Gianluigi Buffon

21 décembre 2020 07:32; Act: 21.12.2020 07:59 Print

«Je ne garde pas un beau souvenir de la finale 2006»

Le gardien italien est revenu pour «L’Équipe» sur les grandes dates de sa carrière. Il distille quelques confessions savoureuses.

storybild

Gianluigi Buffon embrasse la Coupe du monde en 2006. (photo: KEYSTONE)

Sur ce sujet
Une faute?

À bientôt 43 ans - il les fêtera le 28 janvier - Gianluigi Buffon est toujours footballeur professionnel. Le gardien italien constitue un trait d’union unique entre les générations. À ses débuts chez les professionnels, en 1995, Maradona, Baggio, Cantona, Hagi ou Gullit couraient encore. Lorsqu’il raccrochera les crampons, il pourra se targuer d’avoir assisté de près à l’émergence de Kylian Mbappé et d’avoir croisé notamment Zidane, les deux Ronaldo, Messi, Ronaldinho et Neymar.

Dans un entretien accordé à L’Équipe, Buffon a accepté de commenter les grands moments de sa riche carrière. Et notamment son sacre à la Coupe du monde 2006 avec l’Italie. Bien qu’il s’agisse de son plus grand trophée, il confie ne pas avoir baigné dans l’euphorie, après la finale remportée face à la France aux tirs au but.

«Tu te sens incroyablement chanceux»

«Pour être honnête, je ne garde pas un très beau souvenir de ce soir-là, des émotions de l’après-match, affirme-t-il. Parce qu’un événement pareil, d’une telle ampleur, d’une importance pareille, c’est quelque chose qui te dévaste intérieurement. Cela te prend jusqu’à la dernière goutte d’énergie, d’enthousiasme, de légèreté. La pression te mange. Donc je n’ai pas de beau souvenir de l’après-match, de la fête. J’étais épuisé, je voulais juste dormir».

Ce n’est qu’à tête reposée que le sentiment de plénitude a pris le dessus: «Avec le temps, cela devient un souvenir d’une valeur inestimable, parce que tu te sens incroyablement chanceux. Pourquoi cela m’arrive justement à moi? Que c’est beau! Je ne pensais pas mériter tant».

ManU, une cicatrice toujours ouverte

Le portier mythique de la Juventus aux 176 sélections est aussi revenu sur son unique saison hors de l’Italie, au PSG (2018/2019), marquée par l’élimination rocambolesque en 8es de finale de la Ligue des champions face à Manchester United (2-0, 1-3). Vainqueurs à Old Trafford à l’aller, les Parisiens s’étaient délités au retour face à des Mancuniens amoindris.

Près de deux ans plus tard, la cicatrice ne s’est pas refermée. «Ce match, j’y repense au moins trois ou quatre fois par semaine, déplore-t-il. Cela réveille tellement de regrets. (…) Je m’impute une erreur incroyable, une erreur que, avec l’expérience que j’avais, je n’aurais pas dû faire: la sérénité, la superficialité presque, d’affronter le match retour comme si c’était une formalité. (…) Mentalement, ce soir-là, dans l’approche du match, dans la concentration, je n’ai pas été le Gigi habituel. Je n’ai pas eu la force ou l’énergie de percevoir qu’on préparait ce match de manière trop légère. Et peut-être pour ne pas faire le vieux lourd qui soûle tout le monde, je n’ai pas dit: "Oh les gars on n’y est pas, on n’a pas la bonne mentalité". Moi aussi, je me suis laissé prendre. (…) Chaque jour je repense à cette intervention que je n’ai pas faite».

Par ces mots, Buffon soulève en creux l’exigence défaillante du PSG à l’approche des grands rendez-vous, maintes fois suspectée. «À la Juventus, cela ne serait pas arrivé, c’est vrai», confirme l’intéressé.

Qui, toutefois, ne tire pas à boulets rouges sur le club français: «Cette approche différente des événements a des avantages et des inconvénients. À la Juve de ce point de vue, tu ne rates pas une seule virgule et le match, tu ne le perds pas par superficialité. Tu le perds parce que l’autre a été meilleur. Mais le fait de devoir toujours être concentré à bloc te conduit à une énorme dépense d’énergie. À Paris, tu as une autre approche qui peut être négative sur certains aspects mais qui, à mon avis, est positive pour d’autres. Parce que cette légèreté avec laquelle tu abordes les matches te donne beaucoup plus d’énergie pendant 90 minutes, moins de stress».

Revenu à la Juventus quelques mois après cet épisode malheureux, Gianluigi Buffon se contente depuis d’un statut de doublure. En fin de contrat en juin prochain, il ne s’interdit pas de prolonger l’aventure: «Je me sens encore fort, pas fort par mon histoire, non, par mon niveau actuel. Et je pense encore au futur, en sachant très sereinement que je pourrais arrêter en juin, je ne sais pas ce qui se passera. Ensuite, en juin, on verra si j’arrête, si je continue un, deux ou trois ans. Cela dépendra de mon état physique et de ma motivation».

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • jpicon le 21.12.2020 13:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    moi non plus je ne garde pas un bon souvenir de la finale de 2006....

  • Dr Raoult le 21.12.2020 10:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Parce que les françaises ont perdus ! Elles auraient gagné on aurait eu droit à un flash spécial au 20h, des premières pages sur Équipe et autres. Quand la france perd, c'est vite éclipsé comme un coq de retour au poulailler !

  • gege54 le 21.12.2020 07:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Meme pas un article sur le championnat d’Europe féminin de handball !!!!!

Les derniers commentaires

  • jpicon le 21.12.2020 13:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    moi non plus je ne garde pas un bon souvenir de la finale de 2006....

  • Dr Raoult le 21.12.2020 10:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Parce que les françaises ont perdus ! Elles auraient gagné on aurait eu droit à un flash spécial au 20h, des premières pages sur Équipe et autres. Quand la france perd, c'est vite éclipsé comme un coq de retour au poulailler !

  • SKF le 21.12.2020 09:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je vois pas le rapport !!! Foot et handball ???

  • jpicon le 21.12.2020 08:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est quand?

  • gege54 le 21.12.2020 07:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Meme pas un article sur le championnat d’Europe féminin de handball !!!!!