Football

16 mars 2021 08:35; Act: 16.03.2021 13:49 Print

Le portier portugais Rui Patricio blessé à la tête

Les Reds peuvent encore croire à la C1 après leur victoire contre les Wolves, dont le gardien portugais, heurté par un coéquipier, a dû être évacué.

storybild

Le gardien de Wolverhampton, Rui Patricio, est resté de longues minutes allongé sur le terrain avant d’être évacué. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

En l’emportant (1-0) à Wolverhampton, avec un but du transfuge Diogo Jota, lundi, en clôture de la 28e journée de Premier League, Liverpool s’est relancé dans la course au top 4 qui ouvre les portes de la Ligue de champions. Ce succès permet aux Reds de remonter au 6e rang et de capitaliser sur les faux pas de leurs rivaux ce week-end. Ils reviennent ainsi à 5 longueurs de Chelsea, tenu en échec à Leeds (0-0), samedi et qui détient pour le moment le dernier ticket virtuel pour la C1. Wolverhampton reste, quant à lui, 13e, avec 9 points d’avance sur la zone rouge.

Après leur qualification solide pour les quarts de finale de la Ligue des champions en milieu de semaine dernière, les hommes de Jürgen Klopp ont enchaîné deux victoires de suite pour la première fois depuis mi-décembre. Un succès d’autant plus encourageant que, avec le même onze de départ que contre Leipzig (2-0), Liverpool a produit une prestation dans les mêmes lignes: solide défensivement - même si les Wolves auraient dû bénéficier d’un penalty dès la 2e minute pour une faute d’Alisson sur Nelson Semedo - et réaliste devant.

Inquiétude pour Rui Patricio

La fin du match a été marquée par la blessure à la tête du gardien international portugais Rui Patricio. Il a été évacué sur une civière après un choc accidentel à la tête avec un coéquipier. À la 86e minute, alors que les Reds menaient 1-0, Mohamed Salah s’est présenté face au but et a marqué - un but refusé ensuite pour hors-jeu - mais le genou du défenseur des Wolves, Connor Coady, qui revenait vers son but, a heurté la tête du gardien sorti de ses cages.

Rui Patricio a passé plus de dix minutes sur la pelouse à recevoir les premiers soins avant d’être placé sur un brancard et évacué. Wolverhampton avait déjà effectué ses trois changements quand l’incident est arrivé, mais grâce à la mise en place à l’essai de remplacements supplémentaires en cas de chocs à la tête, il a pu être substitué par John Ruddy.

Wolverhampton avait déjà été choqué fin novembre avec la fracture du crâne subie par son attaquant mexicain Raul Jimenez lors du match contre Arsenal, après un duel aérien contre David Luiz.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.