Football

22 août 2020 10:28; Act: 22.08.2020 10:29 Print

Bagarres, délit de fuite, la folle soirée de Maguire

Le capitaine de Manchester United, arrêté vendredi sur l’île grecque de Mykonos, va être présenté samedi au parquet notamment pour une «agression» d’un policier.

storybild

Le défenseur anglais (avec la casquette bleue) est escorté par des officiers devant le poste de police de Mykonos. (photo: KEYSTONE)

Sur ce sujet
Une faute?

Les vacances d’été de Harry Maguire ont pris une tournure inattendue cette semaine. Le capitaine de Manchester United a été impliqué jeudi soir dans plusieurs bagarres sur l’île grecque de Mykonos. Arrêté, le joueur 27 ans va être présenté ce samedi au parquet notamment pour une «agression» d’un policier la veille.

«Si tout se passe bien, on en aura terminé samedi», a déclaré son avocat Konstantinos Darivas au média sportif local Gazzetta. Il a ajouté que le défenseur central international anglais était en «bonne condition» malgré deux nuits en détention et sera présenté devant un procureur avant la mi-journée sur l’île de Syros, dans les Cyclades, où se trouve également Mykonos.

Tentative de fuite

L’ancien joueur de Leicester recruté par United pour environ 87 millions d’euros l’été dernier avait été arrêté après une bagarre avec des touristes et une agression contre des policiers grecs, en compagnie de son frère et d’un ami, selon l’agence de presse grecque ANA.

«Trois hommes britanniques dont l’un est un footballeur d’une équipe britannique s’en sont pris dans la nuit de jeudi à vendredi à des policiers en blessant légèrement quatre d’entre eux et ont été arrêtés», avait déclaré vendredi Petros Vassilakis, un responsable de la police de Syros. Les policiers ont demandé aux trois hommes de les suivre au poste, mais ceux-ci ont essayé de s’échapper, selon Petros Vassilakis.

Rébellion, insultes verbales

Selon le communiqué officiel de la police, une seconde bagarre a éclaté au poste de police local où les trois hommes «ont résisté avec acharnement (à l’arrestation), poussant et frappant trois officiers», selon ce même texte.

L’un des suspects a ensuite essayé de soudoyer les officiers pour étouffer l’incident, assure la police grecque. Les suspects sont accusés d’agression, rébellion, insultes verbales et menaces envers les officiers venus les arrêter, ainsi que de tentative de corruption, a détaillé la police.

Manchester United avait confirmé vendredi avoir connaissance «d’un incident présumé dans lequel a été impliqué Harry Maguire» et se refuse pour le moment à faire d’autres commentaires.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Vienne Luc le 22.08.2020 10:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Autant les Anglais sont charmants chez eux, autant ce sont des sauvages chez les autres. Comme les Allemands en somme. Les hôteliers de masse le savent et dédient des hôtels rien que pour ces deux nationalités afin d'éviter des conflits dans leurs établissements.

  • Vlad le chocolat le 22.08.2020 11:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien résumé

Les derniers commentaires

  • Vlad le chocolat le 22.08.2020 11:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien résumé

    • apachois57 le 22.08.2020 12:58 Report dénoncer ce commentaire

      l'argent ne permet pas tout

  • Vienne Luc le 22.08.2020 10:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Autant les Anglais sont charmants chez eux, autant ce sont des sauvages chez les autres. Comme les Allemands en somme. Les hôteliers de masse le savent et dédient des hôtels rien que pour ces deux nationalités afin d'éviter des conflits dans leurs établissements.