiment pas enthousiasmant voir indigeste dans le jeux. Alors oui le club se donne les moyens en structures d’entraînement et l’aménagement de son stade sera un plus mais ce qui compte pour pérenniser tous cet investissement c’est d’avoir une équipe solide et là j’ai un sacré doute sur cette équipe. Il n’y a pas de fond de jeux, je suis sidéré de voir que peut de joueurs sont capables de faire une passe correcte de plus de 20 mètres, de cadrer un tir à plus de 20 mètres, un amorti sur une longue passe cela tient du miracle, où sont les successeurs des F. Meyrieu, R Pyres B Zenier J Bocande etc On fait tout un plat de Génération Foot Sénégal mais franchement c’est plus du business qu’autre chose. Le FC Metz a perdu son identité en arrêtant de prendre et de former des jeunes de la région Grand Est. Un expl Vincent Thill il y a deux ans touts les grands clubs européens s’intéressaient à lui, mais plutôt que de lui faire confiance le FC Metz préféré le prêter en ligue 2 et faire jouer des Niane ou Boulaya qui sont franchement nuls. Espérons que le FC Metz se maintienne !!!

    • Marmic le 02.08.2019 12:26 Report dénoncer ce commentaire

      tout à fait d'accord avec Serge F.