Mondial 2022

22 décembre 2020 11:17; Act: 22.12.2020 11:41 Print

Platini nie une embauche de son fils contre son vote

L'ex-patron de l'UEFA réfute tout arrangement qui aurait conduit à l'embauche de son fils, par une entreprise qatarie, lors de son vote pour l'attribution du Mondial 2022.

storybild

L'ex-patron de l'UEFA dit qu'il en a assez d'être diffamé. (photo: AFP/Fabrice Coffrini)

Sur ce sujet
Une faute?

Selon le journal en ligne Mediapart, cette note en date du 28 avril 2011 a été saisie lors d'une perquisition dans l'enquête sur la désignation du pays hôte de la Coupe du monde de football en 2022. Sur ce document, figurent des informations qui seraient relatives à la vente du Paris Saint-Germain (PSG) au fonds souverain Qatar Sports Investments (QSI), avec une répartition prévue du capital, ainsi qu'une somme concernant un salaire devant être versé à Laurent Platini. «70/30% - Laurent Platini back of salary (€ 150 000 à vérifier!!)», peut-on lire sur cette note.

Elle a été saisie lors d'une perquisition dans les locaux du fonds d'investissement américain Colony Capital, à Paris en juin 2019, précise Mediapart. Selon le site, les enquêteurs soupçonnent Laurent Platini, directeur général provisoire entre 2011 et 2016 de l'équipementier qatari Burrda Sport, filiale de QSI, d'avoir été embauché en contrepartie du vote de son père, alors président de l'UEFA, en faveur du Qatar. Sollicité par l'AFP, l'entourage de Michel Platini «réfute totalement ces allégations».

«Comme il le répète depuis quatre ans avec constance, il n'y a eu ni sollicitation, ni transaction en quelque domaine que ce soit, concernant ses votes», a-t-on assuré. Michel Platini «ne comprend toujours pas ce qu'il fait dans cette affaire et en a assez d'être ainsi diffamé. Il envisage désormais d'assigner ceux qui colportent ces mensonges», a ajouté son entourage.

Un déjeuner entre Sarkozy et Platini ciblé par la justice

Une information judiciaire pour «corruption active et passive, recel et blanchiment» avait été ouverte en décembre 2019 par le parquet national financier (PNF) après trois années de son enquête préliminaire. Michel Platini et l'ex-secrétaire général de la présidence française Claude Guéant avaient été placés en garde à vue en juin 2019. L'ancienne conseillère sport de l'ex-président français Nicolas Sarkozy, Sophie Dion, avait aussi été auditionnée.

La justice s'intéresse notamment à un déjeuner le 23 novembre 2010 entre Nicolas Sarkozy, alors chef de l'État, deux hauts dirigeants qataris et Michel Platini, à l'époque patron de l'UEFA, portant sur l'organisation de la Coupe du monde de football 2022. Quelques mois après ce déjeuner et le vote victorieux du Qatar, le PSG avait été cédé en mai 2011 à QSI par Colony Capital, dont le représentant en France était Sébastien Bazin, homme d'affaires proche de Nicolas Sarkozy.

«Monsieur Laurent Platini était salarié du PSG avant l'acquisition du club par Colony. Il a quitté ses fonctions en 2009. Son retour éventuel au sein du club n'a jamais été une condition au rachat du club par QSI», a indiqué un porte-parole de M. Bazin. Contacté, le Parquet national financier (PNF) n'avait pas répondu lundi soir. À ce jour, aucun des protagonistes n'a été mis en examen dans ce dossier.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Wall Street le 22.12.2020 19:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme par hasard, il veut faire croire cela a qui. Dommage sa carriere de joueur est ternie a tout jamais. Il avait deja un fortune mais cela ne lui suffisait pas. Dommage.

  • tumuc humac le 22.12.2020 14:19 Report dénoncer ce commentaire

    En général médiapart ne se trompe pas trop.....

  • Popa le 22.12.2020 12:22 Report dénoncer ce commentaire

    je n'ai pas de mots, très grand joueur mais par la suite, très grand.... je préfère m'abstenir, triste réalité

Les derniers commentaires

  • luxlux le 23.12.2020 03:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il faut aussi voir auprés des ministéres, communes etc... ce sur il y auras des surprises, embauches pistonés partout

  • Peter le 23.12.2020 00:39 Report dénoncer ce commentaire

    Pour le moment ce ne sont que des suppositions. Néanmoins j'aurais fait pareil pour mon fils. plutôt que de favoriser celui d'un autre.

  • nimp le 22.12.2020 20:35 Report dénoncer ce commentaire

    Cette personne est foncièrement honnête et intègre. Cela est de notoriété publique.

  • Wall Street le 22.12.2020 19:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme par hasard, il veut faire croire cela a qui. Dommage sa carriere de joueur est ternie a tout jamais. Il avait deja un fortune mais cela ne lui suffisait pas. Dommage.

  • kenny le 22.12.2020 19:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le talent d’avocat du fils de michel platini est reconnu ... après que les quataris aient voulu faire plaisir au père, ça semble probable. Est-ce de la corruption? Si chaque piston est condamnable on ferme toutes les boites, institutions et ... les états.

    • Michou Cabus le 23.12.2020 06:48 Report dénoncer ce commentaire

      Piston ou fiston? En tout cas, vous avez une bien triste mentalité.