Football

16 février 2019 20:20; Act: 16.02.2019 20:40 Print

Dans la douleur, le dernier adieu à Emiliano Sala

Parents, amis, émissaires de Nantes, Bordeaux et Cardiff, habitants de Progreso, sont venus samedi par centaines s'incliner sur le cercueil du footballeur tragiquement disparu.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Dans le gymnase du club de San Martin, son premier club, où il a joué dix ans, une chapelle a été improvisée. Le cercueil était recouvert de fleurs et d'un drapeau rouge et noir, les couleurs de San Martin. Derrière le cercueil, une photo de deux mètres de haut du joueur avec le maillot du FC Nantes, une main sur le cœur. À la fin de l'hommage, les enfants en tenue du club ont formé deux haies d'honneur vers le corbillard.

Nicolas Pallois, joueur de Nantes, le frère, le père et des amis d'Emiliano Sala portaient le cercueil. Pendant plusieurs minutes, des applaudissements ont retenti, jusqu'à ce que le convoi quitte Progreso pour le Crématorium. Depuis que le petit avion privé qui transportait le joueur de 28 ans entre Nantes et Cardiff a disparu le 21 janvier, le village de 3 000 habitants retient sa respiration, ses habitants s'excusent parfois de rire.

Extirpé de l'épave, avant d'être identifié, le corps de Sala a été rapatrié en Argentine vendredi. La dépouille du pilote n'a toujours pas été retrouvée. «C'est dur de voir son cercueil», lâche, ému, le maire de Progreso, Julio Muller. «Il représentait beaucoup pour nous, c'était un garçon impeccable. Ici, on adore le foot et c'était le seul à avoir pu devenir un joueur professionnel. Et en Europe! Alors il faisait l'admiration de tous».

«C'était très émouvant»

Devant le siège du club San Martin, une banderole dit: «Emi, tu ne marcheras jamais seul», reprenant le mot d'ordre du club de Liverpool. Marcelo Vada, son entraîneur en Argentine de 15 à 20 ans, aujourd'hui entraîneur des U17 à Bordeaux, a les yeux rougis par les larmes. «Je suis détruit. Ce n'est pas un footballeur à qui je viens rendre hommage, mais à un homme extraordinaire, un guerrier». «Emi c'était un peu comme mon fils, il a vécu à la maison. La veille de sa mort, se souvient-il, il m'a appelé pour m'inviter au match contre Arsenal, en me promettant de m'offrir son maillot».

«C'était très émouvant, tout le village est venu et des gens ont fait le déplacement de toute la province», confie Rosa Lezcano, 50 ans, qui allait à l'école avec la mère du footballeur. À Progreso, on se souvient d'Emi à bicyclette, de ses footings, de ses buts. Quand il marquait dans le championnat de France, le défi permanent était de dénicher une vidéo de l'action de but.

L'entraîneur de Cardiff Neil Warnock a fait le voyage pour présenter ses condoléances à la famille. Même s'il n'a jamais joué pour Cardiff, «c'était mon joueur, souligne-t-il, je l'avais fait signer. Nous avons eu deux ou trois conversations, et il m'avait dit qu'il marquerait les buts qui nous maintiendraient en Premier League».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Grand Maître le 16.02.2019 22:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    RIP jeune homme....

  • Condoléances. le 16.02.2019 22:05 Report dénoncer ce commentaire

    C'est atroce. Terrible.

  • pralin le 17.02.2019 09:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Repose en paix jeune homme

Les derniers commentaires

  • pralin le 17.02.2019 09:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Repose en paix jeune homme

  • Condoléances. le 16.02.2019 22:05 Report dénoncer ce commentaire

    C'est atroce. Terrible.

  • Grand Maître le 16.02.2019 22:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    RIP jeune homme....