Football européen

05 décembre 2021 15:04; Act: 05.12.2021 22:50 Print

La Juve se replace, Lyon dans le dur

La saison d'après. Le public revient au stade, la vie normale reprend. Retrouvez les résultats des grandes compétitions de foot européennes, au fil des week-ends.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?
Dimanche 5 décembre
Bordeaux et Lyon font match nul 2 à 2

Bordeaux et Lyon ont fait match nul 2 à 2 dimanche soir lors du dernier match au programme de la 17e journée de Ligue 1.

Les Girondins abandonnent la 18e place à Clermont au bénéfice de la différence buts, tandis que l'OL reste 12e. Jason Denayer a ouvert le score de la tête pour Lyon (29e), Bordeaux a égalisé avec un but contre son camp du jeune Malo Gusto, à la lutte avec Rémi Oudin (36e), le Brésilien Thiago Mendes a redonné l'avantage à l'OL (41e) et Alberth Elis a égalisé en contre pour les Girondins (58e).

La Juve reste au contact du top 5

La Juventus, après avoir réagi en milieu de semaine face à la Salernitana (2-0), a confirmé dimanche soir sur sa pelouse face au Genoa, mal classé. Cuadrado et Dybala ont permis aux Turinois d’accrocher un succès précieux pour rester au contact du haut de tableau de Serie A. La Juve est 5e au terme de cette 16e journée, à 11 points du Milan AC.

Nice ne sait plus marquer et perd encore à domicile

Et de trois! Après Montpellier et Metz (0-1), Strasbourg est venu s'imposer logiquement et avec force à Nice 3-0, dimanche, lors de la 17e journée de L1, dans un Allianz Riviera où les Aiglons ne savent plus gagner.

A la vue des résultats de Marseille (défaite 2-1 contre Brest) et de Lens (1-1 contre le Paris SG) la veille, Nice avait l'opportunité de monter sur le podium en cas de victoire contre Strasbourg. Au lieu de cela, les hommes de Christophe Galtier, qui demeurent cependant 4e de L1, sont tombés de très haut.

Incapables de marquer un but depuis plus de trois matches, ils ont, de plus, enchaîné un troisième revers consécutif à domicile. Cette fois-ci, l'addition est salée: 3-0!

Débuts victorieux pour Rangnick avec Manchester, Tottenham enchaîne

Manchester United n'a pas raté ses débuts sous les ordres de Ralf Rangnick en battant Crystal Palace (1-0), dimanche, et Tottenham a enchaîné une troisième victoire de rang contre Norwich (3-0), pour la 15e journée de Premier League.

Le FC Metz impuissant et giflé à Monaco

Dominateur de la première à la dernière minute, Monaco a très largement battu Metz 4-0 dimanche lors de la 17e journée de Ligue 1 et a ainsi confirmé sa présence dans le premier tiers du classement.

L'équipe de la Principauté, déjà victorieuse mercredi à Angers (3-1), n'avait plus enchaîné deux succès depuis deux mois et les sept buts inscrits cette semaine vont faire du bien au groupe de Niko Kovac.

Ces deux victoires arrivent également après trois matches nuls consécutifs et elles permettent à Monaco, sixième avant le match de Strasbourg (huitième) à Nice, de rester au contact des équipes candidates à la Ligue des champions.

Contre les Messins, totalement inoffensifs et toujours en péril au classement (19e), les Monégasques ont débuté idéalement avec l'ouverture du score de Diop dès la deuxième minute, après un bon pressing de Boadu, titularisé à la place de Ben Yedder.

Rennes et Terrier en démonstration à Saint-Etienne

Battu sur son terrain par Lille (2-1) mercredi, Rennes, avec notamment un triplé de Martin Terrier, a magnifiquement bien réagi en balayant 5-0 une très faible équipe de Saint-Étienne dimanche lors de la 17e journée de Ligue 1 et retrouve la deuxième place.

Invaincus lors de leurs cinq derniers déplacements (3 victoires, 2 nuls), les Rennais n'ont perdu qu'une seule fois sur leurs quatorze dernières sorties toutes compétitions confondues. De leur côté, les Verts, qui auraient pu perdre plus largement encore, concèdent leur troisième défaite de rang et restent collés à la dernière place du classement.

La Fiorentina passe 5e

La Fiorentina est allée s'imposer à Bologne (3-2) dimanche, grâce notamment au 13e but, inscrit sur penalty, de Dusan Vlahovic, meilleur buteur de Serie A, chipant ainsi la cinquième place du classement à la Roma, battue samedi par l'Inter Milan (0-3).

Avec ce succès difficile, comptant pour la 16e journée du championnat, la Viola de Vincenzo Italiano renoue avec le succès loin de ses bases après quatre défaites en déplacement (Venise, Lazio, Juventus, Empoli). Youssef Maleh de la tête (33e), pour son premier but en Serie A, Cristiano Biraghi d'un joli coup franc (51e) puis Vlahovic sur penalty (67e) ont marqué pour la Fiorentina. La pépite serbe de 21 ans conforte au passage sa première place au classement des buteurs avec deux longueurs d'avance sur Ciro Immobile (11 réalisations).

Samedi 4 décembre
Le Paris SG arrache le nul à Lens

Le Paris SG a arraché le point du match nul à Lens en égalisant dans le temps additionnel (1-1), lors de la 17e journée de Ligue 1.

Les Nordistes, qui désormais n'ont plus gagné depuis quatre journées (3 nuls, 1 défaite), ont ouvert la marque par Seko Fofana (62e) d'une frappe lourde mal négociée par Keylor Navas, et Paris a égalisé par Georginio Wijnaldum, de la tête sur un centre de Kylian Mbappé (90+2). Lens est 5e et Paris, champion d'automne, leader avec treize points d'avance dans l'attente des matches de Rennes (3e) et Nice (4e), dimanche, respectivement à Saint-Etienne et contre Strasbourg.

Le Real règne sans Benzema

Malgré la blessure de Karim Benzema, le Real Madrid a consolidé sa place de leader de Liga en l'emportant 2-0 à Saint-Sébastien pour la 16e journée, alors que le FC Barcelone et l'Atlético Madrid ont trébuché à domicile contre le Betis Séville (1-0) et Majorque (2-1).

Sans son roi, le Real règne quand même: Benzema est sorti en grimaçant dès la 18e minute, visiblement blessé à la jambe gauche, mais son remplaçant Luka Jovic a largement tenu son rang. Le Serbe a servi une passe décisive en pivot pour Vinicius au retour des vestiaires (47e), puis a marqué son premier but de la saison, de la tête, dix minutes plus tard (57e).

De quoi adoucir l'amertume de la blessure du meilleur buteur (12) et meilleur passeur (7) de Liga, qui pourrait manquer un mois de décembre capital, avec la réception de l'Inter Milan mardi en C1 pour disputer la première place du groupe D en C1, puis le derby de la capitale espagnole face à l'Atlético, le week-end prochain en Liga.

Avec ce succès, les Merengues portent un véritable coup de massue au classement: ils règnent sur la Liga avec huit points d'avance sur leur premier poursuivant, le Séville FC de Julen Lopetegui, vainqueur du Villarreal d'Unai Emery 1-0 dans l'après-midi grâce à un but de l'ex-Marseillais Lucas Ocampos (16e).

Naples battu par l'Atalanta

Naples, avec un effectif décimé, a dû rendre les armes à domicile contre l'Atalanta Bergame (2-3) et abandonner la tête de la Serie A à l'AC Milan, qui a pour dauphin l'Inter Milan après la démonstration des Nerazzurri devant la Roma (3-0).

Lors de cette 16e journée de Serie A, les Rossoneri ont facilement battu la lanterne rouge la Salernitana (2-0) dans l'après-midi. Ils mènent désormais un championnat plus serré que jamais avec les quatre premiers se tenant en quatre points.

