Star argentine

04 novembre 2020 10:21; Act: 04.11.2020 10:48 Print

«Le problème de Diego, c'est l'alcool»

En marge de l'opération qu'a subie Diego Maradona, son ancienne compagne Rocio Oliva, a fait part de son inquiétude sur une radio argentine.

storybild

Rocio Oliva et Diego Maradona en décembre 2017. (photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Admis lundi à l’hôpital en raison d’une anémie et de déshydratation, Diego Maradona a été opéré avec succès d'un hématome à la tête, mardi soir. Rocio Oliva, l’ancienne compagne de Diego Maradona, a déclaré à la radio argentine Mitre qu’elle se faisait du souci pour l’état de santé de la star argentine. «S’il est déshydraté, c’est parce qu’il ne boit pas d'eau. Il boit beaucoup d'alcool et rien d'autre. C'est aussi une dépression et une série de choses. L'alcool vous déprime», a-t-elle déclaré.

«Ce qui se passe est simple, vous pouvez l'hospitaliser pendant trois ou quatre jours et le mettre sur pied, a ajouté Rocio Oliva. Qu'il soit hydraté, qu'il ait des vitamines, ce n'est pas la solution. Diego prend des somnifères, mais ici le problème de Diego est l'alcool, c’est de notoriété publique. Diego continue de boire de l'alcool, celui qui dit le contraire est un menteur. Il doit être hospitalisé pour sa dépendance à l'alcool».

Idole en Argentine, champion du monde avec l’Albiceleste en 1986, Diego Maradona a autant défrayé la chronique par son talent sur le terrain que par ses excès en dehors. Outre ses problèmes récurrents d’addiction à la cocaïne, Maradona a eu deux crises cardiaques (en 2000 et 2004). En 2007, il avait dû subir une hospitalisation en lien avec sa consommation d’alcool. Depuis 2019, Diego Maradona est l’entraîneur du Gimnasia La Plata en première division argentine.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Falcon Dala le 04.11.2020 11:36 Report dénoncer ce commentaire

    Et dire que l 'alcool est libre en commerce, alors qu'il tue autant que les drogues dures. Le thé à la menthe c'est tellement mieux.

  • briciola le 04.11.2020 10:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    l'alcool et la drogue

  • Joseph FRANCOIS le 06.11.2020 08:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @TontonB: vous vous êtes trompé d'époque ! Il y a 20 ans la drogue.

Les derniers commentaires

  • Joseph FRANCOIS le 06.11.2020 08:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @TontonB: vous vous êtes trompé d'époque ! Il y a 20 ans la drogue.

  • jpicon le 04.11.2020 19:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    l'alcool c'est bon, à consommer sans modération....

  • TontonB le 04.11.2020 12:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah bon son problème c'est la drogue? Je pensais la cocaïne ...

  • Falcon Dala le 04.11.2020 11:36 Report dénoncer ce commentaire

    Et dire que l 'alcool est libre en commerce, alors qu'il tue autant que les drogues dures. Le thé à la menthe c'est tellement mieux.

    • @Falcon Dala le 04.11.2020 19:36 Report dénoncer ce commentaire

      L'alcool est une drogue dure comme le tabac. Alors que le cannabis est une drogue douce qui n'entraîne pas de dépendance, mais ça c'est interdit.

  • briciola le 04.11.2020 10:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    l'alcool et la drogue