Copa América

19 juin 2019 07:30; Act: 19.06.2019 11:59 Print

Le Brésil a été incapable de battre le Venezuela

Contre-performance pour la Seleção, tenue en échec mardi soir par une valeureuse équipe du Venezuela. Cette dernière a été sauvée deux fois par le VAR.

storybild

Les Brésiliens ont été sifflés par leur public. (photo: AFP/Juan Mabromata)

Sur ce sujet
Une faute?

Deux buts annulés par l'arbitrage vidéo, les huées en fin de match: le Brésil, pays-hôte et grand favori de la Copa América, s'est pris les pieds dans le tapis mardi à Salvador, avec un triste (0-0) face à une valeureuse équipe du Venezuela. La Seleçao, qui aurait pu assurer sa qualification pour les quarts de finale en cas de victoire, va devoir batailler jusqu'au bout et devra montrer un meilleur visage contre le Pérou, samedi, à São Paulo.

En panne d'inspiration, les Brésiliens, privés de Neymar, blessé et empêtré dans une affaire d'accusation de viol, ont entendu le public de la Fonte Nova chanter ironiquement «olé!» a chaque touche de balle vénézuélienne en fin de match. Et la Seleção a de nouveau été sifflée, comme à la mi-temps du match d'ouverture contre la Bolivie (3-0). «Nous avons tous déjà été hués ou applaudis, nous ne sommes pas des débutants. Les sifflets ne nous aident pas, c'est le Brésil qui sort perdant», a déploré le latéral Filipe Luis, après le match.

Le VAR intervient deux fois

«Nous avons affronté une équipe très fermée défensivement, ils ont passé la plupart de la seconde mi-temps dans leur surface», a affirmé pour sa part le défenseur Thiago Silva. Le Brésil avait pourtant commencé tambour battant, avec un gros pressing pour tenter de prendre les Vénézuéliens à la gorge. Aligné au milieu à la place de Fernandinho, très critiqué lors du premier match, Arthur a donné plus de fluidité au jeu brésilien, malgré un Coutinho aux abonnés absents. Une domination stérile, même si David Neres (14e) et Richarlison (16e) ont créé le danger par moments sur les côtés.

Mais le Venezuela a su faire le dos rond et a même failli ouvrir le score grâce à la puissance de Rondon, dont la tête est passée juste à côté (19e). Le sélectionneur brésilien Tite a bien tenté de donner un nouvel élan à son équipe en remplaçant Richarlison par Gabriel Jesus à la mi-temps. L'attaquant de Manchester City, a bien cru trouver la faille (59e), mais le VAR a gâché la fête des supporters une première foi. Coutinho (88e) a aussi fait trembler les filets, avant que le VAR ne signale une nouvelle position de hors-jeu de Firmino, frustrant une nouvelle fois les supporters.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • cocou le 19.06.2019 08:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    depuis plusieurs années le niveau de la selecao est très faible preuve de la victoire des champions de la possession en 1/4 de la CDM

  • John le 19.06.2019 10:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Enfin du vrai football!

Les derniers commentaires

  • John le 19.06.2019 10:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Enfin du vrai football!

  • cocou le 19.06.2019 08:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    depuis plusieurs années le niveau de la selecao est très faible preuve de la victoire des champions de la possession en 1/4 de la CDM