Lille arrache la victoire en fin de match contre Troyes (2-1)

Lille, trois jours après sa victoire à Rennes (2-1), a arraché un nouveau succès cette fois à domicile contre Troyes (2-1) avec un but en fin de match, lors de la 17e journée de Ligue 1.

Le milieu de l'Estac Tristan Dingome a ouvert la marque d'une reprise de volée splendide (6e) et l'attaquant canadien Jonathan David a égalisé (48e), inscrivant son onzième but de la saison en championnat. Mais le défenseur central de Troyes Jimmy Giraudon a marqué contre son camp (86e) en déviant un tir de Jonathan David. Le Losc, champion en titre, remonte provisoirement à la 7e place et Troyes reste 15e.

Liverpool et City passent devant Chelsea

Au courant du résultat de ses rivaux au coup d'envoi, le tenant du titre, City, ne s'est pas fait prier pour se replacer en tête avec un succès probant à Watford (3-1), qui avait donné beaucoup de mal à Chelsea mercredi (2-1).

Le succès aurait dû être beaucoup plus large, compte tenu du nombre d'occasions gâchées -- 26 tirs, 13 cadrés --, notamment par Jack Grealish à qui un but aurait fait du bien. Mais grâce à des réalisations très belles de Raheem Sterling sur un centre de Phil Foden (1-0, 4e) et un doublé de Bernardo Silva, dont une frappe enveloppée du gauche dans la lucarne opposée (3-0, 63e), les hommes de Pep Guardiola ont concrétisé leur supériorité écrasante.

Même le but de Cucho Hernandez à un quart d'heure de la fin (3-1, 74e) n'a pas fait trembler le nouveau leader qui entend bien conserver son trophée à la fin de la saison. . Liverpool s'arrache

Brouillon pendant 45 minutes, Liverpool a réussi à arracher un succès important à Wolverhampton (1-0). La 15e journée aura été la bonne pour Newcastle qui a enregistré son premier succès de la saison en dominant un autre relégable, Burnley (1-0). La libération est venue d'un but de Callum Wilson qui a profité d'un ballon aérien relâché par Nick Pope pour marquer (1-0, 40e). Ce premier succès soulagera leur nouveau propriétaire saoudien qui a dépensé plus de 350 millions d'euros en octobre pour acheter le club.

L'Inter met la pression sur Naples

En démonstration contre la Roma (3-0), l'Inter Milan a mis la pression sur Naples. L'ex-entraîneur laziale Simone Inzaghi a infligé une leçon à l'ancien coach nerazzurro José Mourinho, dont la Roma a été totalement dépassée.

Hakan Calhanoglu a ouvert la marque sur un corner direct (15e) puis a offert le second but (24e) à l'invité vedette du jour, Edin Dzeko, accueilli à l'Olimpico par quelques sifflets mais aussi une banderole reconnaissante, rappelant le nombre de buts qu'il a marqués en six saisons à la Roma : «119 fois merci, Edin.»

Denzel Dumfries a assommé la Roma avec son premier but sous le maillot nerazzurro (39e). «Gagner à Rome, de cette manière, cela va donner de la confiance, c'est un beau signal», a souri Simone Inzaghi.

Le Bayern remporte un «Klassiker» à suspense

Du spectacle, du drame, des buts! Le match le plus prestigieux du football allemand a tenu toutes ses promesses. Avec un doublé de Robert Lewandowski, le Bayern Munich a remporté (3-2) à Dortmund le «Klassiker» pour la septième fois consécutive, pour reprendre quatre points d'avance en tête de la Bundesliga après 14 journées.

Kingsley Coman a marqué l'autre but pour les Bavarois. Julian Brandt et Erling Haaland ont fait mouche pour Dortmund, dans un match passionné qui a tenu toutes ses promesses.

Les Bavarois, sur leurs qualités individuelles, ont fait la différence en exploitant parfaitement les quelques erreurs du Borussia, notamment du malheureux Mats Hummels, impliqué sur deux des buts adverses.

Marseille battu 2-1 par Brest au Vélodrome, le PSG champion d'automne

Marseille, qui restait sur deux victoires en championnat, a été battu 2-1 à domicile par Brest, l'équipe en forme du moment dont c'est la 6e victoire d'affilée en Ligue 1, lors de la 17e journée.

Cette défaite offre au PSG le titre honorifique de champion d'automne avant son match à Lens en soirée (21h00). La place de dauphin de l'OM est désormais sous la menace de Rennes (3e à 1 pt), qui joue à Saint-Etienne dimanche, et de Nice (4e à 2 pts) qui accueille Strasbourg, dimanche également. L'OM a ouvert la marque par Gerson (29e), puis Brest a marqué deux fois par Romain Faivre (53e) et Franck Honorat (71). Brest est 6e.

Le FC Barcelone défait 1-0 à domicile par le Betis Séville

Le FC Barcelone a concédé sa 3e défaite de la saison au Camp Nou, défait 1-0 par le Betis Séville pour la 16e journée de Liga, à quatre jours de l'affiche face au Bayern Munich en Ligue des champions.

Les Catalans ont dominé la partie, mais Juanmi Jimenez a anéanti les espoirs blaugranas en concluant un contre superbement géré par Sergio Canales à la 79e, pour permettre aux Andalous de se hisser provisoirement à la 3e place de Liga.

Leverkusen cartonne 7-1 avec un quadruplé de Schick

Quadruplé de Patrik Schick, et carton plein (7-1) contre la lanterne rouge Fürth: le Bayer Leverkusen a consolidé sa troisième place en Bundesliga. Déjà qualifié pour les 16e de finale de la Ligue Europa, Leverkusen n'a fait qu'une bouchée du promu Fürth, qui ne compte toujours qu'un seul point après quatre mois de compétition.

Schick a marqué quatre fois en moins d'une demi-heure, aux 49e, 69e, 74e et 76e minutes. Il se hisse à la deuxième place du classement des buteurs avec 12 réalisations, derrière Robert Lewandowski (14 buts). Amine Adli (12e), Edmond Tapsoba (17e) et Piero Hincapie (45e) avaient déjà tué le match avant la pause, alors que Fürth avait sauvé l'honneur par Jeremy Dudziak (33e).

Moussa Diaby, l'intenable petit attaquant français formé au Paris SG, a été un poison pour la défense et a délivré deux passes décisives.

Milan provisoirement leader en battant la Salernitana

L'AC Milan a pris provisoirement la tête du Championnat d'Italie en dominant facilement la lanterne rouge la Salernitana (2-0) en ouverture de la 16e journée, en attendant l'affiche en soirée entre Naples et l'Atalanta Bergame.

Décidés à gagner devant leur public en hommage au grand absent Simon Kjaer, dont la saison est terminée après avoir été opéré vendredi à un genou, les Milanais n'ont pas traîné avec deux buts inscrits en moins de 20 minutes.

Franck Kessié a d'abord repris un centre en retrait de Rafael Leao (5e) puis Alexis Saelemaekers a trouvé le petit filet du pied gauche (18e) avant d'aller montrer le maillot de Kjaer au public de San Siro.

L'ex-attaquant de Monaco Pietro Pellegri, titularisé en pointe pour laisser souffler Zlatan Ibrahimovic en vue du match de Ligue des champions contre Liverpool, mardi, et en l'absence d'Olivier Giroud, blessé, a eu moins de réussite, contraint lui aussi de rejoindre l'infirmerie dès la 15e minute en raison d'une douleur musculaire.

Franck Ribéry, sur la pelouse pendant une heure pour son retour après avoir manqué les deux derniers matches, n'a rien pu faire pour ramener la Salernitana dans ce match à sens unique (22 tirs et 70% de possession pour Milan). Les Grenats restent plus que jamais derniers après cette 12e défaite en 16 journées.

Renversé par West Ham, Chelsea est un leader en sursis

Après avoir mené deux fois au score, mais commis trop d'erreurs, Chelsea s'est incliné lors du derby à West Ham (3-2), et pourrait perdre la tête de la Premier League au profit de Manchester City et Liverpool lors de la 15e journée.

