Joueurs discrédités

18 février 2020 19:42; Act: 19.02.2020 15:36 Print

Le Barça rompt le contrat qui faisait polémique

Le président du FC Barcelone a indiqué, mardi, couper les ponts avec l'entreprise qui travaillait pour le club, accusée d'avoir dénigré les joueurs sur Internet.

storybild

Josep Maria Bartomeu a livré ses explications, mardi. (photo: AFP/Lluis Gene)

Sur ce sujet
Une faute?

Le président du FC Barcelone, Josep Maria Bartomeu, a annoncé mardi, résilier le contrat entre le club et I3 Ventures, une entreprise à l'origine d'un scandale en Espagne après avoir été accusée de calomnier des joueurs sur les réseaux sociaux. «Devant la confirmation que l'un des comptes liés à une des entreprises avec lesquelles nous travaillions a été l'auteur de commentaires inadéquats envers des personnes en lien avec notre organisation, j'ai personnellement donné des instructions pour mettre fin au contrat avec cette entreprise», a déclaré Bartomeu, mardi, lors d'une cérémonie de remise de prix journalistiques.

Après des révélations de la radio espagnole Cadena Ser, le Barça a nié lundi «avoir souscrit des services liés à des comptes des réseaux sociaux ayant diffusé des messages négatifs ou calomnieux». Le club assure avoir seulement sollicité des services de «surveillance des réseaux sociaux». «Les a-t-on chargés de discréditer des personnes ou institutions sur les réseaux sociaux? La réponse est non. Et nous poursuivrons tous ceux qui nous accusent de cela», a lancé Bartomeu. «Le Barça n'a jamais souscrit à un service pour discréditer qui que ce soit. Tout cela est complètement faux», a-t-il martelé.

La Cadena Ser a rapporté que le club catalan aurait versé un million d'euros en six factures distinctes à l'entreprise I3 Ventures, soit un montant inférieur au seuil limite nécessitant le vote des supporters-actionnaires du club. La presse espagnole a publié des captures d'écran de messages remontant à 2017 pour les plus anciens, qui détériorent l'image des joueurs, pestant par exemple contre la prétendue lenteur de Lionel Messi à renouveler son contrat au Barça, ou contre les affaires personnelles de Gerard Piqué, engagé dans l'organisation de la nouvelle Coupe Davis.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Non mais le 19.02.2020 08:41 Report dénoncer ce commentaire

    Et dire qu'il est président d'un grand club.

  • Piotr le 19.02.2020 14:14 Report dénoncer ce commentaire

    C'est un club avec des idées politisées à la dérive. Dommage pour ce grand club.

Les derniers commentaires

  • Piotr le 19.02.2020 14:14 Report dénoncer ce commentaire

    C'est un club avec des idées politisées à la dérive. Dommage pour ce grand club.

  • Non mais le 19.02.2020 08:41 Report dénoncer ce commentaire

    Et dire qu'il est président d'un grand club.