Football

14 février 2020 07:50; Act: 14.02.2020 10:28 Print

Pelé «souffre d'une forme de dépression»

La légende vivante du football a tenu à rassurer ses admirateurs, après des propos de son fils affirmant qu'il vivait «reclus», affecté par des problèmes de hanche.

storybild

La légende vivante du football n'arrive plus à marcher normalement. (photo: AFP/Nelson Almeida)

Sur ce sujet
Une faute?

«Merci pour vos prières et votre inquiétude. Je vais bien. Je vais fêter mes 80 ans cette année. J'ai des bons jours et d'autres moins bons, c'est normal chez les gens de mon âge», déclare le roi du foot, dans un communiqué. «Je n'ai pas peur, je suis déterminé et j'ai confiance en moi (...) Je n'évite pas d'honorer les engagements de mon agenda très chargé», poursuit le triple champion du monde.

Dans un entretien publié lundi sur le site Globoesporte.com, son fils Edinho avait affirmé que le moral de son père était en berne, affecté par les problèmes de hanche l'empêchant de marcher normalement. «Il est assez fragile en termes de mobilité (...), ce qui fait qu'il souffre d'une forme de dépression», avait déclaré le fils de Pelé. «Vous imaginez, c'est le roi, il a toujours été une figure si imposante et aujourd'hui il n'arrive plus à marcher normalement (...) Il a honte, il ne veut pas sortir, aller dans la rue. Il est replié sur lui-même, vit reclus», avait-il ajouté.

Trafic de drogue

Les apparitions en public de Pelé, considéré par beaucoup comme le plus grand footballeur de l'histoire, sont de plus en plus rares. En avril 2019, il s'était rendu à Paris pour participer à une opération promotionnelle avec le prodige français Kylian Mbappé, mais avait dû être hospitalisé en raison de problèmes rénaux. Pelé n'a qu'un rein depuis l'époque où il était encore joueur. Une côte cassée pendant un match avait endommagé son rein droit, qui lui avait finalement été retiré.

Fin 2014, il avait déjà été victime d'une grave infection urinaire et placé en soins intensifs et sous dialyse. Ancien gardien de but de Santos, le club historique de son père, Edinho, 49 ans, a eu de nombreux problèmes avec la justice, faisant plusieurs allers et retours en prison après avoir été condamné à 13 ans de réclusion pour blanchiment issu du trafic de drogue.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • la souris le 14.02.2020 17:00 Report dénoncer ce commentaire

    Courage ... au plus footballeur de tous les temps !

Les derniers commentaires

  • la souris le 14.02.2020 17:00 Report dénoncer ce commentaire

    Courage ... au plus footballeur de tous les temps !