Les hommes de Thomas Tuchel, qui ont bâti leurs succès sur une défense imperméable, peuvent s'en vouloir de laisser filer des points dans un match où ils ont mené deux fois au score, mais concédé deux buts évitables. Il y a d'abord eu la passe en retrait hasardeuse de Jorginho pour Edouard Mendy qui a tergiversé et puis fauché Jarrod Bowen dans la surface, offrant à Manuel Lanzini l'occasion d'égaliser à 1-1 (40e).

Il y a ensuite eu ce mauvais placement de Mendy, surpris à son premier poteau par un centre-tir d'Arthur Masuaku qui a donné la victoire aux Hammers (3-2, 87e), la première après deux défaites et un match nul. Le but du 2-2, par Bowen, d'une frappe forte à ras de terre, à l'entrée de la surface, n'a rien dû à personne (56e).

Avec un Romelu Lukaku sur le banc au coup d'envoi, Chelsea avait eu du mal à bouger le solide bloc de West Ham mais avait trouvé l'ouverture sur une tête de Thiago Silva (0-1, 28e). En fin de première période, Mason Mount leur avait même redonné l'avantage d'une superbe volée, sur un service parfait de Hakim Ziyech (1-2, 44e).

Jeudi 2 décembre
Manchester Untited bat Arsenal, doublé pour CR7

Manchester United a recollé aux groupes des poursuivants grâce à sa victoire à domicile contre Arsenal (3-2), lors de la 14e journée de Premier League, alors que Tottenham, vainqueur de Brentford (2-0), est lui aussi bien relancé dans la course à la C1.

Le match, plein de rebondissements, aura certainement été très instructif, en bien comme en mal pour Ralf Rangnick, présent dans les tribunes mais qui va maintenant prendre l'équipe en main. L'ouverture du score restera ainsi dans les annales comme l'un des buts les plus curieux jamais accordés en Premier League.

Sur un corner, Fred a marché sur le talon de David De Gea qui s'est écroulé et le ballon, dégagé, est revenu à Emile Smith-Rowe, à l'entrée de la surface, qui a adressé une frappe assez molle mais qui a fini au fond des filets. Bien que gêné de ne pas avoir vu le gardien au sol, l'arbitre Martin Atkinson, qui n'avait sifflé qu'après que le ballon eut franchi la ligne et en l'absence de toute faute, n'a eu d'autre choix que d'accorder le but (0-1, 13e).

Ce coup de pouce du destin a malheureusement eu pour effet de faire totalement déjouer les Gunners qui, comme déjà vu bien trop souvent sous Mikel Arteta, ont essayé de gérer pendant 77 minutes plutôt que d'enfoncer le clou.

Les Red Devils en ont profité pour se remettre en selle et ont été récompensés juste avant la pause quand une passe subtile de Jadon Sancho pour Fred a éliminé trois joueurs dans la surface avant que le Brésilien ne transmette à Bruno Fernandes qui a égalisé du plat du pied (1-1, 44e).

Muet depuis le 11 septembre et le premier match de Cristiano Ronaldo après son retour, Fernandes a accueilli avec rage ce but pour sa 100e rencontre sous le maillot rouge.

Après une seconde période inégale mais vivante, Manchester United a eu le denier mot grâce à un doublé de l'inévitable Cristiano Ronaldo, pour ses 800e et 801e buts, en club comme en sélection. Il a d'abord été à la réception d'un centre parfait de Marcus Rashford à ras de terre, pour marquer du plat du pied (2-1, 52e) et il a transformé un penalty obtenu par Fred, plein centre (3-2, 70e). Entre temps, Martin Oodegard, fautif sur le penalty décisif, avait égalisé à 2-2, d'un beau plat du pied placé (54e).

Nul à rebondissements entre la Lazio et l'Udinese

La Lazio, qui restait sur deux sévères défaites en Serie A, n'a pu renouer avec le succès à domicile, concédant le nul au bout du temps additionnel contre l'Udinese (4-4) lors d'un match à rebondissements en clôture de la 15e journée du Championnat d'Italie.

Dominée à domicile par la Juventus (0-2) le 20 novembre puis surclassée à Naples (4-0) dimanche dernier, la Lazio était menée 2-0 après un doublé du jeune attaquant portugais Beto (17e, 32e) sous la pluie du Stadio Olimpico.

Ciro Immobile a réduit la marque pour les Romains, inscrivant au passage son onzième but de la saison, mais les hommes de Luca Gotti ont aggravé le score juste avant la mi-temps, par l'Argentin Nahuel Molina (44e).

La Lazio de Maurizio Sarri a ensuite cru être parvenue à renverser le match en inscrivant trois buts en seconde période, au cours de laquelle un joueur de chaque camp a été exclu pour deux cartons jaunes: l'Espagnol Patric côté Lazio (57e) et Molina côté Udinese (69e).

Le vétéran espagnol Pedro a d'abord réduit le score (51e), le Serbe Sergej Milinkovic-Savic a égalisé d'une superbe frappe du gauche dans la lucarne (56e) et Francesco Acerbi a pensé arracher la victoire de la tête (79e).

Mais l'équipe du Frioul a égalisé au bout du temps additionnel, par l'Allemand Tolgay Arslan, qui a repris victorieusement une passe en retrait sur coup franc de l'Argentin Fernando Forestieri (90e+9).

Assommée, la Lazio reste 9e (22 pts) et l'Udinese 14e (16 pts).

Plus tôt dans l'après-midi, le Torino, qui menait 2-0 après un quart d'heure de jeu grâce à des buts de Tommaso Pobega (10e) et du Croate Marko Pjaca (15e), a été accroché sur son terrain par Empoli (2-2). Mais les Turinois ont joué à dix à partir de la 32e minute suite à l'exclusion de l'Ivoirien Wilfried Singo.

Deux minutes après ce carton rouge, Empoli a réduit la marque par Simone Romagnoli (34e), puis Andrea La Mantia a égalisé (72e). Le Torino reste treizième avec avec huit points d'avance sur le premier relégable, le Genoa, et Empoli reste onzième.

Mercredi 1er décembre
Pour Messi et Donnarumma, une soirée en or plombante

Célébrés comme des rock stars par le Parc des Princes, Lionel Messi et Gianluigi Donnarumma, respectivement Ballon d'Or et trophée Yachine, ont essayé de prolonger la fête, mais sans succès pour le Paris SG, tenu en échec par Nice (0-0).

Pour voir des animations pyrotechniques, il fallait pour les spectateurs se présenter une dizaine de minutes avant le coup d'envoi, au moment de la courte cérémonie consacrée aux deux hommes de la soirée.

Récompensés lundi, Messi et Donnarumma ont présenté leur prix au public parisien, dans une chaude ambiance, embellie par des chants à leur gloire et des feux d'artifice.

Mais la suite n'a pas été aussi clinquante qu'espéré, face à des Niçois pas venus pour astiquer leurs trophées. Le talent d'alchimiste des deux internationaux n'a pas suffi pour transformer en or la soirée. Pour la première fois de la saison, un match s'est terminé au Parc sur le score de 0-0.

Naples accroché, Milan et l'Inter se rapprochent

Le leader Naples, repris sur la fin par Sassuolo (2-2), n'a plus qu'un point d'avance sur l'AC Milan (2e), net vainqueur du Genoa (3-0), et deux sur l'Inter Milan (3e), facile contre la Spezia (2-0), mercredi lors de la 15e journée de Serie A.

Naples pensait avoir fait le plus dur quand Dries Mertens, chargé de faire oublier en pointe Victor Osimhen, absent pour trois mois, a fait craquer la défense des Neroverdi. Le lutin belge s'est d'abord sacrifié pour intercepter un ballon, juste devant la surface, dont a profité Fabian Ruiz (51e), puis il a conclu un joli mouvement sur un service de Piotr Zielinski (58e).

