Football - Bundesliga

31 mars 2020 07:30; Act: 31.03.2020 09:35 Print

«Au bout d'un moment, il faut toucher le ballon»

Lucien Favre évoque le retour sur les terrains d'entraînement du Borussia Dortmund et donne son sentiment sur la fin du championnat d'Allemagne.

Sur ce sujet
Une faute?

Alors que la crise du coronavirus continue de frapper l'Europe, le Borussia Dortmund a repris le chemin de l'entraînement ce lundi. «Avec une grosse discipline, sans prendre le moindre risque», nous a confié l'entraîneur du BVB, Lucien Favre, joint par téléphone.

«On a fait venir les joueurs individuellement à des horaires différents et sur des portions différentes de six terrains. Le but étant d'avoir un membre du staff technique par joueur. Ça demande une certaine organisation. Et ça prend du temps, a-t-il poursuivi. Les gars se sont changés dans des vestiaires séparés et se sont douchés chez eux pour la plupart».

«J'ai le sentiment que ce sera à huis clos»

En Allemagne, Dortmund n'est pas la première équipe à avoir retrouvé les pelouses. Wolfsburg et Leipzig l'avaient fait avant lui. «Les règles de confinement sont moins strictes que dans d'autres pays, explique l'entraîneur suisse. Et puis, même si la date de la reprise du championnat est aujourd'hui impossible à prévoir, il faut bien l'envisager, l'anticiper. On ne peut pas rester plusieurs semaines sans travailler».

Depuis l'arrêt de la Bundesliga, le 13 mars, les joueurs du BVB s'entraînaient surtout à domicile. «La musculation, la course et le vélo, c'est important. Mais au bout d'un moment, il faut toucher le ballon», lance Lucien Favre. Confiant quant à la reprise du championnat? «Personne ne sait combien de temps cette crise va durer. J'espère qu'on pourra aller au bout, répond-il. Mais si la Bundesliga repart, j'ai le sentiment que ce sera à huis clos. On se prépare à ça».

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Titus le 31.03.2020 09:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Heu ouais c'est sûr que c'est important de toucher le ballon quand des milliers gens meurent. Faudra profondément revoir tout ce système ! Certains clubs paniquent parce qu'ils vont mettre la clef sous la porte... et bien tant mieux. Qu'apportent ils en définitive à la société ?

  • Egalité le 31.03.2020 20:55 Report dénoncer ce commentaire

    Les joueurs peuvent toucher le ballon à la maison non?

Les derniers commentaires

  • Egalité le 31.03.2020 20:55 Report dénoncer ce commentaire

    Les joueurs peuvent toucher le ballon à la maison non?

  • Titus le 31.03.2020 09:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Heu ouais c'est sûr que c'est important de toucher le ballon quand des milliers gens meurent. Faudra profondément revoir tout ce système ! Certains clubs paniquent parce qu'ils vont mettre la clef sous la porte... et bien tant mieux. Qu'apportent ils en définitive à la société ?