Football - Italie

31 mai 2020 15:26; Act: 31.05.2020 15:35 Print

L'entraîneur de Bergame était malade à Valence

Lors du match Valence-Bergame, en Ligue des champions le 10 mars, Gian Piero Gasperini était atteint par le Covid-19, a-t-il révélé dimanche.

storybild

Gian Piero Gasperini a été touché par le Covid-19. (photo: AFP/Miguel Medina)

Sur ce sujet
Une faute?

Gian Piero Gasperini, entraîneur de l'Atalanta Bergame, a révélé dimanche qu'il souffrait du Covid-19 en mars, pendant le dernier match de Ligue des champions de son équipe avant que la pandémie ne stoppe la compétition. «La veille du match à Valence, j'étais malade. L'après-midi avant le match, encore pire», a raconté l'Italien à la Gazzetta dello Sport. L'Atalanta avait battu l'équipe espagnole (3-4) pour ce huitième de finale retour à huis clos qui avait permis au club de Bergame de passer en quarts de finale pour sa première participation à la C1.

Le coronavirus se propageait déjà en Europe et faisait des ravages dans le nord de l'Italie, notamment à Bergame qui a été l'une des villes les plus durement touchées par la pandémie. «C'était le 10 mars. Les deux nuits suivantes, j'ai peu dormi. Je n'avais pas de fièvre, mais je me sentais éreinté, comme si j'avais 40 de fièvre», raconte Gasperini, 62 ans. «Je ne peux pas m'en aller maintenant, j'ai tellement de choses à faire... je le disais en rigolant, pour alléger les choses. Mais je le pensais vraiment», témoigne l'entraîneur.

N'ayant pas de fièvre, Gasperini n'a pas été hospitalisé et n'a fait un test qu'il y a 10 jours, confirmant qu'il avait bien eu le Covid-19. Ce n'est que quatre jours après le match à Valence que son état a commencé à s'améliorer, mais il a ensuite perdu le goût. Un repas accompagné d'un Dom Pérignon millésimé envoyé par un chef étoilé lui semblaient comme «du pain et de l'eau», se rappelle-t-il. Bergame, en Lombardie, a énormément souffert de la pandémie de Covid-19. Le match aller de l'Atalanta contre Valence (remporté 4-1), qui a fait se déplacer 40 000 supporters de Bergame à Milan, où se disputait la rencontre, a été pointé par plusieurs experts comme un important foyer de contamination.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • rienaf le 01.06.2020 10:03 Report dénoncer ce commentaire

    oui et alors....

  • Brubru le 01.06.2020 17:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je pense qu a ce moment la en europe personne ne savait qu il y avait le covid et qu elle etait sa gravité!! Sinon je pense que le match n airait pas eu lieu! Je ne pense pas que volontairement il aurait quand meme pris la decision d aller au match en sachant qu il allait contaminer des gens

  • alfred le 01.06.2020 08:49 Report dénoncer ce commentaire

    Il le savait et il était sur la touche. Devrait être suspendu par l'UEFA. Il a peut être fait mourir des gens.

Les derniers commentaires

  • John Smith le 02.06.2020 00:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    N’importe quoi! Rien dans les textes n’interdit d’aller à un match malade, seule une autorité sanitaire peut décider d’une mise en quarantaine si la loi le permet.

  • Brubru le 01.06.2020 17:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je pense qu a ce moment la en europe personne ne savait qu il y avait le covid et qu elle etait sa gravité!! Sinon je pense que le match n airait pas eu lieu! Je ne pense pas que volontairement il aurait quand meme pris la decision d aller au match en sachant qu il allait contaminer des gens

  • François. le 01.06.2020 10:22 Report dénoncer ce commentaire

    Le problème n'est pas de savoir qu'il était positif, le problème est de savoir combien de personnes il a contaminé, et combien celles-ci en ont contaminés...

  • rienaf le 01.06.2020 10:03 Report dénoncer ce commentaire

    oui et alors....

  • alfred le 01.06.2020 08:49 Report dénoncer ce commentaire

    Il le savait et il était sur la touche. Devrait être suspendu par l'UEFA. Il a peut être fait mourir des gens.

    • Barchoul le 01.06.2020 10:28 Report dénoncer ce commentaire

      Je pense la même chose. Tout le monde était au courant qu’un virus circulait à cette période. À combien de personne a-t-il serré la main?