Mais Sassuolo s'est accroché. Et après avoir réduit la marque sur une frappe en force de Gianluca Scamacca (71e), les Neroverdi ont arraché l'égalisation par Gian Marco Ferrari de la tête (89e).

Le Real Madrid domine l'Athletic Bilbao 1-0 et reste en tête

Le Real Madrid a surclassé l'Athletic Bilbao 1-0 lors d'un match en retard de la 9e journée de Liga au Santiago-Bernabeu, et reste en tête du championnat d'Espagne (36 pts) avec sept points d'avance sur son premier poursuivant, l'Atlético Madrid, qui compte un match en moins.

Les Merengues ont inscrit l'unique but de la rencontre par l'avant-centre français Karim Benzema, bien placé pour reprendre une frappe dévissée de Luka Modric, et qui consolide son rang de meilleur buteur de Liga avec 12 buts en 14 matches.

Metz battu par Montpellier à domicile

Le FC Metz a décidemment les plus grandes peines à enchaîner en Ligue 1. Après sa victoire 1-0 à Nice, le club lorrain s'est incliné sur sa pelouse face à Montpellier (1-3). Les Héraultais ont fait la différence en première période par Savanier (37e) et Mavididi (46e) avant de prendre le large juste après la pause (Wahi, 48e).

La réduction du score de De Préville à la 70e n'y a rien changé. Après 15 journées de championnat, les Grenats sont 19e au classement avec seulement 12 points. La défaite de Saint-Étienne à Brest (1-0) leur évite toutefois de retrouver la dernière place. Les hommes de Frédéric Antonetti n'ont plus gagné à domicile depuis le 24 janvier...

Dimanche 28 novembre
Vinicius Junior donne la victoire au Real d'un but magistral

Une frappe en pleine lucarne après un contrôle de la poitrine et deux dribles à la 87e. Le Brésilien Vinicius Junior a inscrit un but magnifique pour offrir la victoire au Real Madrid contre le FC Séville (2-1), en clôture de la 15e journée de Liga. Grâce à ce succès, le Real conforte sa place de leader avec 4 points d'avance sur l'Atlético Madrid.

Après l'ouverture du score de Mir, en début de rencontre, le Français Karim Benzema a égalisé en venant reprendre une frappe de Militao que le gardien adverse avait repoussé sur son poteau.

Marseille bat difficilement Troyes (1-0) à huis clos

Marseille a peiné mais a fini par venir à bout de Troyes (1-0), en clôture de la 15e journée de Ligue 1, un succès à huis clos qui permet à l'OM de recoller au podium.

Les Marseillais, éliminés jeudi de la Ligue Europa, rejoignent Nice à la 3e place de la Ligue 1. Le meneur de jeu Dimitri Payet, touché au visage par une bouteille d'eau en plastique, dimanche dernier, lors d'OL-OM, a disputé l'intégralité de cette rencontre jouée sans public au Vélodrome, après une sanction de huis clos total prononcée à la suite des débordements survenus lors du classique OM-PSG en octobre.

L'Atlético porté par Lemar et Griezmann à Cadix

Merci les Bleus! Grâce à ses Français, l'Atlético Madrid, champion d'Espagne en titre, a corrigé Cadix 4-1 pour la 15e journée de Liga. Thomas Lemar a d'abord repris de la tête un centre de Yannick Carrasco à la 56e pour marquer son troisième but de la saison, puis Antoine Griezmann a repris du droit un centre de Marcos Llorente au point de penalty pour accroître l'écart à la 70e.

Et Thomas Lemar (élu homme du match) aurait même pu signer un doublé, s'il avait mieux ajusté son piqué par-dessus Jeremias Ledesma à la 64e. Mais son remplaçant, l'Argentin Angel Correa, est entré en jeu avec la même intensité que le Guadeloupéen, et a marqué le but du 3-0, à la conclusion d'un très beau mouvement collectif (76e) dans lequel Griezmann était encore impliqué.

Pas de vainqueur entre Chelsea et Manchester United

Chelsea voit ses poursuivants Manchester City et Liverpool se rapprocher après avoir échoué à trouver la solution à domicile contre Manchester United (1-1), lors de la 13e journée de la Premier League.

Sauvé par De Gea, Manchester United a rapidement trouvé ses repères, notamment grâce à un milieu de terrain renforcé (Fred, Matic, McTominay), et le sacrifice de Cristiano Ronaldo, laissé sur le banc glacial (2 degrés à Stamford Bridge) jusqu'à l'heure de jeu. En dehors d'un tir sur la barre de Rüdiger (31e), la domination de Chelsea a été stérile.

Manchester United, qui jouait son premier match en championnat sans Ole-Gunnar Solksjaer, remercié après la défaite à Watford (4-1) le week-end dernier, a même pu songer à la victoire grâce à un but de Jadon Sancho, son deuxième en deux matches. Le jeune attaquant mancunien a profité d'une grosse bourde de Jorginho, en position de dernier défenseur, qui n'a pas voulu prendre de la tête une louche de Marcus Rashford (50e, 0-1).

Sans être réellement dangereux, Chelsea a égalisé vingt minutes plus tard, sur un penalty obtenu après un dégagement manqué de Wan-Bissaka, qui a crocheté le pied de Thiago Silva. Jorginho s'est chargé de réparer son erreur de la première période (69e, 1-1).

Après avoir obtenu sa qualification pour les 8es de finale de la Ligue des champions, Michael Carrick a bien rempli sa courte mission sur le banc de Manchester United, en attendant l'arrivée probable de l'Allemand Ralf Rangnick pour assurer un intérim jusqu'à la fin de la saison.

Leverkusen assomme Leipzig et se hisse sur le podium

Affaibli par le Covid, Leipzig n'y arrive plus ! Déjà éliminé en Ligue des champions, le RB s'est effondré à domicile à huis clos en Bundesliga contre Leverkusen (3-1), qui en profite pour prendre la troisième place après treize journées.

En Allemagne, où chaque région décide elle-même des restrictions anti-Covid, Leipzig (en Saxe) a été la première équipe de l'élite contrainte cette saison de rejouer à huis clos total. Et dans le silence glacé de la Red Bull Arena, Leverkusen a donné aux «Taureaux Rouges» une leçon d'efficacité, avec d'abord deux buts pleins de sang-froid de Florian Wirtz, la nouvelle pépite du foot allemand, déjà international à 18 ans (1-0, 21e), et de Moussa Diaby (2-0, 34e).

Leipzig a cru revenir dans le match à la 62e minute lorsqu'André Silva, mal pris par la défense, a trompé de la tête le gardien du Bayer (2-1). Mais les visiteurs ont refait leur avance moins de deux minutes plus tard, grâce à l'international Espoir néerlandais Jeremie Frimpong, dont le tir a été dévié dans le but par le défenseur du RB Angelino (3-1, 64e).

L'international Hongrois de 21 ans Dominik Szoboszlai a manqué un penalty pour Leipzig à la 87e minute.

Dans l'autre match de ce dimanche, l'Eintracht Francfort sur sa pelouse a dominé l'Union Berlin 2-1. L'Union manque ainsi une occasion d'entrer dans le Top 4, qualificatif pour la prochaine Ligue des champions, et reste en 6e position. Francfort sort un peu la tête de l'eau et remonte en 12e position avec cinq longueurs d'avance sur le premier relégable.

Sous la neige, Manchester City rayonne

Rien ni personne ne semble pouvoir arrêter Manchester City, pas même la neige: le champion d'Angleterre en titre a confirmé sa grande forme en battant West Ham (2-1), à l'occasion de la 13e journée de la Premier League.

Contre West Ham, formation surprise de ce début de saison, qui reste 4e (23 pts) malgré cette défaite, Manchester City a dominé les débats, mais a aussi montré certaines limites dans la finition. Les deux buts ont d'ailleurs été inscrits par des milieux de terrain (Ilkay Gündogan à la 33e minute, Fernandinho à la 90e). West Ham a sauvé l'honneur dans le temps additionnel par Manuel Lanzini (90+4e).

