Neymar

16 novembre 2018 12:34; Act: 16.11.2018 12:50 Print

«Parfois, je ris quand je vois ce qui est publié»

Le Brésilien s'est présenté en conférence de presse accompagné de son fils, stigmatisant le traitement médiatique dont il fait l'objet.

storybild

Neymar s'est présenté en conférence de presse acompagné de son fils Davi Lucca. (photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Neymar s'est encore signalé en conférence de presse, à la veille du match amical Brésil - Uruguay de ce vendredi soir à Londres (21h). D'abord parce qu'il s'est présenté accompagné de son fils Davi Lucca (7 ans). Ensuite parce qu'il a dénoncé les rumeurs le concernant, stigmatisant le traitement médiatique dont il fait l'objet (vidéo sous-titrée en anglais ici).

«Parfois, je ris quand je vois ce qui est publié ou quand les gens parlent (de moi), a ainsi déclaré Neymar. Ils pensent qu'ils savent mieux que les autres. Mais en même temps, ça me rend très triste quand j'entends des gens inventer des histoires qui ne sont pas vraies. Je suis triste aussi de voir qu'une partie de la presse leur accorde du crédit».

Le meneur de jeu du PSG et du Brésil aimerait ainsi que les journalistes lui lâchent un peu la grappe: «C'est irrespectueux de publier quelque chose sans savoir si c'est vrai, sans même chercher à vérifier si c'est la réalité, a-t-il ainsi dénoncé. C'est vraiment nul. Vous (les journalistes) perdez de la crédibilité. Quand vous ne dîtes pas la vérité, les gens ne vous font pas confiance. C'est difficile. Ce que je demande aux médias, c'est de faire plus attention. Pas seulement avec moi, mais avec tout le monde».

(L'essentiel)