Football - Premier League

30 janvier 2021 13:32; Act: 30.01.2021 13:32 Print

Il donne 250 000 livres pour vaincre la pauvreté

L'entraîneur portugais de Wolverhampton, Nuno Espirito Santo, a offert l'équivalent de 283 000 euros pour combattre la pauvreté dans cette ville du centre de l'Angleterre.

Sur ce sujet
Une faute?

Né il y a 47 ans à Sao Tomé-et-Principe, le coach des Wolves a versé cette somme d'argent au projet «Nourrissons notre meute» (allusion aux «Wolves», les «Loups» de Wolverhampton) lancé par la Fondation des Wolves pour réduire l'impact de la pandémie de coronavirus sur la malnutrition de certains habitants de la ville.

Ce projet, qui doit durer trois ans, bénéficie aussi d'une aide de 250 000 livres, soit autant que la contribution de Nuno, de la part du Fonds de soutien du syndicat des joueurs de Premier League. «Les fans des Wolves et les habitants de Wolverhampton sont fantastiques avec moi depuis que je suis arrivé ici il y a quatre ans, donc je voulais donner quelque chose en retour et aider les gens qui souffrent pendant la pandémie», a expliqué l'entraîneur portugais.

«Un des projets les plus ambitieux jamais lancés»

«Quand on vit dans une ville, on voit et on entend comment les gens sont affectés. Mais c'est aussi une ville où les gens s'entraident et se soutiennent les uns les autres. C'est vraiment un projet important pour la Fondation des Wolves», a ajouté Nuno.

Will Clowes, le directeur de la Wolves Foundation, a souligné que c'était «l'un des projets les plus ambitieux, avec le plus d'impact potentiel, jamais lancé par l'association». Il espère aussi que «d'autres fans et habitants vont soutenir ce projet dans les prochaines semaines et les prochains mois».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • TontonB le 30.01.2021 15:42 Report dénoncer ce commentaire

    C'est gentil de lui mais c'est plutôt au Premier Ministre populiste Boris Johnson de donner de l'argent aux régions du centre et nord de l'Angleterre dévastées par l'immense vague de pauvreté, non?

  • roulebouboule le 30.01.2021 19:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    apprend à écrire déjà

  • sandy le 30.01.2021 14:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo l’entraîneur au grand cœur !!!

Les derniers commentaires

  • entre guillemets le 31.01.2021 10:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tres tres respectable mais la meilleure chose aurait ete de ne pas en faire un article ...la meilleure aide c est celle que l on donne sans retour ni pailletes...bravo tout de meme

  • Sophix le 30.01.2021 19:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo à lui. Si seulement ça pouvait inspirer d’autres entraîneurs ou joueurs de foot par exemple, avec leur salaire indécent ! Pourquoi tant d’injustice à notre époque

  • roulebouboule le 30.01.2021 19:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    apprend à écrire déjà

  • Владимир Владимирович le 30.01.2021 17:00 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi les riches devant toujours donner aux pauvres ? Car s'ils vont tout donner, les pauvres empêchent les riches d'avoir des châteaux par ex.

  • TontonB le 30.01.2021 15:42 Report dénoncer ce commentaire

    C'est gentil de lui mais c'est plutôt au Premier Ministre populiste Boris Johnson de donner de l'argent aux régions du centre et nord de l'Angleterre dévastées par l'immense vague de pauvreté, non?