Souvent en difficulté ces dernières semaines, Leicester s'est ressaisi contre Watford (4-2). Cette victoire permet à la formation de Brendan Rodgers de repasser dans la première moitié du classement (9e, 18 pts), trois jours après avoir pris la tête du groupe C de Ligue Europa avec sa victoire contre le Legia Varsovie (3-1).

La rencontre entre Burnley et Tottenham a été reportée cinquante minutes avant le coup d'envoi, en raison du terrain rendu impraticable par les fortes chutes de neige.

Le Milan chute à nouveau contre Sassuolo

L'AC Milan s'est incliné pour la deuxième fois de la saison, une semaine après sa première défaite, battu 3-1 à domicile par Sassuolo lors de la 14e journée de Serie A.

Les hommes de Stefano Pioli, qui avaient chuté pour la première fois en championnat contre la Fiorentina (4-3) samedi, sont de nouveau tombés à San Siro, mais restent à hauteur du leader Naples avec 32 points, avant la rencontre opposant les Napolitains à la Lazio dimanche soir (20h45).

Les Milanais ont pourtant été les premiers à se mettre en action par Romagnoli, qui a ouvert le score de la tête sur un corner bien joué (21e). La réponse de Sassuolo n'a pas tardé, et quelle réponse! D'une frappe limpide de l'intérieur, Gianluca Scamacca a trouvé la lucarne de Mike Maignan et égalisé (24e).

L'attaquant italien a été à l'origine du deuxième but des siens, voyant son ballon, repoussé par le portier français de Milan, être envoyé au fond de ses propres filets par le défenseur Simon Kjaer (33e).

Sans solution, quatre jours après leur succès contre l'Atlético Madrid (1-0) en Ligue des champions, les Rossoneri ont vu leurs adversaires creuser l'écart par Berardi, auteur d'un but superbe: après un dribble ravageur sur Romagnoli, l'ailier a glissé le ballon entre les jambes de Maignan (66e). Dix minutes plus tard, le cauchemar s'est poursuivi pour Alessio Romagnoli, exclu pour une faute grossière. Grâce à ce succès, Sassuolo se hisse provisoirement à la 12e place avec 18 points.

Monaco tenu en échec par Strasbourg voit l'Europe s'éloigner

Monaco n'est pas parvenu à battre Strasbourg (1-1) au Stade Louis-II lors de la 15e journée de L1, et a, une nouvelle fois, raté l'occasion de revenir dans le groupe de tête.

Si les Monégasques ont longtemps largement dominé la première période, il a fallu en attendre la dernière minute et un penalty de Wissam Ben Yedder pour les voir marquer.

Une inutile faute du capitaine Alexander Djiku sur Kevin Volland a permis à Ben Yedder d'inscrire son quatrième penalty sur ses huit buts en L1 cette saison (1-0, 45e+1). Moins souvent dans le camp azuréen, Ludovic Ajorque et les siens, eux, ont, en revanche, été plus incisifs, notamment par Jeanricner Bellegarde (36e) et Habib Diallo (42e).

D'ailleurs, dès le retour des vestiaires, Ajorque, retenu par le bras par Youssouf Fofana a obtenu le même penalty que Volland et s'est offert un sixième but cette saison (1-1, 48e).

Le PSG renverse Saint-Étienne, Neymar blessé

Le Paris SG, pour le premier match du défenseur central espagnol Sergio Ramos, a renversé Saint-Étienne (3-1) dimanche à Geoffroy-Guichard lors de la 15e journée de Ligue 1, mais a perdu Neymar, sorti sur une civière.

Le Stéphanois Denis Bouanga avait ouvert le score (23), avant que le match bascule à la suite de l'exclusion de Timothée Kolodziejczak (45+1), qui a précédé l'égalisation de Marquinhos (45+3). Di Maria (79), puis Marquinhos (90+1) ont permis au leader de L1 de sceller son 13e succès de la saison. Neymar est sorti à la 87e minute sur une civière, après une impressionnante torsion de la cheville gauche.

Samedi 27 novembre
Le FC Metz réussit l'exploit à Nice

L'OGC Nice, dauphin du PSG, a chuté à domicile, battu 1-0 par la lanterne rouge Metz, lors de la 15e journée de Ligue 1 samedi, et voit sa deuxième place menacée. Les Niçois n'ont pas trouvé la faille face au dernier du championnat, qui a ouvert le score par Fabien Centonze (31e), mais restent provisoirement à la deuxième place en attendant la suite de la journée dimanche.

Metz décroche ainsi son deuxième succès de la saison et trois points précieux.

La Juventus rechute contre l'Atalanta Bergame

La Juventus s'est inclinée devant l'Atalanta Bergame, 1 à 0 samedi à Turin, lors de la 14e journée du championnat italien et a manqué l'occasion de se rapprocher des places qualificatives pour la C1. Alors qu'ils avaient l'occasion de revenir à un point de leur adversaire du soir, les hommes de Massimiliano Allegri pointent à la 6e place provisoire, à sept unités de la 4e, la dernière à offrir un ticket pour la Ligue des champions, occupée par l'Atalanta. Le meilleur buteur de l'Atalanta en Serie A, Duvan Zapata, s'est encore illustré en inscrivant son 9e but de la saison.

Dortmund gagne, le Bayern souffre

Dortmund s'est imposé 3-1, samedi à Wolfsburg, et a pris provisoirement la tête de la Bundesliga avec deux points d'avance sur le Bayern. Dans l'antre des «Loups», le Borussia Dortmund a retourné le match grâce à Emre Can (1-1, 35e sur pénalty) et à Donyell Malen (2-1, 55e), après avoir encaissé un but après une minute trente de jeu par Wout Weghorst (1-0, 2e).

En fin de match, le prodige norvégien Erling Haaland a fait son retour après plus de cinq semaines de blessures. Il a marqué d'un magnifique «Kung Fu» dans la surface moins de dix minutes après son entrée en jeu (3-1, 81e), portant son total cette saison à dix buts pour sept matches disputés.

Le Bayern, lui, a souffert pour battre l'avant-dernier Bielefeld (1-0) grâce à un but de Leroy Sané, mais cette victoire étriquée lui permet de rester en tête de la Bundesliga avec un point d'avance sur Dortmund. Les Bavarois défendront leur première place dans la Ruhr samedi prochain, pour le premier «Klassiker» Dortmund-Munich de ce championnat 2021-2022.

Lille, accroché par Nantes 1-1, reste à la 12e place

Lille a concédé un match nul 1-1 contre Nantes à domicile samedi lors de la 15e journée de Ligue 1 et reste à la 12e place du classement, juste derrière son adversaire du jour. Quatre jours après son succès 1-0 contre Salzbourg en Ligue des champions, le Losc enchaîne un sixième match sans victoire en Ligue 1, accroché par des Nantais réduits à dix à la 78e minute, manquant même un pénalty après des buts de Yilmaz (9e) pour les Nordistes et de Blas (24e) pour les hommes d'Antoine Kombouaré.

Arsenal se relance, Liverpool irrésistible

Stoppé sèchement dans son élan par Liverpool le week-end dernier (4-0), Arsenal est reparti de l'avant en battant la lanterne rouge Newcastle (2-0), samedi pour la 13e journée. Grâce à ce succès, Arsenal est assuré de finir la journée dans le top 5. Les Gunners ont fait la différence en seconde période sur un but de Bukayo Saka à la conclusion d'une combinaison de seize passes (1-0, 56e), avant que Gabriel Martinelli, qui l'avait remplacé 90 secondes plus tôt, n'enfonce le clou d'une très belle volée (2-0, 66e).

Le prochain match d'Arsenal, jeudi, à Manchester United, sera un nouveau test pour leurs ambitions, alors que la réception de Norwich (19e), mardi, sera l'occasion pour Newcastle de tenter de rebondir, avant un mercato d'hiver qui s'annonce très dépensier grâce à son nouveau propriétaire saoudien.

