Football/France

16 septembre 2020 21:43; Act: 17.09.2020 09:56 Print

Paris domine Metz grâce à un but à la 93e!

Le FC Metz a bien cru tenir son petit exploit, mercredi soir, contre le PSG réduit à 10. Mais les Parisiens ont inscrit le seul but du match dans les arrêts de jeu...

storybild

Le PSG est revenu de nulle part face à Metz. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Merci Draxler! Le Paris SG, toujours plombé par les absences, a été délivré dans les arrêts de jeu par Julian Draxler pour engranger sa première victoire de la saison (1-0) mercredi en Ligue 1 contre Metz. Thomas Tuchel peut souffler. Lors de ce match en retard comptant pour la première journée de Ligue 1, le PSG, qui a commencé sa saison sur deux défaites, a enfin débloqué son compteur, de buts et de points.

Le sauveur, titularisé pour la première fois, s'appelle Julian Draxler, qui a expédié une tête rageuse dans la cage d'Alexandre Oukidja dans le temps additionnel. Avec encore un effectif réduit, avec les suspensions de Neymar, Leandro Paredes et Layvin Kurzawa, et les absences de Thilo Kehrer, Marco Verratti et Alessandro Florenzi, le PSG a fait le minimum syndical. Draxler avait jusqu'ici été peu en vue sur le terrain.

Problèmes d'indiscipline, encore

Et comme contre Lens et Marseille, les Rouge et Bleu ont été peu efficaces offensivement malgré une possession de balle très supérieure (75% en première période) et un siège de la surface adverse. Face à eux, les Grenats ont usé de la même stratégie que Lens et Marseille: jouer en contre. Si les contres n'ont cette fois pas fait mouche, c'est pour beaucoup grâce à Navas, le gardien parisien de retour de quarantaine, qui a remporté deux face-à-face avec Ibrahima Niane (6e) et surtout Farid Boulaya (25e), le meilleur Messin.

Et aussi grâce à quelques imprécisions des Messins, notamment un plongeon un poil trop court de l'attaquant lorrain Habib Diallo (65e). Car face à l'efficace défense à cinq alignée par Vincent Hognon, les Parisiens ont longtemps cru prolonger leur marasme. Colin Dagba, titulaire pour la première fois cette saison, est souvent monté sur l'aile droite, sans parvenir à créer d'occasions. Et quand Abdou Diallo, a été exclu pour un deuxième jaune (65e), les problèmes d'indiscipline montrés par les Parisiens face à l'OM et qui ont notamment valu une suspension de deux matches à Neymar en commission de discipline, ont semblé resurgir.

(nc/L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • alex le 16.09.2020 22:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il faut virer le coach. a 9 contre 11 ils joie la défense. Aucun mental

  • tumuc humac le 17.09.2020 12:51 Report dénoncer ce commentaire

    Metz et Strasbourg sont a leurs places ...direction la L2 et que dire de leurs entraineurs juste bon pour entrainer un club de l2....

  • Supporter deçu le 17.09.2020 08:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    He oui, dominé tout le match Metz s'est créé quelques occasions brouillonnes que le soit-disant attaquant Habib Diallo peu efficace ou Niane ont ratés. Mais finir le match à 11 contre puis 9 parisiens et perdre ! Décevant ! ils ne retrouvent plus de si tôt une si belle occasion de battre le PSG comme l'a fait le RC Lens.

Les derniers commentaires

  • Mister Goal le 17.09.2020 13:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Nuni 80% des clubs appartiennent à des gros groupes étrangers à l’heure actuelle, il faut vivre avec sont temps et regarder autour de vous ....! Même la Jeunesse d’Esch a été reprise par un groupe Grec....c’est le football d’aujourd’hui . Il y a des investisseurs étrangers et pas qu’à Paris

  • tumuc humac le 17.09.2020 12:51 Report dénoncer ce commentaire

    Metz et Strasbourg sont a leurs places ...direction la L2 et que dire de leurs entraineurs juste bon pour entrainer un club de l2....

  • Mister Goal le 17.09.2020 10:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @gordon Gekko comment tu peux dire que le FC Metz est une insulte pour le football!!! Tu dois être un grand footballeur pour parler de la sorte (footix) . Cnest vrai que Metz ne doit pas craquer comme ça , il y a un sérieux manque de confiance , on doit fermer la boutique en fin de match .... à côté , je ne pense pas que les points de Lille et Paris étaient prévenus , encore que ! Il faut retenir que le FC Metz à fait jeu égal avec Lille et Paris ( jusqu’à la 65 eme minutes ) a 11 contre 11 . Après n’oublions pas que Paris reste Paris aussi . Il faudra prendre les points contre les concurrents directs ! Allez Metz

    • Nuno le 17.09.2020 12:07 Report dénoncer ce commentaire

      Non, Paris SG ne reste pas Paris SG, Paris SG est devenu Paris filiale du Qatar.

  • Titus le 17.09.2020 08:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @alex D'accord avec toi hognon ça n'a jamais vraiment fonctionné, fauy que ça craqué contre des petites équipes et que serin le dégage et nous remette antonetti, c'était magnifique le début de ligue 2 il y a 3 ans, Metz deglinguait Lens et toutes les autres équipes avec un jeu plaisant et rapide. Depuis hognon gère, en défendant et en contrant. C'est passé tout juste l'an dernier ça ne tiendra pas une saison entière.

  • benvoyons le 17.09.2020 08:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mr serin qu attendez vous pour vous montrer un peu plus a la hauteur de votre role,hognon manque carrément de charrisme et d idee de jeux,faut il attendre 6 mois en situation perdu pour redescendre ras le bol de ce manqie d envie respecter nous