Football

13 novembre 2019 16:19; Act: 13.11.2019 17:50 Print

Arsène Wenger embauché par la FIFA

L'ancien entraîneur emblématique d'Arsenal a été nommé directeur du développement du football mondial de la FIFA, a annoncé mercredi, l'instance basée à Zurich.

storybild

Le football manquait trop à Arsène Wenger. (photo: AFP/Adrian Dennis)

Sur ce sujet
Une faute?

L'Alsacien, âgé de 70 ans, a connu le succès sur le banc de Monaco, puis d'Arsenal qu'il a dirigé pendant 22 ans jusqu'en 2018, remportant trois titres de champion et sept Coupes d'Angleterre. Cet adepte du beau jeu porté sur l'offensive sera chargé de «superviser et de diriger la croissance et le développement du football pour les hommes et les femmes du monde entier», a expliqué la FIFA, dans un communiqué.

«J'ai vraiment hâte de relever ce défi extrêmement important, non seulement parce que j'ai toujours été intéressé par l'analyse du football dans une perspective plus large, mais également parce que la mission de la FIFA, en tant qu'instance dirigeante du football, est véritablement mondiale», a réagi Wenger, cité dans le communiqué de la FIFA. Le nom de Wenger avait été évoqué récemment pour succéder à Niko Kovac à la tête de l'équipe du Bayern.

«Une des personnalités les plus respectées du football mondial»

Au moment où l'application de l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) soulève de nombreuses questions, Wenger occupera également «un rôle central sur les questions techniques», a précisé la FIFA, en qualité de membre des deux groupes consultatifs de l'International Board (Ifab), garant des règles du jeu. Il dirigera également le groupe d'étude technique, responsable de l'analyse des compétitions de la FIFA depuis 1966. Wenger succède au poste de directeur du développement à l'ancien international néerlandais Marco van Basten, qui avait quitté la FIFA, en octobre 2018.

Pour le président de la FIFA, Gianni Infantino, «les formidables connaissances et la passion d'Arsène Wenger pour les différents aspects de notre sport en font l'une des personnalités les plus respectées du football mondial». Wenger est le deuxième Français à rejoindre récemment l'équipe dirigeante de la FIFA, après la nomination en septembre de l'ancien international Youri Djorkaeff, à la tête de la Fondation FIFA.

Champion en restant invaincu

Joueur à Strasbourg, Wenger avait rapidement embrassé une carrière d'entraîneur dans les clubs de Ligue 1 de Nancy et Monaco puis au Japon, au Nagoya Grampus. Champion de France avec le club de la Principauté et encore peu connu à l'étranger, il avait rejoint Arsenal en 1996, devenant une véritable icône en changeant le style de jeu des Gunners et en se posant en ambassadeur du football technique à la française.

Grâce à des joueurs de très grand talent comme les Français Thierry Henry, Robert Pirès, Patrick Vieira ou encore Sylvain Wiltord ou les Néerlandais Dennis Bergkamp ou Marc Overmars, il a remporté trois titres de champion d'Angleterre en 1998, 2002 et 2004. Durant cette saison 2003/04, Arsenal avait réalisé l'exploit de devenir champion en restant invaincu. Ses dernières années à Londres ont été plus compliquées et il avait annoncé en avril 2018 sa décision de quitter les Gunners, pour préserver l'image du club.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.