Liverpool, de son côté, enchaîne les victoires faciles et s'empare provisoirement de la deuxième place à un point de Chelsea qui reçoit Manchester United dimanche. Face à Southampton, 14e, les choses n'ont pas traîné, avec l'ouverture du score la plus rapide de la saison, après 97 secondes de jeu seulement, par Diogo Jota servi par Andy Robertson, qui avait été magnifiquement lancé par Sadio Mané. Jota s'est ensuite offert un doublé grâce à un bon ballon de Mohamed Salah, qu'il n'a eu qu'à pousser au fond (2-0, 32e).

Cinq minutes plus tard, Thiago Alcantara a tué tout suspense (3-0, 37e), avant que Virgil van Dijk ne marque, contre son ancien club, son premier but depuis plus d'un an, au début du second acte (4-0, 52e).

Vendredi 26 novembre
Lens freiné par Angers

Lens a été accroché à domicile par Angers (2-2) vendredi soir en match d'ouverture de la 15e journée de Ligue 1, et reste ainsi accroché provisoirement à la 4e place.

Le club nordiste, lourdement battu à Brest (4-0) dimanche dernier mais qui restait sur trois victoires d'affilée à domicile, pourrait perdre sa quatrième place en cas de victoire de Marseille (5e) contre Troyes dimanche. Lens a marqué par Gaël Kakuta (48e) et Florian Sotoca (55e), et Angers (6e), qui avait ouvert la marque, par Sofiane Boufal (40e) et Romain Thomas (70e).

Jeudi 25 novembre

Tous les résultats en C3:

Monaco en 8e, Marseille éliminé

L'AS Monaco a obtenu sa qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue Europa de football jeudi en dominant la Real Sociedad 2-1 lors de la cinquième journée de la phase de poules. Les Monégasques l'ont emporté face aux Basques grâce à des réalisations de Kevin Volland et Youssouf Fofana, expulsé en toute fin de match, le Suédois Alexander Isak inscrivant le seul but pour le deuxième du championnat d'Espagne.

L'Olympique lyonnais, déjà qualifié pour les 1/8es de finale de la Ligue Europa, a remporté une cinquième victoire de rang dans le groupe A jeudi (3-1) à Brondby (Danemark) lors de 5e journée grâce à un doublé de Rayan Cherki.

Un peu plus tôt dans la soirée, Marseille avait perdu tout espoir de se qualifier pour les 8es en perdant en Turquie contre Galatasaray (4-2), malgré un doublé de Milik.

Rien n'est fait pour Naples

La Lazio Rome s'est imposée facilement en Russie, chez le Lokomotiv Moscou (3-0), la 1ere place de leur groupe se jouera entre les Italiens et les Turcs, lors de la dernière journée. Par ailleurs, West Ham, qui s'est imposé à Vienne (2-0), et le Bayer Leverkusen, vainqueur du Celtic Glasgow (3-2), ont assuré leur billet pour les 8es de finale.

En revanche, rien n'est joué du tout dans le groupe C, où quatre équipes se tiennent en deux points, de Leicester au Legia Varsovie en passant par le Spartak Moscou et Naples.

Mercredi 24 novembre

Tous les résultats en C1:

Manchester City bat le PSG

Manchester City a battu le Paris SG, 2-1, mercredi soir, en Angleterre, lors de la 5e journée de la Ligue des champions, et les deux équipes sont qualifiées pour les 8es de finale. À une journée de la fin, les deux ne peuvent plus être rejoints. Paris, dont c'est la 10e qualification consécutive pour les 8es, a ouvert le score contre le cours du jeu par Kylian Mbappé (50e), puis City a marqué deux fois par Raheem Sterling (63e) et Gabriel Jesus (76e).

Le Club Bruges, dominé mercredi par le RB Leipzig (5-0) dans son stade Jan-Breydel, est éliminé de la course aux 8es de finale de la Ligue des champions, lors de l'avant-dernière journée du groupe A.

Le Real Madrid en 8e en battant le Sheriff 3-0

Le Real Madrid a décroché son billet pour les 8es de la Ligue des champions en battant le Sheriff Tiraspols mercredi, 3-0 lors de la 5e journée de la phase de poule, permettant du même coup à l'Inter de se qualifier pour le tour suivant. Les Madrilènes se sont imposés sur le terrain des Moldaves grâce à des réalisations d'Alaba (30e), Kroos (45e+1) et Benzema (55e), alors que l'Inter Milan avait dominé le Shakhtar Donetsk 2-0 plus tôt.

Le Sporting Portugal qualifié

Le Sporting Portugal s'est qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions, grâce à sa victoire à domicile 3 à 1 contre le Borussia Dortmund, mercredi, à Lisbonne. Le Sporting, qui s'est imposé grâce à un doublé de Goncalves et un but de Porro, rejoint l'Ajax Amsterdam, déjà qualifié dans ce groupe C. Le Borussia est éliminé.

Milan surprend l'Atlético sur le fil

Un final haletant! Sans la moindre victoire depuis le début de la compétition, l'AC Milan a surpris l'Atlético Madrid chez lui 1-0 sur le fil, mercredi, en Ligue des champions, et s'offre le droit de rêver à une qualification pour les 8es de finale. À la 87e minute, Junior Messias a repris un centre de Franck Kessie pour offrir aux Italiens leur première victoire de la saison en C1, et reléguer l'Atlético à la dernière place du groupe B avant la 6e et dernière journée de la phase de poules, dans quinze jours.

Mardi 23 novembre
Man United et Chelsea qualifiés pour les 8es

Manchester United s'est qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions, mardi, en battant Villarreal (2-0), lors du premier match depuis le limogeage d'Ole Gunnar Solksjaer. Les Mancuniens s'en sont remis, comme souvent cette saison, à Cristiano Ronaldo (78e) dans le dernier quart d'heure pour se défaire de l'équipe d'Unai Emery, qui avait jusque-là dominé les débats. Libérés, les Red Devils ont ensuite assuré leur succès sur un contre conclu par Jadon Sancho (90e), et sont assurés de rester en tête du groupe F (10 points) à l'issue de cette journée.

En battant la Juventus Turin (4-0), son principal rival, Chelsea a rejoint mardi les Italiens, déjà qualifiés avant le match, en huitièmes de finale de la Ligue des champions et pris une belle option sur la première place du groupe H. Les deux équipes comptent le même nombre de points (12), loin devant le Zenith Saint-Pétersbourg (4 pts) et Malmö (1 pt), mais en effaçant leur revers (1-0) du match aller, les Blues ont l'avantage à la différence de but particulière.

Lille a pris la tête du groupe G et fait un grand pas vers les 8es de finale de la Ligue des champions en s'imposant à domicile contre Salzbourg 1 à 0, mardi soir, lors de la 5e journée. Le Canadien Jonathan David a marqué l'unique but du match à la 31e minute, après un beau travail de Burak Yilmaz.

Barcelone concède le nul contre Benfica

Pour la première de Xavi comme entraîneur de l'équipe catalane en Ligue des champions, Barcelone a concédé le nul 0-0 devant Benfica, lors de la 5e journée de la phase de poules, mardi, dans un Camp Nou à moitié vide et sous une pluie incessante. Dans ce groupe E où le Bayern Munich est déjà assuré de la 1re place, la 2e place également qualificative pour les huitièmes se jouera lors de l'ultime journée entre le Barça (2e avec 7 points) et le Benfica Lisbonne (3e avec 5 pts).

Le Bayern gagne, Lewandowski fait le show

Avec encore un but spectaculaire de Robert Lewandowski, le Bayern s'est définitivement assuré mardi, la première place du groupe E de Ligue des champions en s'imposant 2-1 sous la neige à Kiev. Le Polonais, auteur d'un retourné acrobatique victorieux (1-0, 14e), conforte sa place de meilleur buteur de la compétition avec neuf buts en cinq rencontres. Kingsley Coman a doublé la mise (2-0, 42e).

