Coronavirus

13 mars 2020 09:47; Act: 13.03.2020 10:38 Print

Maradona apporte son soutien au peuple italien

La légende du football a envoyé un message aux Italiens qui traversent une période difficile, en raison de l'épidémie de nouveau coronavirus.

Sur ce sujet
Une faute?

Voir cette publication sur Instagram

Ho vissuto a Napoli 7 anni. Lì vive parte della mia famiglia, molta gente che mi vuole bene e a cui io voglio bene. L'Italia è parte della mia vita e perciò voglio mandare il mio messaggio di sostegno in questo momento difficile. In Italia tutti hanno capito quanto sia importante rimanere a casa. Spero che in Argentina tutti risponderemo in tempo. Alcuni fanno ironia, ma la verità è che sabato scorso qui in Argentina nessuno parlava di pandemia. Tutti ci siamo salutati con un bacio e tutti gli stadi erano pieni. È vero quel detto secondo cui "non c'è peggior sordo di chi non vuol sentire". Spero che tutti riusciremo a superare questo momento nel miglior modo possibile. Sia lì, che qui. È difficile educare un Paese in 15 minuti, ma possiamo riuscirci con l'educazione, l'obbedienza e il rispetto. Buona fortuna a tutti! #AndràTuttoBene #DistantiMaUniti #ioRestoaCasa - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Yo viví 7 años en Nápoles. Ahí tengo familia, mucha gente a la que quiero y que me quiere. Italia es parte de mi vida, y quiero mandarles un mensaje de apoyo en este momento difícil. Allí todos tomaron consciencia de que deben quedarse en sus casas. Yo espero que en Argentina reaccionemos a tiempo. Algunos se burlan, pero la verdad es que el Sábado pasado acá nadie hablaba de pandemia, TODOS nos saludamos con un beso y los estadios estaban repletos. Pero bueno, cada uno compra lo que quiere que le vendan. Yo espero que todos podamos salir adelante de la mejor manera. Allá y acá. Es difícil educar a un país en 15 minutos, y esto se resuelve con educación, con obediencia y con respeto. Mucha suerte a todos!!!

Une publication partagée par Diego Maradona (@maradona) le

«J'ai vécu pendant sept ans à Naples», a rappelé l'ancien n°10 du Napoli dans un message publié sur Instagram avec une photo de lui portant ce maillot au stade San Paolo, dans les années 1980. «J'y ai de la famille, beaucoup de gens que j'aime et qui m'aiment. L'Italie fait partie de ma vie et je veux leur envoyer un message de soutien en ces temps difficiles», a écrit la fantasque star argentine, aujourd'hui âgée de 59 ans. Maradona, sacré champion d'Italie en 1987 et 1990, a évolué à Naples de 1984 à 1991.

«Là-bas (en Italie), chacun a pris conscience qu'il devait rester à la maison. J'espère qu'en Argentine, nous réagirons à temps», a déclaré l'actuel entraîneur de Gimnasia y Esgrima La Plata. Le «Pibe de Oro» a ajouté que «certaines personnes se moquent de nous mais la vérité est que samedi dernier, personne ne parlait de pandémie ici (en Argentine), nous nous sommes tous salués par un baiser et les stades étaient pleins à craquer».

Le gouvernement argentin a décidé jeudi de suspendre l'arrivée des vols internationaux en provenance des pays les plus touchés par le nouveau coronavirus, et certains matches de football seront désormais disputés à huis clos. «J'espère que nous pourrons tous nous en sortir de la meilleure façon possible. Là-bas (en Italie) et ici. Il est difficile d'éduquer un pays en 15 minutes, et cela peut être résolu par l'éducation, l'obéissance et le respect. Bonne chance à tous», a conclu Maradona.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • L B 1x le 14.03.2020 13:22 Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre petit bonhomme, drogué jusqu'à la moelle.

  • DOUDOU le 13.03.2020 21:41 Report dénoncer ce commentaire

    Il est en bonne santé. Au moins le coronavirus n'a pas de prise sur lui c'est bien...La poudre blanche doit être le remède pour lutter contre le virus...Pourquoi ne pas la généraliser...

  • olivia le 13.03.2020 16:18 Report dénoncer ce commentaire

    Veuillez lire et contacter également dr. Ensoleillé si vous avez besoin d'un fort sort d'amour pour résoudre votre relation brisée. Quand j'étais enceinte de six mois de mon deuxième enfant, j'ai divorcé de mon mari. Depuis que notre premier enfant a été conçu, nous nous disputions et nous nous disputions sans arrêt, elle n'aimait plus ni amour ni confiance de lui, alors il m'a divorcé. Et tous ces sourires, j'ai essayé tous les différents moyens pour le faire revenir, j'ai aussi essayé quelques roues magiques différentes dans mon pays de résidence, mais aucune ne pouvait me ramener Tom. Seul

Les derniers commentaires

  • L B 1x le 14.03.2020 13:22 Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre petit bonhomme, drogué jusqu'à la moelle.

  • DOUDOU le 13.03.2020 21:41 Report dénoncer ce commentaire

    Il est en bonne santé. Au moins le coronavirus n'a pas de prise sur lui c'est bien...La poudre blanche doit être le remède pour lutter contre le virus...Pourquoi ne pas la généraliser...

  • olivia le 13.03.2020 16:18 Report dénoncer ce commentaire

    Veuillez lire et contacter également dr. Ensoleillé si vous avez besoin d'un fort sort d'amour pour résoudre votre relation brisée. Quand j'étais enceinte de six mois de mon deuxième enfant, j'ai divorcé de mon mari. Depuis que notre premier enfant a été conçu, nous nous disputions et nous nous disputions sans arrêt, elle n'aimait plus ni amour ni confiance de lui, alors il m'a divorcé. Et tous ces sourires, j'ai essayé tous les différents moyens pour le faire revenir, j'ai aussi essayé quelques roues magiques différentes dans mon pays de résidence, mais aucune ne pouvait me ramener Tom. Seul