Football - Bundesliga

02 mai 2019 12:18; Act: 02.05.2019 12:46 Print

Lucien Favre bien parti pour rester à Dortmund

L'entraîneur suisse de Dortmund sera de nouveau sur le banc, la saison prochaine, affirme son directeur sportif Michael Zorc, malgré ses récents propos jugés défaitistes.

storybild

Après la défaite à domicile la semaine dernière contre Schalke (2-4), Lucien Favre avait estimé que les chances de titre de Dortmund s'étaient envolées. (photo: AFP/Christof Stache)

Sur ce sujet
Une faute?

«Nous sommes très satisfaits de son travail (...) Nous entamerons à coup sûr la nouvelle saison avec lui, que nous soyons champions on non», dit Zorc dans le magazine Kicker de jeudi. La réaction à chaud de Favre, sous le coup de la déception après la défaite à domicile 2-4 la semaine dernière dans le derby de la Ruhr contre Schalke, avait pourtant semé le doute.

Interrogé pour savoir s'il considérait que le championnat était désormais joué en faveur du Bayern Munich, il avait répondu: «Le titre est perdu, c'est clair pour moi». Alors que le Borussia ne compte que deux points de retard avec encore trois journées à disputer. Ses dirigeants l'ont immédiatement et vivement contredit: «Nous n'abandonnons que lorsque c'est mathématiquement perdu, c'est notre devoir envers nos supporters», a martelé le patron du club, Hans-Joachim Watzke.

«Nous n'allons abandonner ni la foi ni l'espoir, mais au contraire tout donner jusqu'à la fin. Cela fait partie de notre ADN», renchérit le manager du groupe professionnel Sebastian Kehl jeudi dans Kicker. Le Borussia prépare un délicat déplacement à Brême samedi pour la 32e journée, alors que le Bayern compte fermement engranger trois points en recevant à domicile la lanterne rouge Hanovre. Favre est sous contrat jusqu'en 2020 et Zorc n'a pas exclu une négociation pour prolonger d'une année supplémentaire jusqu'en 2021.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.