En deuxième période, face à une défense bavaroise totalement expérimentale aux trois-quarts française (Davies, Pavard, Nianzou Kouassi, Sarr) Denys Garmash a marqué le premier but du Dynamo Kiev cette saison en Ligue des champions (2-1, 70e). Robert Lewandowski, en course pour le Ballon d'or qui sera décerné lundi, a marqué à chacun de ses neuf derniers matches de Ligue des champions.

Dimanche 21 novembre
La Roma sauvée par son joker ghanéen Felix Afena-Gyan

Le Genoa, pour les débuts de son entraîneur Andriy Shevchenko, a longtemps résisté à la Roma, avant de céder en fin de match (0-2) face à l'entrée fracassante du joker ghanéen Felix Afena-Gyan, auteur d'un doublé, dimanche lors de la 13e journée de Serie A. La décision de José Mourinho de lancer le jeune Ghanéen de 18 ans pour le dernier quart d'heure a fait basculer ce match que la Roma a longtemps dominé stérilement.

Sur une offrande d'Henrikh Mkhitaryan, le meilleur Giallorosso de la soirée, Afena-Gyan a inscrit son premier but dans l'élite pour sa troisième apparition, d'une frappe sèche (82e). Le second est arrivé quelques instants plus tard, dans le temps additionnel, d'un superbe tir enveloppé (90+4e).

Jusqu'ici, sous une pluie parfois intense, la Roma avait beaucoup tenté mais peu réussi à solliciter Salvatore Sirigu, à l'image du raté de près d'Eldor Shomurodov (28e) et les nombreuses tentatives non cadrées de Mkhitaryan, préféré à Nicolo Zaniolo (50e, 70e, 74e). Cette victoire permet à la Roma de rebondir après deux défaites (Milan et Venise) et de conserver la 5e place du classement, à dix points des coleaders Naples et AC Milan.

Le match Lyon-Marseille interrompu puis définitivement arrêté

Le match Lyon-Marseille, comptant pour la 14e journée de Ligue 1, a été définitivement arrêté dimanche soir, près de deux heures après que le Marseillais Dimitri Payet a été touché par une bouteille d'eau lancée par un supporter lyonnais, a annoncé le speaker du Groupama Stadium de Lyon.

«Contrairement à ce qui avait été annoncé, l'arbitre a décidé de ne pas faire reprendre la partie, considérant que la sécurité des joueurs n'était pas assurée», a déclaré le speaker. À la 5e minute du match, alors qu'il s'apprêtait à frapper un corner, Payet a été touché sur le côté gauche du visage par une bouteille remplie d'eau.

Le match a été interrompu par l'arbitre Rudy Buquet et les deux équipes sont rentrées aux vestiaires. Payet avait déjà été touché par une bouteille lors d'un match à Nice, en tout début de saison, au mois d'août.

L'Inter fait chuter Naples

L'Inter Milan a infligé au leader Naples sa première défaite en championnat (3-2), dimanche à San Siro lors de la 13e journée, ce qui permet au champion d'Italie en titre (3e) de revenir à seulement quatre points du duo de tête que le Napoli compose avec l'AC Milan.

D'abord bousculés et menés sur une frappe de Piotr Zielinski (17e), les Intéristes ont bien réagi pour revenir rapidement sur un penalty de Hakan Calhanoglu (25e) puis passer devant sur une tête d'Ivan Perisic (44e). Le troisième but, signé Lautaro Martinez (61e), a assuré le succès, malgré tout contesté par Naples jusqu'au bout grâce à la réduction du score de Dries Mertens (79e).

Les Nerazzurri, sauvés par leur gardien Samir Handanovic et la barre dans le temps additionnel, font la belle opération de la treizième journée de Serie A en mettant un coup d'arrêt au sans-faute du Napoli de son ex-entraîneur Luciano Spalletti. Ils profitent aussi du faux-pas de l'AC Milan, samedi contre la Fiorentina (3-4).

Nice renversant à Clermont

Longtemps mené 1-0, Nice s'est finalement imposé 2-1 à Clermont dimanche grâce à Amine Gouiri et prend la deuxième place derrière le Paris SG, lors de la 14e journée de Ligue 1. Les Aiglons avaient concédé l'ouverture du score sur un but de Florent Ogier (16e) avant de renverser la rencontre sur un doublé d'Amine Gouiri (75e, 81e). Marseille, cinquième à trois points des Niçois mais avec une différence de buts très défavorable, se déplace à Lyon à 20h45.

Le Real Madrid se balade à Grenade

De retour après la fenêtre internationale, le Real Madrid a corrigé Grenade 4-1 et a enchaîné une 3e victoire consécutive en championnat d'Espagne, dimanche, pour reprendre provisoirement les rênes du classement, avant le match de la Real Sociedad contre Valence en soirée (21h00). Les Madrilènes, invaincus depuis près de deux mois toutes compétitions confondues, ont vite pris les devants grâce à un but de Marco Asensio (19e) et un autre de Nacho après une combinaison sur corner (25e), mais le Colombien Luis Suarez a réduit l'écart pour Grenade (34e), profitant d'une perte de balle de Vinicius pour décocher une frappe lointaine contrée par Nacho.

En deuxième période, les Merengues ont enfoncé le clou grâce à un bijou de but collectif amorcé par Karim Benzema et Luka Modric, et conclu par Vinicius (57e), avant les expulsions de Monchu pour un tacle dangereux sur Vinicius (67e), et de son entraîneur Robert Moreno, qui a trop discuté la décision de l'arbitre. Et l'arrière gauche Ferland Mendy, trouvé en profondeur par Casemiro, a scellé la victoire en fin de match (76e).

Manchester City déroule contre Everton

Manchester City a battu sans grande peine Everton (3-0), dimanche, pour la 12e journée de Premier League, préparant idéalement le choc contre le Paris SG, mercredi, en Ligue des champions. En revenant à trois longueurs du leader Chelsea (29 points), City a repris la deuxième place du classement à Liverpool (25 pts), alors qu'Everton bascule dans la seconde moitié du classement (11e).

Les Citizens ont eu, en outre, le bon goût d'inscrire deux buts sublimes. Le premier, sur une ouverture de l'extérieur du pied tout en relâchement de Joao Cancelo, pour une demi-volée de Raheem Sterling (1-0, 44e). Le second est venu d'une frappe de 23 mètres de Rodri qui a terminé dans la lucarne d'un Jordan Pickford impuissant (2-0, 55e). Le troisième but, inscrit par Bernardo Silva, qui a récupéré aux six mètres une frappe freinée par un défenseur d'Everton, pour marquer de près (3-0, 86e), a donné au score une ampleur assez conforme à l'écart entre les deux équipes.

Le FC Metz tenu en échec par Bordeaux

Au terme d'un match complètement fou, les Bordelais sont rentrés de leur déplacement chez la lanterne rouge messine avec un match nul (3-3) après avoir mené deux fois, à l'occasion de la 14e journée de L1, dimanche. Metz, dernier après son nul prometteur à Marseille, début novembre (0-0), reste à son rang. Même si les Mosellans ont su revenir à la marque, montrant un visage parfois séduisant, ils comptent toujours quatre points de retard sur la 17e place.

À cinq minutes de la pause, la situation semblait bien mal embarquée pour les Lorrains. Si les trois premiers centres de la partie, œuvre de Delaine, auraient mérité meilleur sort, c'est celui de Oudin, décalé par Adli, qui a fini au fond grâce à Elis (18e). Le Hondurien n'est pas passé loin de doubler rapidement la marque mais c'est Oudin qui y est parvenu après s'être joué de la défense mosellane avec Dilrosun (39e).

Mais, juste avant la pause, Niane a servi De Préville après un centre de Delaine, permettant à l'ancien Bordelais de réduire l'écart d'une frappe en pivot (45e). Cinq minutes après le repos, Nguette, rentré à la demi-heure de jeu, a égalisé en prolongeant victorieusement une tête de Bronn sur un corner de Boulaya (51e). Malgré ce changement de physionomie, Rémi Oudin s'est offert un doublé pour redonner l'avantage aux Bordelais (65e). Après l'exclusion de Boulaya, pour un mauvais geste sur Adli, les Messins auraient pu lâcher prise. Mais même à dix, ils ont égalisé une fois de plus par Nguette, sur un centre de Centonze (70e), décrochant ainsi un point précieux.

Lens sombre à Brest

Sèchement battu à Brest 4-0, Lens a manqué l'occasion de reprendre la deuxième place de la Ligue 1 derrière le Paris SG, dimanche, lors de la 14e journée.

L'équipe de Franck Haise a encaissé des buts de Mounié (3e), Chardonnet (13e), Faivre (33e) et Le Douaron (69e) et laisse la place de dauphin provisoire à Rennes, vainqueur samedi de Montpellier (2-0). Nice, qui se rend à Clermont (17h), et Marseille, en déplacement à Lyon (20h45) peuvent repasser devant les Rennais.

Dimanche 7 novembre
La Real Sociedad s'impose et reprend la tête

La Real Sociedad a repris la tête du championnat d'Espagne en allant s'imposer 2 à 0 à Pampelune sur le terrain d'Osasuna, dimanche, lors de la 13e journée de la Liga. L'équipe basque l'a emporté grâce à deux buts du milieu de terrain Mikel Merino (72e) et de l'attaquant belge Adnan Januzaj, sur penalty (82e). Osasuna, pour sa part, en est dimanche, à quatre matches de championnat sans victoire.

Avant la mini-trêve des matches internationaux, la Real Sociedad reprend un point d'avance sur le Real Madrid (2e), vainqueur de son voisin du Rayo Vallecano (2-1) à domicile, samedi.

Derby sans vainqueur entre l'AC Milan et l'Inter

L'AC Milan et l'Inter Milan se sont neutralisés (1-1) dans un derby sans temps mort dimanche soir, en clôture de la 12e journée de Serie A, un résultat permettant aux Rossoneri de rester coleaders avec Naples, avec sept points d'avance sur les Nerazzurri (3e). L'Inter a ouvert la marque sur un penalty obtenu et transformé par Hakan Calhanoglu (11e), l'ex-Rossonero devenu Nerazzurro l'été dernier. Mais Milan a répliqué rapidement grâce à un but contre son camp de Stefan De Vrij (17e).

L'Inter Milan pourra sans doute nourrir les plus gros regrets, notamment pour avoir raté un deuxième penalty en première période, quand Lautaro Martinez a vu sa frappe repoussée par Cirprian Tatarusanu (27e). Et l'AC Milan a eu la meilleure occasion de la seconde période avec un tir sur le poteau d'Alexis Saelemaekers (90e).

Rennes assomme Lyon (4-1)

Étincelant, le Stade rennais a étouffé Lyon, dimanche, en clôture de la 13e journée de Ligue 1 (4-1), s'approchant du podium et restant invaincu pour la 7e fois de suite en championnat. Impressionnants de maîtrise à l'image des buts de Gaëtan Laborde (45e) et Hamari Traoré (51e), et du doublé d'Adrien Truffert (76e, 83e), les Bretons prennent trois points d'avance sur leurs adversaires du soir et comptent 22 points à la 5e place, soit deux unités de moins que Lens, 2e. Lyon (19 points) glisse au 7e rang.

Naples accroché par Vérone (1-1)

Naples, coleader de Serie A, a été accroché dimanche, à domicile, par l'Hellas Vérone (1-1), offrant l'occasion à l'AC Milan de prendre seul la tête du classement en cas de succès en soirée contre l'Inter, dans le choc de la 12e journée. Le Napoli reste invaincu (dix victoires, deux nuls) mais concède ses premiers points de la saison dans son stade Diego-Maradona, l'idole argentine dont le visage était floqué sur les maillots napolitains du jour, pour célébrer le premier anniversaire de sa mort, le 25 novembre.

L'Hellas Vérone, qui a battu cette saison la Roma, la Lazio et la Juventus, a rapidement ouvert la marque par l'inévitable Giovanni Simeone (13e). Le fils de l'entraîneur de l'Atlético Madrid Diego Simeone poursuit son incroyable série avec neuf buts marqués lors des sept derniers matches. Naples a évité les doutes en égalisant immédiatement par Giovanni Di Lorenzo (18e).

L'Atlético se fait rattraper à Valence

Comme le FC Barcelone la veille à Vigo (3-3), l'Atlético Madrid, qui menait 3-1, s'est fait rattraper par Valence (3-3) dimanche, à Mestalla, pour la 13e journée de Liga, et stagne provisoirement à la 4e place, à quatre points du leader, le Real Madrid (27 points). Les Madrilènes ont ouvert le score grâce à Luis Suarez (35e) mais les Valenciens ont égalisé sur un but contre son camp de Stefan Savic (51e).

Antoine Griezmann, auteur d'une superbe frappe de loin (58e), et Sime Vrsaljko (61e) ont cru offrir la victoire aux Colchoneros, mais Hugo Duro, entré en fin de match, a signé un doublé dans les arrêts de jeu, convertissant deux centres millimétrés (90e+2 et 90e+6) pour arracher le nul.

Arsenal recolle, les Spurs de Conte neutralisés

On n'arrête plus la remontée d'Arsenal, vainqueur de Watford (1-0), dimanche, pour la 11e journée de Premier League. Avec huit victoires et deux nuls, toutes compétitions confondues, sur ses dix derniers matches, Arsenal s'est replacé dans le peloton de tête avant la trêve internationale de novembre. Avec 20 points, il revient à la hauteur de West Ham, 4e avec une meilleure différence de buts et qui reçoit Liverpool en clôture de la journée (17h30). La décision s'est faite sur un ballon qui traînait devant la surface et frappé par Emile Smith-Rowe hors de portée de Foster, masqué au départ du ballon (1-0, 56e).

Tottenham, en progrès, n'a pu faire mieux que 0-0 à Everton pour la première d'Antonio Conte. Bien plus organisé et impliqué que lors de la défaite contre Manchester United (3-0) qui avait coûté sa place à Nuno Espirito Santo en début de semaine, Tottenham n'a que partiellement répondu aux attentes. Ce 0-0 face à Everton, qui restait sur trois défaites de rang, sera riche en enseignements sur le travail à faire mais laisse les Londoniens à une anonyme 9e place avec 16 points.

Monaco coince, Saint-Étienne miraculé

Nantes et Strasbourg se sont quittés sur un match nul (2-2) dimanche en L1, malgré l'exclusion de l'Alsacien Ludovic Ajorque (51e) et les deux clubs restent bloqués à 18 points, contre 19 à Rennes et à l'OL, respectivement 5e et 6e du classement. Dix-huit points, c'est aussi le total de Monaco, incapable de s'imposer à Reims (0-0). Les Monégasques sont à la peine, ils n'ont plus marqué depu

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Hop la le 14.08.2021 23:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qui regarde encore le foot ? Ce sport où des pauvres regardent des millionnaires courir sur du gazon derrière une balle.

  • Jaimy le 03.12.2021 08:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pendant que Ronaldo marque constamment des doublés et triplés.. Messi fait quoi ??!!

  • bif le 22.11.2021 08:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils lui ont mis des paillettes dans sa vie!

Les derniers commentaires

  • Jaimy le 03.12.2021 08:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pendant que Ronaldo marque constamment des doublés et triplés.. Messi fait quoi ??!!

  • MKA le 02.12.2021 06:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le vrai ballon d’or de cette année.

  • DePiti le 25.11.2021 00:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sporting!!!!!!

  • bif le 22.11.2021 08:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils lui ont mis des paillettes dans sa vie!

  • iphone le 11.09.2021 22:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En ces temps si dur ,le football est bien une des seule chose qui fait vibrer les gens , un des plus beaux jours de ma vie quand litalie est devenue championne deurope..